empesé

 

définitions

empesé ​​​ , empesée ​​​ adjectif

Qu'on a empesé, amidonné. Col empesé. ➙ dur.
au figuré Apprêté, dépourvu de naturel. ➙ guindé.
 

synonymes

empesé, empesée adjectif

amidonné, dur

apprêté, compassé, guindé, pincé, raide, gourmé (littéraire), coincé (familier), constipé (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À cela près, il a bonne apparence : il n'est ni fat ni impertinent, ni trop content de sa personne, ni dédaigneux, ni bavard, ni empesé, ni froid.Alfred Assollant (1827-1886)
Un faux col, cruellement empesé, lui sciait les oreilles.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il était plus froid, plus grave, plus empesé que jamais ; si raide, qu'il pouvait à peine faire un mouvement.Émile Gaboriau (1832-1873)
J'aurais étouffé sous mon plastron empesé et dans ma veste de drap.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il était toujours aussi empesé, aussi vain, aussi fade, et aussi gonflé de ses mérites que par le passé.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Marthereau regarde puis remet dans sa poche un triste mouchoir bouchonne, empesé.Henri Barbusse (1873-1935)
Ils avaient de l'esprit ; ils avaient du silence ; leur dogme politique était convenablement empesé de morgue ; ils devaient réussir.Victor Hugo (1802-1885)
La tête brune de la jeune femme émergeait d'un col droit, et sur son buste fin s'étalait un plastron empesé, où flottait une longue cravate.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le lord-maire est bien le protecteur empesé, sot, confiant en lui-même, et ces deux rôles sont largement joués.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il portait une cravate verte sur un plastron empesé et un feutre moucheté.Marc Elder (1884-1933)
Qu'un auteur empesé et fardé paroît fade en comparaison !Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Une demi-douzaine de graves personnages à mortiers galonnés d'or, en longues robes rouges bordées d'hermine, portant fraise ou rabat consciencieusement empesé, occupaient un des angles du salon, près des fenêtres.Charles de Bernard (1804-1850)
Sa mise est celle qu'il portait habituellement à la campagne ; seulement, son col de chemise, autrefois bien blanc, bien empesé, dénote maintenant trop de négligence.Paul de Kock (1793-1871)
Son faux-col était à peine empesé, sa cravate flottait à l'abandon, le coiffeur n'avait pas donné à ses cheveux, déjà rares, leur pli gracieux.Émile Gaboriau (1832-1873)
Et l'eau dégoulina, et inonda son beau plastron empesé et la soie des noirs revers.René Boylesve (1867-1926)
Quand mon pauvre défunt avait, le dimanche, son habit marron, sa culotte collante et un col bien empesé, ce n'était plus le même homme que les autres jours.Paul de Kock (1793-1871)
Il débitait sa vie dune voix sèche, sans quun muscle animât son masque, raide comme le col empesé qui le tenait si droit.Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020