épanchement

définitions

épanchement ​​​ nom masculin

vieux Action d'épancher (un liquide).
Médecine Écoulement anormal, accumulation dans les tissus ou dans une cavité, d'un liquide ou d'un gaz organique. ➙ écoulement, infiltration. Épanchement de synovie.
Communication libre et confiante de sentiments, de pensées intimes. ➙ abandon, effusion, expansion. Doux, tendres épanchements.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était doux à considérer, et à se représenter l'épanchement de l'amitié dans ces deux petites fleurettes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Sans doute les souffrances mutuelles d'un tel épanchement avaient été purifiées par le feu de l'amour maternel et filial.George Sand (1804-1876)
Mais c'est dans l'épanchement franc et sincère de l'honnête homme qui ne garde rien sur le cœur, qu'il brille le plus.Stendhal (1783-1842)
Je puis le dire, cet épanchement arraché à mon cœur, tenait à la fois du remords et de l'inspiration.Joseph Fouché (1759-1820)
J'étais épuisé par une année d'agitations dévorantes et par les atroces douleurs des derniers mois, douleurs sans épanchement, sans relâche et sans espoir.George Sand (1804-1876)
Le reste de la nuit se passa dans ces alternatives d'épanchement d'une part et de contrainte de l'autre.Édouard Corbière (1793-1875)
Une heure entière se passa dans cet épanchement affligé qui a tant de charme pour les cœurs endoloris.Émile Souvestre (1806-1854)
Venant à sa mère, il l'embrassa, mais légèrement, sans épanchement, comme s'il ne sortait que pour une courte absence.Hector Malot (1830-1907)
Après une heure d'épanchement dans la solitude, il se crut plus calme, et résolut de rentrer.Louis Ulbach (1822-1889)
Il ne se ménageait pas davantage, dépensant largement en leçons, en conversations, et dans l'épanchement habituel d'un cœur trop bienveillant qui vivait en tous, s'intéressait à tous.Jules Michelet (1798-1874)
Si donc l'épanchement des substances volcaniques ne constituait pas un danger très sérieux, tout mouvement dans la charpente terrestre qui eût secoué l'île pouvait entraîner des conséquences extrêmement graves.Jules Verne (1828-1905)
Une lettre eût été impuissante à les traduire ; pour les faire valoir, il fallait toute l'indépendance d'un long épanchement.Émile Souvestre (1806-1854)
Pendant tout le temps qu'elle avait donné au libre épanchement de ses récriminations conjugales, il l'avait encouragée de l'assentiment tacite du geste.Léon Gozlan (1803-1866)
Ici a commencé pour moi ce que j'appellerai l'épanchement du songe dans la vie réelle.Gérard de Nerval (1808-1855)
Et cependant, misérables que nous sommes, nous le prodiguons avec un épanchement entier de notre cœur sur mille choses sottes, vaines et frivoles, comme si nous en avions de reste.Saint François de Sales (1567-1622)
Vous êtes un styliste et non un ami ; l'amitié n'est qu'un beau mot pour désigner un mutuel épanchement d'eau sale...Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Comment amener son pauvre cœur fermé à la confiance, à l'épanchement, aux pleurs qui seuls pourront le soulager ?Hector Malot (1830-1907)
Alors les poëtes ne célébroient que la gloire et l'amour, leurs chants n'étoient point un travail, une étude ; mais un épanchement ou un souvenir.Anne Marie de Beaufort d'Hautpoul (1763-1837)
Il me parlait souvent d'elle et de son amour avec l'épanchement, la fougue et l'illusion d'un très-jeune homme.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
C'est ainsi que la moquerie détruit tout épanchement, même dans l'amitié ; et l'on peut affirmer que la peur d'être trahi empêche moins de confidences, que la crainte d'être plaisanté.Sophie Gay (1776-1852)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPANCHEMENT » s. f.

Effusion de quelque liqueur qu'on verse à dessein. Les libations anciennes se faisoient par l'espanchement du vin & de l'huile.
Le français des régions Pinzutu Pinzutu

Pinzutu est un régionalisme emblématique de la Corse. Il n'est pas employé en dehors de l'île de Beauté.

01/12/2020