énormité

définitions

énormité ​​​ nom féminin

Importance anormale ou très considérable. L'énormité de ses prétentions.
(Une, des énormités) Très grosse faute ou maladresse. ➙ impair. Dire des énormités, d'énormes sottises.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aussi reculait-il devant l'énormité du prix d'un piano, malgré son envie immodérée d'en avoir un.Charles Barbara (1817-1866)
Quand une fois on en sort, une énormité rend nécessaire, indispensable, telle autre, non moins monstrueuse.Jules Michelet (1798-1874)
Il était condamné à l'incertaine expérience de gifler son siècle pour obtenir d'en être écouté et, justement, l'énormité d'un pareil défi avait pour lui le ragoût d'une tentation de volupté.Léon Bloy (1846-1917)
Avant de sortir de ce monde, ou en m'en allant tout seul de cette forêt, que je sache l'énormité de ma faute et que je m'en repente mentalement.Léon Gozlan (1803-1866)
Il m'apprit qu'il était devenu un ermite, et qu'il avait fait vœu d'expier des péchés dont il confessait l'énormité.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
L'énormité même de notre œuvre, à mesure que nous l'exhaussons, nous ravale et nous décourage.Jules Michelet (1798-1874)
Ses hautes tours et ses corps compacts de murailles que nous avions vus flambants au coucher du soleil, prenaient une apparence fantastique par l'énormité de leur masse d'ombre.René Boylesve (1867-1926)
Mais l'énormité de telles conséquences nous suffit pour reconnaître que le point de départ d'où elles découlent est gratuit.Albert Farges (1848-1926)
Il se recueillait maintenant, accoudé, la main sur le front, mûrissant probablement quelque énormité nouvelle, indigne d'être soumise à mon critère.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Je passai vite dans ma chambre, un peu effrayé de mon succès et de l'énormité du mensonge ; pourtant, j'eus le courage de le soutenir jusqu'au bout.Alphonse Daudet (1840-1897)
L'embarras était pourtant dans l'énormité de ce livre, dans la variété des ouvrages qu'il réunit.Jules Michelet (1798-1874)
Il y a là de la mesure, du goût : cette énormité a quand même quelque chose de parisien, un je ne sais quoi, mais sensible.Jules Lemaître (1853-1914)
La première fois qu'on essaie de l'évaluer, on a peur que le monde ne contienne pas assez d'or pour parfaire cette énormité.Paul Féval (1816-1887)
À peine fus-je seul, que je compris l'énormité de ma faute ; mais il était trop tard...Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Jamais encore il n'avait mieux senti l'énormité de ces quatre rangées tournantes de colonnes, de cette forêt aux gigantesques troncs de pierre, où personne ne se promène d'ailleurs.Émile Zola (1840-1902)
Toucher à cette momie, c'est cas de sacrilège, et l'idée seule de cette énormité ne viendrait même pas.Félix Nadar (1820-1910)
Comme tout cela montre bien l'énormité de la puissance de la presse, qui fait faire tant de bêtises aux gens les plus sensés !Prosper Mérimée (1803-1870)
Je vous le dirai donc, bien que cela paraisse une énormité dans la bouche d'une femme parant à l'homme qui se méfie d'elle.George Sand (1804-1876)
Pardaillan eut cet air d'étonnement ingénu qu'il prenait lorsqu'il se disposait à dire quelque énormité.Michel Zévaco (1860-1918)
Ces groupes monstrueux, l'énormité de leurs masses, leur immobilité, le morne silence qui les environne inspirent une rêverie pleine de tristesse.Claude-François de Méneval (1778-1850)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉNORMITÉ » s. f.

Grandeur, excés. L'énormité de son crime, de son ambition, de cette lesion, de cette usure, &c.