élocution

définitions

élocution ​​​ nom féminin

Manière de s'exprimer oralement, d'articuler et d'enchaîner les phrases. ➙ articulation, diction. Défaut d'élocution. ➙ prononciation.

synonymes

élocution nom féminin

diction, articulation, débit, prononciation, barjaque (familier, Suisse)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette inspiration, servie par une voix grave et par une élocution intarissable, s'était nourrie des plus purs souvenirs de la tribune antique.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Une raison froide, un esprit solide et pensant, auquel l'abondance et la facilité de l'élocution manqueroient au besoin, ne tiendroit pas contre la véhémence d'un déclamateur aguerri.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il avait eu des succès dans les réunions publiques avec son élocution facile et un peu déclamatoire.Albert Delpit (1849-1893)
Son élocution facile, sa parole coulante et bonne enfant, qui avait si longtemps charmé, était traitée à cette heure de tisane tiède, faite pour endormir les lâches.Émile Zola (1840-1902)
On doit, en outre, leur faire remarquer leurs fautes contre la grammaire, leur mauvais accent, leurs phrases peu correctes, et généralement tous les vices de leur élocution.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
La voix, avons-nous déjà dit, je crois, un peu nasillarde, mais l'élocution aisée, mais le dire spirituel, mais la méchanceté joliment enjouée.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Absolument muet jusqu'à l'âge de sept ans, il conserva toute sa vie une grande difficulté d'élocution.Joseph Bertrand (1822-1900)
C'est qu'en effet les gens du clergé donnent assez volontiers dans l'élocution oratoire, arrondie et pompeuse.Jules Lemaître (1853-1914)
Sa facilité d'élocution, sa science de juriste et la longue redingote noire qu'il portait habituellement lui avaient valu les surnoms de « l'homme de loi » et de « président ».Émile Gaboriau (1832-1873)
L'abbé était fort agité : il a de l'esprit, il sentait la pauvreté d'élocution du général ; mais, n'en voulant pas démordre lui-même, il le surveillait, la sueur au front.George Sand (1804-1876)
C'était, non plus avec des membres de sa famille, mais avec certains écrivains de son temps que d'autres traits de son élocution lui étaient communs.Marcel Proust (1871-1922)
De là cette facilité d'élocution, cette abondance de parole, – je n'ose dire ce bavardage, – qui se remarque dès le plus jeune âge.Charles Turgeon (1855-1934)
Ce scélérat avait une physionomie intéressante, le regard hardi, la répartie vive et l'élocution facile.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Il a son bagage de lieux communs encore très neufs pour la province, ses élégances d'élocution, ses recherches, ses raffinements d'écrivain.Victor Hugo (1802-1885)
Les jeunes gens de l'ambassade restaient ébahis des thèses qu'il soutenait, il faut le dire, avec une assez grande facilité d'élocution ; il n'y manquait que le sens commun.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Quant à la facilité d'élocution, vous ne voyez jamais un geai bleu rester à court de mots.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Quelles sont les grâces d'élocution que ne nous enseigne pas la langue hébraïque, cette mère des langues ?....Charles de Rémusat (1797-1875)
Il fait et a fait autrefois des vers, mais il y a plus d'esprit que de génie, et l'élocution n'est nullement châtiée.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Doué d'une rare facilité d'élocution, d'une parole singulièrement lucide, il avait au plus haut degré le talent, en vulgarisateur émérite, de mettre la science à la portée des ignorants.Bathild Bouniol (1815-1877)
Théodore possédait une grande facilité d'élocution ; il était insinuant et il savait mentir avec cet aplomb et cette force de persuasion qui en impose.André Le Glay (1785-1863)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉLOCUTION » s. f.

Paroles avec lesquelles on exprime sa pensée. L'Orateur doit avoir grand soin de l'élocution, du choix des paroles. La beauté du stile vient de la beauté de l'élocution. L'élocution doit être facile & naturelle. Cet Auteur a une élocution barbare & embrouillée.