enhardir

définitions

enhardir ​​​ verbe transitif

Rendre hardi, plus hardi. ➙ encourager. —  pronominal Devenir plus hardi, prendre de l'assurance. Elle s'enhardit jusqu'à refuser d'obéir.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'enhardis

tu enhardis

il enhardit / elle enhardit

nous enhardissons

vous enhardissez

ils enhardissent / elles enhardissent

imparfait

j'enhardissais

tu enhardissais

il enhardissait / elle enhardissait

nous enhardissions

vous enhardissiez

ils enhardissaient / elles enhardissaient

passé simple

j'enhardis

tu enhardis

il enhardit / elle enhardit

nous enhardîmes

vous enhardîtes

ils enhardirent / elles enhardirent

futur simple

j'enhardirai

tu enhardiras

il enhardira / elle enhardira

nous enhardirons

vous enhardirez

ils enhardiront / elles enhardiront

synonymes

enhardir verbe transitif

encourager, aiguillonner, stimuler

s'enhardir verbe pronominal

oser, prendre de l'assurance, se lancer, sortir de sa réserve

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et, pour s'enhardir, il se mit à boire, à vider et à remplir son verre aussitôt vidé.Fernand Vandérem (1864-1939)
Il avait fini par s'enhardir, et il s'approchait du banc.Victor Hugo (1802-1885)
Il profita de mon mépris pour s'enhardir à vouloir faire la conversation.George Sand (1804-1876)
Et, pour m'enhardir, je renvoyai mon domestique qui me gênait.Guy de Maupassant (1850-1893)
On se contenta de l'injurier et de l'envoyer se faire pendre ailleurs, tolérance dont le seul résultat fut de l'enhardir.Lucien Biart (1828-1897)
Lorsqu'elle me raillait, je reprenais goût à l'aventure et j'étais prêt à m'enhardir.George Sand (1804-1876)
Quoi qu'il en soit, il se montra dans cette circonstance familier jusqu'à la bonhomie, au point même d'enhardir ceux qui l'approchaient de plus près, à lui adresser la parole.Louis Constant Wairy (1778-1845)
La conscience qu'il avait de ses droits le rendait humble au lieu de l'enhardir : il avait la défiance et la pudeur de la fortune.Jules Sandeau (1811-1883)
Ma sotte et maussade timidité que je ne pouvais vaincre, ayant pour principe la crainte de manquer aux bienséances, je pris, pour m'enhardir, le parti de les fouler aux pieds.Jules Lemaître (1853-1914)
Il avait placé dans chaque quartier des gentilshommes pour enhardir le peuple.Jules Michelet (1798-1874)
Il faisait le timide, moyen de se faire enhardir.Jules Michelet (1798-1874)
Tout à l'opposé, nous voyons des jeunes filles s'enhardir avec une aisance qui nous confond.Pierre Louÿs (1870-1925)
Ses démarches obstinées pour revenir en grâce, n'avaient fait que les enhardir à redoubler d'indignités.Jules Michelet (1798-1874)
La facilité avec laquelle j'entrai dans tous ces détails était bien propre à l'enhardir, aussi vint-il à me proposer l'expédient le plus ridicule, et ce fut celui que j'acceptai.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Si le père fait de l'escrime avec lui, il lui donne avantage pour l'enhardir, il recule, se laisse toucher, ne trouve jamais qu'il frappe assez fort...Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Rien ne pouvait davantage enhardir les radicaux à aller de l'avant.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Pour s'enhardir, les novateurs s'essayèrent encore dans un genre déjà connu, la pastorale.Henri Lavoix (1846-1897)
Si fissent touttez mannierrez de gens retrère avant et yaux encoragier et enhardir, et plus fort assaillir que devant ; et chil de dedens si s'efforchièrent ossi dou bien deffendre.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Celle de la lune, pâle et douce, plaît à la gent timide ; elle est le rassurant fanal qui semble les enhardir à leur grande fête d'amour.Jules Michelet (1798-1874)
Ma sotte et maussade timidité que je ne pouvais vaincre ayant pour principe la crainte de manquer aux bienséances, je pris pour m'enhardir le parti de les fouler aux pieds.Auguste Angellier (1848-1911)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENHARDIR » v. act.

Donner de la hardiesse, de l'asseurance. Quand on combat en compagnie, cela enhardit beaucoup. Les declamations que font les écoliers dans les Colleges les enhardissent à parler en public.
 
ENHARDI, IE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc. François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ? Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste Leblanc. François Pignon : … Pierre Brochant : Leblanc, c'est son nom, et c'est Juste, son prénom. François Pignon : … Pierre Brochant : Monsieur Pignon, votre prénom à vous, c'est François, c'est juste ? François Pignon : Oui… Pierre Brochant : Eh bien lui, c'est pareil, c'est Juste. Le Dîner de cons (1998), réalisé et écrit par Francis Veber

Maria Candea 28/04/2021