endurci

 

définitions

endurci ​​​ , endurcie ​​​ adjectif

Devenu dur, insensible ou résistant. Un cœur endurci.
Qui avec le temps s'est fortifié, figé dans son opinion, son occupation. ➙ invétéré. Un célibataire endurci.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si la politique ne l'avait pas endurci, s'il n'avait pas subi l'influence des jacobins, il n'aurait point eu de ces sévérités qui m'effraient, parce que je ne les comprends pas.Anatole France (1844-1924)
Vous êtes endurci dans votre inimitié par la force de votre génie, qui se plaît aux ruines et s'amuse à détruire.Anatole France (1844-1924)
Je suis un vieil endurci dans le mal, j'ai gardé ma foi, je crois même être plus intraitable encore ; mais je me contente de m'enfermer et de travailler.Émile Zola (1840-1902)
Lorsqu'on le saisit et qu'on l'entraîna, le criminel endurci eut devant les yeux sa misérable fin.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Bien qu'étant un vieux paysan et un carnivore endurci, je peux comprendre ceux qui réagissent de cette façon.Europarl
Après dix années d'absence, quel est l'égoïste assez endurci pour que les souvenirs du passé, les liens de la famille n'aient aucun pouvoir sur lui ?William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Je sens encore, aujourd'hui que je suis vieux et endurci, une larme monter de mon cœur à mes paupières.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Il faut être un voyageur endurci pour retrouver son chemin dans cette jungle de possibilités.Europarl
Mais aujourd'hui je suis bien endurci, je suis bien changé de ce que j'étais dans ma jeunesse.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il vous éprouve, on le met presque au défi de vous faire crier, tant on est endurci contre toute souffrance humaine, physique ou morale.George Sand (1804-1876)
Non, non ; c'est un métier d'homme robuste, endurci, élevé à la peine dès le maillot.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il n'est point de criminel endurci qui n'ait perdu quelque nuit d'insomnie à maudire le hasard, à refaire son passé, à chercher un motif plausible à son infamie.Paul Féval (1816-1887)
Ainsi ses richesses mêmes achevèrent sa perte ; et comme elles avaient endurci le cœur de celle qui les possédait, elles dénaturèrent de même le cœur de ceux qui les désiraient.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Endurci presque dès son bas âge au travail de la houillère, c'était, en même temps qu'un solide compagnon, une brave et bonne nature.Jules Verne (1828-1905)
Ces livres que vous savez d'enfance, que souvent, malgré vous, vous appreniez par cœur, vous y êtes endurci, blasé.Jules Michelet (1798-1874)
Croyez-vous donc votre cœur si endurci que vous puissiez être témoin insensible des cruelles souffrances auxquelles vous allez me condamner ?Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Je croyais être un modèle de vertu conjugale quand je n'étais, en somme, qu'un débauché endurci.Eugène Chavette (1827-1902)
Mais il faut être ou bien stupide ou bien endurci dans ses préjugés pour ne pas s'apercevoir que c'est uniquement les intérêts du clergé que ces forfaits ont pour objet.Paul Thiry d'Holbach (1723-1789)
Il n'est de cœur si endurci, qui ne se serre en présence de certains retours du passé.Jules Verne (1828-1905)
Je me trouvais à ce moment-là un peu gâté par tout le monde,– j'en ai rabattu !– et je n'avais pas encore l'épiderme endurci aux piqûres.Félix Nadar (1820-1910)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020