enfer

 

définitions

enfer ​​​ nom masculin

Religion Lieu destiné au supplice des damnés. Les démons de l'enfer (➙ infernal). —  proverbe L'enfer est pavé de bonnes intentions : beaucoup de bonnes résolutions n'aboutissent qu'à un résultat déplorable ou nul.
D'enfer locution adjective invariable : qui évoque l'enfer. Une vision d'enfer. —  Très intense. ➙ infernal. Rouler à un train d'enfer, très vite. —  familier Extraordinaire, fabuleux. Elle a un look d'enfer.
au figuré Lieu, occasion de cruelles souffrances. L'enfer de la drogue.
L'enfer d'une bibliothèque : le département, l'endroit où sont regroupés les livres interdits au public.
Les Enfers : lieu souterrain habité par les morts, séjour des ombres, des morts (Mythologies grecque et romaine et diverses religions). —  au figuré La perte de son emploi a marqué le début de sa descente aux enfers.
 

synonymes

enfer nom masculin

damnation éternelle, géhenne (littéraire)

bagne, galère (familier)

l'Enfer

le sombre empire, les sombres bords, rivages, le séjour des ombres, des morts, le ténébreux séjour, le royaume de Pluton (Mythologie)

d'enfer

infernal, dantesque

[rythme, vitesse] accéléré, effréné, endiablé, échevelé

[familier] sensationnel

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Là, dans l'ombre, une femme vêtue de noir, le visage couvert d'un long voile, attendait, semblable au génie familier de cet enfer.Michel Zévaco (1860-1918)
Chaque fois qu'ils se jettent en avant, ils reculent frappés par leurs ennemis, semblables à des lions d'enfer.Albert Delpit (1849-1893)
Est-ce de l'enfer qu'après ces chants sublimes lui viennent tout à coup ces rugissements mystérieux et ces ricanements amers ?George Sand (1804-1876)
C'est une espèce de terreur du prêtre, de l'enfer, peut-être aussi de l'opinion du village, je ne sais au juste...René Boylesve (1867-1926)
La terreur ne crée pas la voie vers la justice, mais le chemin le plus direct vers l'enfer.Europarl
Par conséquent, rien sur la terre, dans les cieux ni l'enfer même, ne prévaudrait contre sa volonté de réaliser le rêve de sa moribonde.Émile Bergerat (1845-1923)
Mais comme son appartement devenait un enfer pour lui, il prit une chambre dans un grand hôtel, une belle chambre d'entresol afin de voir les passants.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je ne doute pas qu'ils sont animés de bonnes intentions, mais l'enfer est précisément pavé de bonnes intentions.Europarl
Par ma foi, si ce n'est pas ici l'enfer, je jurerais que nous n'en sommes pas loin.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Une seconde à peine se passa entre la question et la réponse ; mais je le pense, l'horrible anxiété qui pesait sur mon cœur doit faire partie des tourments de l'enfer.Lucie Des Ages (1845-1914)
Si la route de l'enfer est aussi raboteuse que celle-ci, je plains ma pauvre âme !Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
C'est que j'ai vécu des siècles ; c'est que j'ai subi un enfer depuis ce temps-là.George Sand (1804-1876)
Qui sait si je ne trouverai pas l'occasion cherchée de fausser compagnie à tous ces moines, que l'enfer engloutisse !Michel Zévaco (1860-1918)
Les abolisseurs d'âmes (matérialistes) sont nécessairement des abolisseurs d'enfer ; ils y sont à coup sûr intéressés.Charles Baudelaire (1821-1867)
Tu sauras bientôt ce qu'il en advint, lecteur, si tu ne le sais déjà, et si tu ne préfères rester entre la porte du ciel et celle de l'enfer.George Sand (1804-1876)
Somme toute, cet intérieur, où le trouble avait été sans cesse en augmentant, aujourd'hui, n'était plus qu'un enfer.Charles Barbara (1817-1866)
Je pense, au contraire, que leur âme va toujours s'aigrissant et que leur enfer est en ce monde.George Sand (1804-1876)
Elle a gardé sur terre les cochons du diable et elle les soigne en enfer !Eugène Demolder (1862-1919)
Enfin, après être descendus par une pente rapide, nous vîmes s'ouvrir devant nous un ravin si sombre, si noir qu'on eût pu le prendre pour la porte même de l'enfer.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Elles soignent les pestiférés, et les galériens les voient se pencher sur eux dans leurs blanches auréoles comme des anges qui apparaîtraient aux damnés au milieu des supplices de l'enfer.Clarisse Bader (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENFER, ou Enfers » s. m.

La demeure des Diables & des damnez. C'est un Diable d'enfer. Les Payens avoient aussi leur enfer. Les Furies d'enfer. On appelle un meschant homme, un tison d'enfer. On appelle des Volcans, des bouches d'enfer, des gouffres de l'enfer. L'enfer est au centre de la terre, comme le coeur dans le corps de l'animal, dit St. Augustin.
 
Quand on dit, que JESUS-CHRIST descendit aux enfers, on entend que c'est seulement aux Lymbes, pour delivrer les ames des Patriarches : ce qu'on appelle autrement le sein d'Abraham.
 
ENFER, se dit figurément de tout lieu où on est gesné, & où on souffre. Le Palais est un enfer pour les gens pacifiques. Quand on est en mauvais mesnage avec sa femme, c'est un vray enfer. Un homme qui a des remords porte toûjours son enfer avec luy. Ce mot vient d'inferi, d'infernus, d'infra.
 
ENFER, en termes de Chymie, est un vaisseau de verre double dont le col est long, & disposé en forme d'entonnoir, & dont la pointe a une ouverture fort estroite qui entre bien avant dans le corps d'un autre vaisseau, dont le fond doit estre fort large & fort plat. Il est ainsi nommé, parce que ce qu'on y a fait une fois entrer n'en sort plus.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020