infernal

 

définitions

infernal ​​​ , infernale ​​​ , infernaux ​​​ adjectif

littéraire Qui appartient aux enfers, à l'enfer. Les puissances infernales.
Qui évoque l'enfer, le mal. Une cruauté infernale. ➙ diabolique.
Difficilement supportable, terrible. Une chaleur infernale. ➙ d'enfer.
(personnes) ➙ insupportable. Ces gamins sont infernaux !
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quant à moi, je fus plusieurs fois me promener sur le lac, mais je ne fus plus tenté de visiter l'infernal château.Charles Nodier (1780-1844)
Le couvercle d'une marmite où cuisait le lécher des vaches, soulevé par la vapeur, se mit à battre un roulement semi-métallique, comme un appel infernal.Louis Pergaud (1882-1915)
Avant le soleil levé, c'est déjà devenu quelque chose d'infernal : des cris suraigus comme en poussent les singes ; un brouhaha sauvage à faire frémir.Pierre Loti (1850-1923)
Aussi bien, pour les hommes qui savent juger, la raison a plus de force que les miracles, qu'on peut attribuer à quelque pouvoir infernal.Charles de Rémusat (1797-1875)
Mais nous avons mis, dès les années 1950, le doigt dans un engrenage infernal, autoalimenté par les multinationales agrochimiques et par les banques.Europarl
Les sots me croient dans votre infernal pays, et ne m'ont pas envoyé leurs gazettes, en sorte que je ne sais rien du sale procès de la reine.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Son cœur sympathisait avec notre élan vers l'avenir, et il commençait à me sembler moins infernal qu'il ne m'avait passé par la tête de le supposer.George Sand (1804-1876)
De faux miracles y font un tapage infernal, tandis que des miracles vrais y restent absolument inconnus.Paul Féval (1816-1887)
M. le comte ne vaut guère mieux et, par surcroît, il vous tient pour un monstre infernal, cause directe et coupable de tous les malheurs de la famille.Paul Féval (1816-1887)
Mais comment s'est-il trouvé au milieu de ces ivrognes, faisant avec eux un tapage infernal, et ivre comme eux ?Comtesse de Ségur (1799-1874)
Et ces quatre proclamations démontrent qu'il n'est qu'un menteur, un hypocrite, le sinistre et infernal impresario de la plus effroyable tragédie que le monde ait jamais connue.Jean Massart (1865-1925)
Le balai infernal ne se faisait plus entendre, et la princesse arriva jusqu'à la rampe au-dessus de laquelle elle avança son flambeau pour mieux voir à distance.George Sand (1804-1876)
Des taches rouges et bleues couvraient son visage ; le plus affectueux de ses regards, luisant à travers de noirs sourcils, était comme un regard infernal.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Enfin, à quatre heures du matin, le départ de l'infernal cortége me fut annoncé par le cliquetis des fers : je respirai.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Goethe trouva ce caractère satanique tout fait ; il n'eut qu'une voyelle à changer dans le nom de cet infernal personnage.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Un moyen infernal avait été inventé par la coalition aristocratique et de la cour pour rendre infructueux les généreux efforts du 14.Claude Fournier (1745-1825)
Aussi les docteurs ne croyaient-ils pas que cette constance fût naturelle ; ils l'attribuaient à un artifice infernal.Anatole France (1844-1924)
Il y a autre chose encore que ma ruine, quelque chose d'infernal que je ne peux pus te dire.George Sand (1804-1876)
Maintenant, me voilà pris au traquenard de cet infernal dîner et je suis bien forcé de prendre patience.Léon Bloy (1846-1917)
Je vous connais ; je vous ai vus pires que tout cela dans l'infernal procès de mon pauvre mari !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INFERNAL, ALE » adj.

Qui tient de l'Enfer. Monstre infernal. furie infernale. puissance infernale.
 
On appelle figurément le Diable, le Serpent infernal.
 
La pierre infernale, en termes de Chirurgie, est une pierre caustique. Voyez Pierre.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020