enchanter

 

définitions

enchanter ​​​ verbe transitif

Soumettre à une action surnaturelle par magie. ➙ ensorceler, envoûter. —  au figuré Soumettre à un charme irrésistible et inexplicable.
Remplir d'un vif plaisir, satisfaire au plus haut point. ➙ ravir. Cette histoire m'enchante.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'enchante

tu enchantes

il enchante / elle enchante

nous enchantons

vous enchantez

ils enchantent / elles enchantent

imparfait

j'enchantais

tu enchantais

il enchantait / elle enchantait

nous enchantions

vous enchantiez

ils enchantaient / elles enchantaient

passé simple

j'enchantai

tu enchantas

il enchanta / elle enchanta

nous enchantâmes

vous enchantâtes

ils enchantèrent / elles enchantèrent

futur simple

j'enchanterai

tu enchanteras

il enchantera / elle enchantera

nous enchanterons

vous enchanterez

ils enchanteront / elles enchanteront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et je m'écrie après lui : ô aveugles et insensés, pensez-vous donc enchanter l'amour, pour en disposer à votre gré ?Saint François de Sales (1567-1622)
Mais dans les dispositions où il se trouvait, ce magnétisme d'harmonie le troubla davantage au lieu de l'enchanter.Paul Bourget (1852-1935)
Il faut vous laisser ces charmants bocages et ces charmants fantômes dans l'imagination pour enchanter cette nuit vos rêves de quinze ans !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'intérêt est partout : vous ne divisez rien, comme dans une belle vue que vous offre la nature et où tout concourt à vous enchanter.Eugène Delacroix (1798-1863)
Nature, vérité, poésie, fraîcheur, sincérité, pittoresque et saveur, tout ce qui peut enchanter et ravir l'imagination, tout cela n'est-il pas renfermé dans ces œuvres de génie ?Louis Maigron (1866-1954)
Ces données si simples sont faites pour enchanter les esprits malheureux qui n'aiment pas les romans compliqués.Jules Lemaître (1853-1914)
La fraîcheur de l'air, la majesté des forêts, le riant éclat des prairies, la magnificence de l'été, peuvent enchanter l'ignorant tout aussi bien que les philosophes et les héros.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Voilà un petit monument aussi modeste qu'utile, dont la vue a le privilège d'enchanter mes regards.Jules Verne (1828-1905)
C'est là que je fis la rencontre de ce serpent à sonnettes qui se laissait enchanter par (p. 383) le son d'une flûte.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ce coup d'œil parlait encore plus à mon imagination et à mes goûts que les beaux spectacles de la nature qui venaient de m'enchanter par leurs merveilles.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Cette facile plaisanterie, vieille déjà de pas mal d'années, continue à m'enchanter comme aux premiers jours (ainsi certains vieillards conservent jusqu'au seuil du sépulcre la plus réjouissante allégresse).Alphonse Allais (1854-1905)
Que faire en cette atmosphère de fadeur coutumière alors qu'il s'agissait d'enchanter une créature, de séduire tous ses sens et de fasciner son cerveau ?René Boylesve (1867-1926)
Elle lui disait de ces douces choses que le tête-à-tête des enfants amoureux échange et ressasse pour enchanter les plus belles heures de la vie.Paul Féval (1816-1887)
Mais qu'il excellait à séduire et à enchanter ceux dont les tendances amies ou les hésitations lui avaient été signalées et dont il voulait achever la conquête !Albert Vandal (1853-1910)
Elle ne veut plus de cet art terrible que pour l'enchanter, pour l'enchaîner dans ses bras, pour le retenir auprès d'elle par les nœuds de l'amour et du plaisir.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Il y a ainsi dans la vie des apparitions qui auraient pu enchanter l'existence, mais qu'on ne rencontre que trop tôt ou trop tard.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Cela m'attriste même si je sais qu'elle se lance dans quelque chose de nouveau qui va l'enchanter.Europarl
Je ne l'avais jamais trouvé pénible, mais il y eut, autour de moi, à partir de cette époque, comme un concert organisé secrètement pour m'enchanter.René Boylesve (1867-1926)
Je m'installai sur le balcon, d'où je voyais la féerie de la lune enchanter le petit lac.Paul Bourget (1852-1935)
C'est une puissance d'enchanter les esprits, de les séduire, de leur ôter la vérité même, après qu'ils l'ont crue, sentie, aimée.Bathild Bouniol (1815-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENCHANTER » v. act.

User de magie, d'art diabolique, pour operer quelque merveille qui arreste le cours de la nature. Les Chevaliers errants étoient souvent enchantez dans les Romans fabuleux. Les Sirenes enchantoient par leurs chants. Ce mot vient de incantare, qu'on a dit pour le simple cantare, dont les Anciens se sont servis pour parler des charmes des Magiciens. Menage.
 
ENCHANTER, se dit figurément en Morale, de ceux qui se servent de paroles douces ou artificieuses pour plaire à quelqu'un, ou pour en tirer quelque avantage, ou pour se faire admirer. Cet Orateur nous enchanta par les belles choses qu'il nous dit. Cette femme a des beautez qui enchantent tout le monde. Cette musique est si belle, qu'elle enchante.
 
ENCHANTÉ, ÉE. part. pass. & adj. Des armes enchantées. Ce Poëte a fait un Ouvrage enchanté. Un palais enchanté.
Vidéos Hashtag, par Alain Rey Hashtag, par Alain Rey

Saviez-vous que l'anglicisme hashtag est fondé sur le mot français « hacher », lui-même d'origine germanique ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot. 

Alain Rey 15/09/2020