ingrat

 

définitions

ingrat ​​​ , ingrate ​​​ adjectif et nom

Qui n'a aucune reconnaissance, ne sait pas gré à qqn (de qqch.). Se montrer ingrat envers un bienfaiteur. —  nom Ce n'est pas une ingrate.
(choses) Qui ne dédommage guère de la peine qu'il donne, des efforts qu'il coûte. Une terre ingrate. ➙ stérile. Étudier un sujet ingrat. ➙ aride.
Qui manque d'agrément, de grâce. ➙ désagréable, disgracieux. —  Âge ingrat, celui de la puberté.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous lui devons tout, et nous serions ingrat de ne pas lui rapporter tout ; ceci n'est qu'une étude, son livre est une histoire.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
En de telles conditions, je serais ingrat envers le ciel si je ne venais en aide à d'autres moins heureux que moi.Ernest Daudet (1837-1921)
Un peuple ingrat et méchant paiera tes bienfaits de sa haine, et cela est juste, car des fruits doux ne peuvent prospérer parmi des arbustes sauvages.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Rien n'est cruel, ingrat, comme la prose, au moment où elle méconnaît les vieilles et vénérables formes poétiques, dans lesquelles elle a grandi.Jules Michelet (1798-1874)
Il serait ingrat de ma part de choisir l’un ou l’autre point parmi tous ceux qui ont été discutés aujourd’hui.Europarl
Il avait un masque ingrat, des allures de portefaix, une vilaine voix cuivrée qui vous écorchait les oreilles et une certaine façon de rouler les r qui m'horripilait.Arnould Galopin (1863-1934)
Ingrat que j'étais, ingrat et lâche amoureux, quand tout me disait que j'étais le premier amour de cette beauté sans nom...Jules Janin (1804-1874)
Après toute la peine qu'il s'est donnée pour moi et mes ouvrages, je serais bien ingrat de penser et d'agir autrement.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Sans ces choses, le travail de l'homme serait ingrat et à peu près nul, et cependant ces choses ont elles-mêmes exigé un long travail, surtout à l'origine.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Pour en assurer l'objectivité parfaite, nous ne reculerons pas devant le labeur ingrat des citations et des références minutieuses auxquelles on pourra constamment se reporter.Albert Farges (1848-1926)
Le monde ne lui eût offert d'ailleurs qu'un commerce pauvre, ingrat ; il lui eût rendu des sous pour de l'or.Mademoiselle Mars (1779-1847)
Il en fut tellement irrité, qu'il revit son testament, et déshérita entièrement ce fils ingrat.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
J'atteins le rivage ; mon cœur, ivre de reconnoissance, est disposé à prouver au gouvernement qu'il n'a point fait un ingrat.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Elle m'en fit quantité de reproches, & me dit que voila ce que c'étoit que d'obliger un ingrat.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Enfin, j'éprouvai encore une vive satisfaction, d'un autre genre sans doute, mais non moins vive, la certitude de n'avoir point fait un ingrat.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Elle fut dans ma conduite ; mais elle a trop déchiré mon cœur pour que jamais ce cœur ait été celui d'un ingrat.Jules Lemaître (1853-1914)
Vous me traitez avec confiance, et je n'en suis pas digne ; vous m'accablez de bontés, et je suis ingrat.George Sand (1804-1876)
Une fois pour toutes, il faut les détourner de ce labeur ingrat, en leur faisant toucher du doigt les réalités.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
A peine, de loin en loin y rencontre-t-on quelque pauvre village, dont les habitants ont bien du mal à arracher à leur sol ingrat leur chétive subsistance.Émile Gaboriau (1832-1873)
Si vous cultivez les lettres, gardez-vous bien, monsieur, de labourer le champ ingrat de la satire ; elle ne procure que des désagrémens.Alphonse de Fortia de Piles (1758-1826) et Pierre-Marie-Louis de Boisgelin de Kerdu (1758-1816)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INGRAT, ATE » adj. & subst.

Celuy qui n'a point de reconnoissance des bienfaits qu'il a receus, des bons offices qu'on luy a rendus. Les Sages trouvent à redire qu'on n'ait point fait de loix contre les ingrats. il y a des ames ingrates, des esprits ingrats en assez bon nombre. la premiere chose que fait un ingrat, c'est de dénier le bien-fait.
 
INGRAT, signifie aussi, Peu officieux, peu courtois. Un avare est ordinairement ingrat, il ne fait plaisir à personne. un amant appelle sa maistresse ingrate, quand elle est cruelle, quand elle ne veut point respondre à son amour.
 
INGRAT, se dit aussi figurément des terres steriles, des travaux qui n'apportent point de profit. Les terres sablonneuses sont ingrates, & ne recompensent par les peines du Laboureur. les Mathematiques sont de tres-belles sciences, mais elles sont ingrates, & n'apportent point de profit à leur maistre.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020