effeuiller

définitions

effeuiller ​​​ verbe transitif

Dépouiller de ses feuilles. Effeuiller des artichauts.
Dépouiller de ses pétales. —  Effeuiller la marguerite, pour savoir si on est aimé, en disant, à chaque pétale qu'on enlève : « il (elle) m'aime, un peu, beaucoup, etc. ».

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'effeuille

tu effeuilles

il effeuille / elle effeuille

nous effeuillons

vous effeuillez

ils effeuillent / elles effeuillent

imparfait

j'effeuillais

tu effeuillais

il effeuillait / elle effeuillait

nous effeuillions

vous effeuilliez

ils effeuillaient / elles effeuillaient

passé simple

j'effeuillai

tu effeuillas

il effeuilla / elle effeuilla

nous effeuillâmes

vous effeuillâtes

ils effeuillèrent / elles effeuillèrent

futur simple

j'effeuillerai

tu effeuilleras

il effeuillera / elle effeuillera

nous effeuillerons

vous effeuillerez

ils effeuilleront / elles effeuilleront

synonymes

effeuiller verbe transitif

défeuiller, dépouiller, effaner (Agriculture)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'aurais arraché le pain de la bouche de mes enfants pour acheter des roses à effeuiller sous tes pas !Émile Gaboriau (1832-1873)
La vie a tôt fait de les effeuiller brutalement.Albert Delpit (1849-1893)
Elle en avait conclu que, pour certaines organisations, l'amour est la fleur de l'âme qui doit s'effeuiller au vent pour faire place aux fruits qui mûrissent lentement.Alphonse Karr (1808-1890)
Il m'a semblé, en ce court espace de temps, effeuiller un siècle !Paul Bourget (1852-1935)
Vous allez pâlir et vous effeuiller aux mains des indifférents : parmi eux je vais me flétrir comme vous.George Sand (1804-1876)
Et, triste, distraite, elle occupait ses mains oisives à effeuiller les roses qu'elle trouvait à sa portée.Émile Zola (1840-1902)
Je suis sûre que toutes les roses vont s'effeuiller, et qu'il ne me restera que les épines.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Je n'eus pas plus tôt vu celle qui venait de remporter la rose qu'il me prit envie de l'effeuiller...Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Eh bien, mon cher monsieur, voilà quinze francs que nous allons être forcés d'effeuiller par la fenêtre.Henry Murger (1822-1861)
Les phalangettes minuscules doivent effeuiller les roses à ravir.Hector Bernier (1886-1947)
Je sentais tout ce qui était en moi de haut et de pur s'en aller, s'effeuiller comme des roses qui se fanent près du feu.Pierre Loti (1850-1923)
C'est toujours ici qu'elles poussent ; elles ne vont s'effeuiller sur la rive droite qu'après avoir fleuri sur la rive gauche.Arsène Houssaye (1815-1896)
Et de s'effeuiller elles embaumaient davantage, à croire que leur parfum s'échappait de leurs blessures.Michel Corday (1869-1937)
Elle maniait cette fleur, d'instinct, innocemment, sans se douter qu'effeuiller une pâquerette, c'est éplucher un cœur.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EFFEUILLER » v. act.

Despouiller un arbre de ses feuilles en tout, ou en partie. On effeuille les arbres, quand les feuilles font trop d'ombre, & empêchent de meurir les fruits. Ce mot vient du Latin effoliare.
Drôles d'expressions L'herbe est toujours plus verte ailleurs L'herbe est toujours plus verte ailleurs

On croit toujours que les autres sont mieux lotis, qu’on trouvera mieux ailleurs.

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 28/06/2021