débordement

 

définitions

débordement ​​​ nom masculin

Action de déborder ; son résultat.
au figuré Fait de se répandre en abondance. Débordement d'injures (➙ déluge, flot, torrent), de joie (➙ effusion, explosion), de vie (➙ exubérance).
au pluriel Excès, débauche.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dmitri, consulté par sa femme au sujet de ce débordement de jeunes aspirations, fut d'avis de les laisser s'épuiser d'elles-mêmes.Jean de la Brète (1858-1945)
Il ne nous a pas été possible d'entendre intégralement toutes les interventions qui étaient prévues ce matin à cause du débordement des temps de parole.Europarl
Les hérésies du corps joignaient, à ces imaginations plus ou moins ingénieuses ou extravagantes, comme but ou comme moyen, un prodigieux débordement de sensualité.Paul Lacroix (1806-1884)
Ceux-ci ne pourront tomber, en aucune circonstance, sous le coup de l'incrimination de la décision-cadre, même en cas de débordement occasionnel.Europarl
C’est le débordement le plus scandaleux qu’il m’ait été donné d’entendre de la part d’un commissaire depuis longtemps.Europarl
Le maximum n'était-il point le seul frein que l'on put alors imposer au débordement du papier-monnaie ?Alphonse Esquiros (1812-1876)
De tous côtés, ce sont des exaltations furieuses, un incroyable débordement de passions qui ne connaissent plus de frein.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ce qui peut être fait au niveau local est fait localement, comme les mesures visant à prévenir le débordement des réseaux d'égouts.Europarl
Les mots se pressaient, s'entre-choquaient sur ses lèvres, qui ne suffisaient pas à ce débordement.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Mais, au lieu d'être amené à la réflexion par cet avis du sort, il répandit, dans un débordement de plaintes et de malédictions indignes, la fureur de son ressentiment.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Jamais elle ne sétait encore emportée aussi grossièrement devant lui, dans ce débordement de colère fangeuse, dégout crevé lâchant sa vase et sa puanteur.Alphonse Daudet (1840-1897)
Ils arrivèrent à une grande place chargée de grands arbres ; des hommes se précipitaient par milliers hors de toutes les maisons ; c'était un débordement à faire peur.Jules Janin (1804-1874)
En 1196 il fut emporté par un débordement, et éprouva depuis plusieurs fois le même désastre.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Il n'est plus donné à la témérité des paroles d'élever ou d'abaisser un personnage ; dans le débordement de la louange, comme de l'injure, on reste ce que l'on est.Dorothée de Dino (1793-1862)
Le débordement et les ravages des barbares nous avoient fait perdre jusqu'à la trace de cette grande vérité.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Je ne fus pas peu étonné non plus du débordement de haine qui alors se produisit partout contre « le querelleur et bretteur de la capitale ».Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Seulement, par suite de la mobilité du terrain, le rouet céda en partie, et il y eut un débordement partiel.Jules Verne (1828-1905)
J'écoutais sans trop d'impatience ce débordement de paroles bavardes, parce que j'y cherchais un sens qui n'était pas celui des mots prononcés.Paul Féval (1816-1887)
Les ministres écoutaient ce débordement d'expansion de leur souverain et de leur collègue sans s'y mêler autrement que par un faible sourire.Louis Ulbach (1822-1889)
C'est à se demander si l'exécration physique de la blancheur n'est pas pour quelque chose dans l'inconcevable débordement de son écritoire.Léon Bloy (1846-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEBORDEMENT » s. m.

Inondation des rivieres qui sortent hors de leur lit. Les Anciens se sont vainement tourmentez à trouver les causes du debordement du Nil, quoy qu'il fust aisé de les trouver, comme on a fait depuis.
 
DEBORDEMENT, signifie encore une inondation de peuples qui viennent avec des armées nombreuses ravager les Provinces éloignées. L'Empire Romain n'a pû soûtenir le debordement des nations du Nord, des Gots, des Vandales, &c.
 
DEBORDEMENT, se dit aussi des humeurs qui se degorgent. Le debordement de la bile cause la jaunisse.
 
DEBORDEMENT, signifie figurément, Débauche, dissolution en paroles, en actions. Cette fille est dans un grand debordement.
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020