docte

 

définitions

docte ​​​ adjectif et nom

Érudit, savant. —  Un ton docte. ➙ doctoral.
nom Les doctes : les savants.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce pauvre homme, qui estoit moins docte que laborieux, estoit tout le jour enfermé dans son estude, et gagnoit sa vie à faire des rooles d'écritures assez mal payez.Antoine Furetière (1619-1688)
S'il s'était senti assez docte pour faire un livre vraiment utile, il aurait adouci la vérité, au lieu de la présenter avec ses teintes crues et ses effets tranchants.Albert le Roy (1856-1905)
L'homme à la serviette est un professeur et de la variété la plus mélancolique dans la docte espèce, un professeur libre.Paul Bourget (1852-1935)
Il me semble que j'entends un groupe d'étudiants de ce docte pays s'entretenir en liberté dans un coin de nos mornes campagnes.George Sand (1804-1876)
Honneur à toi, docte et respectable vieillard, qui m'a donné les premières leçons de la science et les premiers exemples de la vertu !Edmond About (1828-1885)
C'était un indépendant, de son tems ; – un citoyen docte, pieux et continent en amour et à la table.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Oui, et sera facile en un esprit docile comme le sien, étant servi d'un précepteur soigneux, industrieux et docte, qui l'aime et qui connoisse exactement son naturel et ses inclinations.Jean Héroard (1551-1628)
La position du comte à l'égard du docte professeur avait beaucoup changé depuis quelques années.George Sand (1804-1876)
Demandez à une femme comment un bel œil n'a qu'à s'ouvrir pour voir, demandez-le à un homme docte.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Cet auteur, aussi docte que chimérique, donne, dans sa préface, le sommaire de ses cinq livres.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Quoique les petits sujets innocens soient ceux qui lui plaisent le mieux, il ne laisse pas que d'être sensible aux charmes d'une docte obscurité.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Qu'il me soit permis, avant d'entrer en matière, de soumettre à la docte assemblée quelques réflexions générales qui me paraissent indispensables pour...Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Eh bien, nos vizirs émérites, qui se trouvaient tout naturellement à la tête de la docte quarantaine, employaient à coup sûr le procédé suivant.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Ausone s'était moqué déjà de celui qui, parce qu'il sa bibliothèque pleine de livres, se croit grammairien et docte.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Son fruit est couvert d'une écorce qui produit l'ignorance dans quiconque en a goûté et qui, sous l'épaisseur de cette pelure, conserve les spirituelles vertus de ce docte manger.Cyrano de Bergerac (1619-1655)
Ma longue absence m'a empêché de vous satisfaire, mais pour vous éclaircir un peu les choses, ainsi qu'à ce docte antiquaire, permettez-moi de vous présenter quelques détails à ce sujet.François-Maximilien Bibaud (1823-1887)
Le docte abbé dont vous parlez, révérend, m'a jusqu'à présent fraudé de tous ces beaux droits que vous peignez d'une façon si séduisante.Victor Hugo (1802-1885)
Le plus vieux, le plus sec, le plus aveugle, le plus bariolé de la docte compagnie, avança de trois pas, en faisant un profond salut.Émile Zola (1840-1902)
Une personne humble, qui est ensevelie dans le cabinet, qui a médité, cherché, consulté, confronté, lu ou écrit pendant toute sa vie, est un homme docte.Jean de La Bruyère (1645-1696)
C'est si doux, chère et docte reine, de se reposer l'esprit par le cœur, n'est-ce pas ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DOCTE » adj. & subst. m. & f.

Sçavant, qui a beaucoup veu & leu. Ce Predicateur est fort docte. Ce Livre est fort docte. La France n'est docte que depuis un siecle. Tous les Doctes demeurent d'accord.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020