disgracié

 

définitions

disgracié ​​​ , disgraciée ​​​ adjectif et nom

Qui est tombé en disgrâce. Ministre disgracié.
au figuré Peu favorisé. ➙ défavorisé. Être disgracié de la nature, par la nature. —  sans complément Visage disgracié. ➙ disgracieux. —  nom Les disgraciés, les pauvres.
 

synonymes

disgracié, disgraciée adjectif

laid, disgracieux, ingrat

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Napoléon n'abandonna jamais une de ses fautes ; comme un père tendre, il préfère celui de ses enfants qui est le plus disgracié.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
J'apprends déjà qu'il existe par-tout une violente persécution ; tout ce qui vous est fidèle est disgracié, privé de son rang, de ses biens, la plupart déclarés serfs.Anne Marie de Beaufort d'Hautpoul (1763-1837)
Il me les a apprises dans un temps où il étoit disgracié et mal satisfait de cette princesse, et ce qu'il m'en a dit doit être cru.Victor Cousin (1792-1867)
Cet être à la fois disgracié et privilégié qu'on appelle poëte marche donc au milieu des hommes avec un profond sentiment de tristesse.George Sand (1804-1876)
Par une ridicule affectation de générosité, dès qu'un homme étoit disgracié, il le vouloit connoître, et lui alloit faire offre de services.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il composa sur ce sujet un écrit où il exprimait respectueusement au roi son avis et ses idées de réforme : le roi fut irrité, et le poète fut disgracié.Augustine Fouillée (1833-1923)
La noblesse, de plus en plus exigeante, dicte des règlements nouveaux qui limitent le pouvoir du magistrat suprême, il n'est plus que l'exécuteur disgracié de leurs volontés.Émile Vincens (1764-1850)
L'un d'eux, professeur de grec, a parlé si profondément de l'inspiration, de la création et des causes finales, qu'on l'a disgracié.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il fut pourtant disgracié une fois pour long-temps, et il ne profita guère de son rétablissement.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Deux nouveaux coups indiquèrent la nécessité de la séparation, en même temps que du coin de la porte secrète s'avança la tête du vieux geôlier disgracié.Octave Féré (1815-1875)
Dans le corps disgracié que je viens de vous décrire logeait un esprit des plus minces, mais entiché, enivré, encrassé de sa propre excellence.Marie d'Agoult (1805-1876)
Je dis l'air parce qu'on ne s'avance jamais jusqu'à dire qu'un homme soit disgracié, quoiqu'il le paraisse quelquefois.Astolphe de Custine (1790-1857)
Enfin, je le ferai voir disgracié par la cour pour son intégrité, et voulant porter sa tête sur l'échafaud avec son souverain.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Dépourvu d'expérience, de coup d'œil, de résolution, il était, d'ailleurs, tout à fait disgracié sous le rapport physique.Adolphe Thiers (1797-1877)
Votre devoir est de dire la vérité, même au risque de déplaire, d'être rappelé, d'être disgracié : après trois mois on vous rendra justice.Albert Du Casse (1813-1893)
Peu importe ; je sais que, n'ayant pas fourni au ministre les faux derrière lesquels il aurait abrité l'infamie qu'il méditait, je serai disgracié.Georges Darien (1862-1921)
Adieu, monsieur le duc ; ne faites ni le disgracié, ni le frondeur, et mettez en moi un peu plus de confiance.Joseph Fouché (1759-1820)
Le fils du directeur disgracié, alors un collégien d'une quinzaine d'années, avait présidé plus d'une fois à ces spectacles et, au dire des acteurs, en y prenant un certain plaisir.Georges Eekhoud (1854-1927)
Pour prix de tels services, il m'a disgracié, il a confisqué mes biens, retenu ma femme, mes enfants, et payé un empoisonneur pour me faire périr.Pierre Daru (1767-1829)
Le pressentiment des épreuves que lui réservait le monde leur rendait plus cher encore ce rejeton à la fois disgracié et élu.Georges Eekhoud (1854-1927)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020