effusion

définitions

effusion ​​​ nom féminin

rare Fait de répandre (un liquide).
locution, courant Effusion de sang : action de faire couler le sang (dans une action violente).
littéraire Manifestation sincère d'un sentiment. Il n'aime pas les effusions.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le héros de la fête serra la main du colonel et des officiers avec autant d'effusion que s'il avait retrouvé de vieux camarades.Edmond About (1828-1885)
Je parlerai de celles qui ont dû me renier avec le même enthousiasme, la même effusion que de celles qui m'ont gardé un souvenir inaltérable.George Sand (1804-1876)
Il me tendit une main molle que je serrai sans effusion, et nous sortîmes du café.Arnould Galopin (1863-1934)
Louis était plein d'effusion pour le cardinal et semblait lui demander pardon d'avoir un instant méconnu sa fidélité et ses services.Hyacinthe Corne (1802-1887)
Elle s'élança vers la porte quand la voiture s'arrêta à la grille du jardin, et elle serra avec effusion dans ses bras la jeune mariée tremblante et émue jusqu'aux larmes.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Il se leva, prit la main de l'artiste entre les deux siennes et la pressa avec effusion.Lucien Biart (1828-1897)
A mon grand étonnement ce fut presque avec effusion qu'il me remercia de ces paroles.Marcel Proust (1871-1922)
Henriot, merci, dit le roi avec une effusion qui était bien loin de son caractère, mais que cependant lui donnait la situation.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les remerciements pleins de gratitude et d'effusion que ces braves gens nous firent sont encore présents à ma mémoire.Charles Deguise (1827-1884)
Chacun adresse son petit compliment aux deux époux en leur serrant la main avec effusion, tout en passant assez vite : un mot du cœur suffit.Jules Rostaing (1824-?)
Certes, entre ce sauveur et cette mère, l'entretien aurait dû n'être qu'une longue et ardente effusion.Paul Féval (1816-1887)
Fatigué enfin d'attendre le terme de cette scène d'effusion de cœur, il prit la parole, en jetant sur la table les cartes qu'il tenait à la main, en éventail.Édouard Corbière (1793-1875)
Elle courut à lui avec la même effusion qu'à l'ordinaire, et l'interrogea avec inquiétude, mais sans reproche et sans méfiance, sur l'emploi de ce temps passé loin d'elle.George Sand (1804-1876)
Ce mot simple et froid avait traversé comme une lame d'acier son effusion épique, et il la sentait s'évanouir en lui.Victor Hugo (1802-1885)
Mais je me mis à lui parler avec une effusion si sincère de mon dévouement et de mon affection, qu'elle ne tarda pas à se laisser persuader.George Sand (1804-1876)
Puis s'étant levés ils serrèrent avec une effusion menteuse les mains loyales de ces braves gens.Pamphile Le May (1837-1918)
Au prix d'une effusion épouvantable de force, d'une dépense cérébrale qui d'autant énerve la génération.Jules Michelet (1798-1874)
C'était la première fois depuis qu'elle n'était plus une enfant qu'elle avait un de ces élans d'effusion.Hector Malot (1830-1907)
Au tournant de la rue, je lui ai serré les mains avec effusion, et j'ai voulu lui dire combien je lui étais reconnaissant de ce qu'il venait de faire.Georges Darien (1862-1921)
L'enfant avait pris dans ses petites mains la main de sa mère et il la portait à ses lèvres avec une effusion naïve.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EFFUSION » s. f.

Espanchement de choses liquides qui se fait avec quelque effort. Il se dit particulierement à la guerre. Cette place a été prise sans effusion de sang. Il faut craindre en cette playe que la trop grande effusion de sang ne cause la mort. On dit aussi, L'effusion de bile cause la jaunisse. L'effusion de la lumiere vient des corps lumineux. L'effusion des esprits se fait, quand les esprits se dilatent dans le corps, comme lors qu'on sent de la joye : & en ce sens on dit figurément une effusion de coeur, quand les esprits dilatent le coeur pour témoigner de la joye ou de la tendresse.
 
On faisoit aussi autrefois des effusions de vin, ou autres liqueurs dans les sacrifices des Payens.
 
EFFUSION, se dit aussi en matiere spirituelle. La vraye contrition se doit faire avec une grande effusion de coeur.