écu

définitions

écu ​​​ nom masculin

Bouclier des hommes d'armes au Moyen Âge.
Champ en forme de bouclier où sont représentées les pièces des armoiries ; ces armoiries. ➙ écusson.
Ancienne monnaie française. —  Ancienne pièce de cinq francs en argent.

écu ​​​ nom masculin (de l'anglais, sigle de European Currency Unit)

anglicisme Ancienne monnaie de compte de la Communauté européenne. ➙ aussi euro. Des écus.

synonymes

écu nom masculin

bouclier

armoiries, écusson, blason

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'un de leurs principaux soucis à l'heure actuelle est la santé de la livre face à l'écu et face aux taux de la livre verte.Europarl
Non, dussent-ils ne rien demander en échange de leur victoire, ni un ruisseau, ni un écu, dussent-ils même nous faire des excuses, il ne faut pas subir la paix.Georges Darien (1862-1921)
Est-ce qu'il ne faut pas qu'on te le rende, cet écu que tu as donné au docteur ?Alfred de Musset (1810-1857)
Voilà sept cents ans qu'elle en blasonne le manteau de ses ducs et les quartiers de son royal écu.Ernest Myrand (1854-1921)
Puisqu'il a beaucoup été parlé du nom, je me dois de préciser que le nom euro est une spécification du terme générique écu.Europarl
Ce qu'il y a de fâcheux, c'est qu'il me reste à peine un petit écu ; c'est peu pour un si long chemin.Amédée Achard (1814-1875)
De même, cette diminution va s'accompagner d'une baisse supplémentaire de 2 % en raison de la disparition de l'écu vert et de l'introduction de l'euro.Europarl
Elle ne permettra pas d'économiser un seul écu, un seul mark ou une seule livre.Europarl
Nous disposons à présent d'un montant de ressources de 81, 94 milliards d'écu s pour le budget 1996.Europarl
J'allois à lui, et fièrement je lui glissois un écu dans la main, mais sans qu'elle s'en aperçût, car elle eût pris cela pour un trait de foiblesse.Jean-François Marmontel (1723-1799)
S'il voulait rester inconnu, il couvrait son écu d'une housse, ou d'un voile vert, ou d'une guimpe plus fine que fleur-de-lys.Alexandre Vinet (1797-1847)
Elle prit l'écu que le chevalier lui tendait et chercha comment elle pourrait remercier une pareille générosité.Michel Zévaco (1860-1918)
Je m'étais jeté sur les pieds de notre lit, là je me creusais à chercher quelqu'un qui me prêtât un écu que je ne lui rendrais pas.Denis Diderot (1713-1784)
Heureusement, au fond de mon gousset, dormait un écu de cinq francs, superstitieusement gardé comme un en-cas suprême.Amédée Delorme (1850-1936)
Le soir quelque chose tomba du haut de la tour à leurs pieds, c'était un écu de six livres enveloppé dans un papier.Charles Alfred de Janzé (1822-1892)
Chaque écu valant douze livres de vingt sols royaux, à douze deniers tournois le sol (s'il n'est rogné).Paul Féval (1816-1887)
Le pire, c'est que le lendemain, quand j'ai voulu prendre l'écu pour acheter les tripes, j'ai trouvé une feuille sèche à la place.Victor Hugo (1802-1885)
Troisièmement, en ce qui concerne l'intervention, nous pouvons partir de l'hypothèse que les coûts globaux des 50.000 tonnes à présent envisagées en avril seront de l'ordre de 100 millions d'écu.Europarl
Chaque écu dépensé devrait générer un résultat positif sur le plan du développement, de la compétitivité et de l'emploi.Europarl
Au cours de l'année dernière, il s'est renforcé de plus de 20 % par rapport à l'écu.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCU » s. m.

Piece de monnoye. L'escu de France d'argent vaut d'ordinaire soixante sous : c'est à ce prix que se reduisent en comptant toutes les autres monnoyes d'or & d'argent. Il passe pour trois livres : c'est ce qu'on appelle escu blanc, & qui est presque la même chose qu'un patagon, une reale de huit, une richedalle.
 
ESCU D'OR, est une monnoye d'or qui a eu diverse valeur selon les temps. Il vaut maintenant 114. s. Il doit estre du poids de 2. deniers 15. grains. Il y en a 72. & 1/2. aux marques. Ils sont au titre de 23. carats au remede d'un 1/4. de carat. On appelloit aussi escus au Soleil, des escus de France où il y avoit un petit Soleil à huit rais, qui estoit du poids de deux deniers 17. grains, valant 33. sols tournois. En 1475. sous Louïs XI. ce Soleil estoit marqué au dessus de la couronne. Mais ce mot d'escu sol ne vient pas à sole, comme croit Bodin avec le vulgaire, mais à solido, comme prouve Freherus. On faisoit autrefois toutes les constitutions de rente & les estimations en escus d'or sol. Sous Louïs XII. on a battu des escus au porc espi. Il y en avoit deux qui servoient de supports à l'escu.
 
On a commencé à appeller escus d'or, des deniers d'or qui furent forgez l'an 1336. qui pesoient 30. grains, & valoient 20. s. à cause que Philippes de Valois y estoit representé assis & s'appuyant sur l'Escu de ses Armoiries. Ce nom a passé depuis aux autres monnoyes. Les anciens escus ne valoient que 27. sous.
 
Un million d'or, c'est un million d'escus, ou trois millions de livres. Quand les Medecins ordonnent le poids d'un escu de quelque drogue, on entend le poids de nôtre escu d'or, qui est une dragme. En Latin scutum, & scutatum aureum.
 
On appelle escus sablés, de faux escus jettez en sable ; des escus fourrez, ceux où on a meslé au milieu quelque autre matiere.
 
Quart d'escu a été une monnoye d'argent cy-devant fort en vogue, qui valoit le quart d'un escu, ou 15. s. & comme elle fut depuis haussée à 16. s. cela introduisit le nom d'escus quarts, parce qu'un escu estant payé en quarts d'escus valoit 64. s. & à cause que les espices des Juges se payoient en quarts d'escus, on a conservé cette évaluation jusqu'à present, desorte qu'en quelque monnoye qu'on les paye les escus d'espices valent 3. l. 4. s. ou escus quarts.
 
On dit proverbialement, qu'un homme n'a pas vaillant un quart d'escu, pour dire, qu'il n'a point de bien. On dit au contraire, qu'un homme est le pere aux escus, qu'il a des escus moisis, pour dire, que c'est un riche avare, qui a bien de l'argent caché. On dit aussi, qu'il a des escus à remuer la pelle. On dit encore, Vieux amis & vieux escus. On dit aussi de ceux qui surviennent en une compagnie, & qu'on n'attendoit pas, Voicy le reste de nostre escu. On dit aussi, Cela ne luy fait non plus de peur qu'un escu à un Advocat.

Définition de « ESCU » s. m.

Ancienne arme defensive faite en forme de bouclier leger, que la Gendarmerie qui combattoit avec la lance portoit autrefois au bras, & sur lequel on peignoit des Armoiries, ou des devises dans les joustes & tournois. Ce mot, selon Nicod, vient du Latin scutum, & le Latin du Grec skytos, qui signifie cuir, parce que les premiers boucliers étoient faits de cuir. Or ce sont les Escus d'Armoiries qui ont été transportez sur les monnoyes.
 
ESCU, terme de Blason, est le champ où on pose les pieces & les meubles des Armoiries. Il est de figure quarrée, à la reserve que le costé d'embas est un peu arrondi, & a une petite pointe au milieu. L'Escu des filles est posé en losange.
 
L'Escu est appellé de divers noms, suivant ses divisions. L'Escu adextré, est quand la ligne perpendiculaire qui divise l'Escu est sur la droite au tiers de l'Escu ; le senestré, quand elle est sur la gauche ; le tiercé en pal, quand elle est double, & divise tout l'Escu en trois parties égales. Elle fait le palé & le vergeté, quand elle est multipliée à distance égale au nombre de six, de huit ou de dix pieces. La ligne horisontale fait le chef, quand elle occupe la tierce partie d'enhaut ; la pleine, quand elle est en bas au tiers de l'Escu. Quand elle est double sur le milieu à distance égale des extremitez, elle fait la fasce, & le tiercé en fasce. Quand on la multiplie, elle fait le fascé ; & le burrelé, quand il y a huit ou dix espaces égaux ou plus ; les trangles, quand le nombre en est impair. La ligne diagonale du droit du chef au gauche de la pointe fait le tranché : la contraire fait le doublé. Si on les double à distance égale, l'une fait le bandé, & le tiercé en bande ; & l'autre la barre, & le tiercé en barre. En multipliant la premiere, on fait le bandé & le cotticé : & en multipliant la seconde, on fait le barré & le traversé.
 
Les autres divisions de l'Escu sont escartelé, contr'escartelé, en abysme, &c. Voyez les à leur ordre. L'Escu de France, d'Orleans, &c. L'Escu ou le Panonceau est une marque de la mediocre Noblesse, qui appartient aux Chastelains & aux Escuyers ; au lieu que la Banniere est la marque de la haute Chevalerie. On trouve des marques que les bourgeois ont porté des Escus il y a plus de 400. ans, & les Marchands en sont en possession même en Allemagne. Les anciens Escus estoient ordinairement couchez & inclinez ; mais on a commencé à les dresser, quand on a mis au dessus des couronnes. Les Escus des François estoient autrefois triangulaires, & ce n'est que depuis un siecle qu'on les a fait quarrez avec une petite pointe par le bas. Les Espagnols les ont tout à fait arrondis aussi par le bas. Ceux des Italiens sont la plus-part ovales, & ceux des Allemands en cartouches.