Email catcher

éperdument

Définition

Définition de éperdument ​​​ adverbe

D'une manière éperdue. Être éperdument amoureux. ➙ follement. Je m'en moque éperdument, complètement. ➙ totalement.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot éperdument

En bannissant l'interventionnisme politique, l'action collective et la solidarité nationale, la droite se moque éperdument des inégalités.Ouest-France, 23/08/2021
Elle semble chercher éperdument les voies par où passe cet héritage pour l'aider à devenir soi.Cahiers de psychologie clinique, 2014, Jeannette Uwineza, Jean-Luc Brackelaire (Cairn.info)
Vieille, usée, fardée, la vie de cette femme n'était plus qu'une guenille ; mais cette guenille lui était chère ; elle y tenait éperdument.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Il faut être éperdument amoureux de ce club pour lui trouver du charme et des excuses depuis.Ouest-France, Clément HEBERT, 24/04/2021
Leurs oreillers seuls savaient la vérité ; ils étaient éperdument amoureux, et l'ange de la pudeur eût pu assister à leur vie.Théophile Gautier (1811-1872)
C'est que vous me donnez une envie furieuse de devenir un homme raisonnable et d'aimer éperdument une femme gouvernée par la raison !George Sand (1804-1876)
Il a rencontré une autre femme dont il est tombé éperdument amoureux, et réciproquement.Figures de la psychanalyse, 2018, Didier Lauru (Cairn.info)
On rencontre parfois de ces femmes qu'on a envie de serrer éperdument dans ses bras, tout de suite, sans les connaître.Guy de Maupassant (1850-1893)
À 20 ans et au premier regard, elle tombe éperdument (tomber, éperdue) amoureuse du meilleur ami de son père, un comte, la cinquantaine, mal marié.L'en-je lacanien, 2006, Claude Mozzone (Cairn.info)
Dans cette occurrence, l'autre est éperdument investi comme pouvant démentir l'éprouvé du sujet d'être quelqu'un de malfaisant, à rejeter et à haïr.Cahiers de psychologie clinique, 2002, Lina Balestriere (Cairn.info)
Le spectacle honteux des dernières élections prouve encore une fois que ce dictateur sans scrupule se moque éperdument de la démocratie.Europarl
Tant qu'on ne critique pas ouvertement le gouvernement, il semble se ficher éperdument de ce qu'on raconte.Ouest-France, Sophie Delafontaine, 21/03/2016
Ce dernier, éperdument amoureux d'elle depuis de nombreuses années, attendra la fin de la guerre pour venir lui faire sa demande en mariage.Enfances & Psy, 2019 (Cairn.info)
Les deux sont issus de milieux opposés et pourtant, ils vont tomber éperdument amoureux l'un de l'autre.Ouest-France, Pierre JUBRÉ, 12/02/2021
Quand je quitte et qu'on pleure, je suis tentée d'aimer encore ; mais, quand on me quitte et qu'on rit, j'aime éperdument.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans les contes, les enfants abandonnés dans la forêt tentent d'abord éperdument de rejoindre leurs parents.Champ psychosomatique, 2009, Marie José Durieux (Cairn.info)
Cette nuit-là, deux gendarmes cherchent à contrôler un homme, qui s'en moque éperdument, narguant les forces de l'ordre, puis vient à les insulter.Ouest-France, François BOSCHER, 02/07/2020
Elle en devint éperdument amoureuse, la poursuivit, la présenta, la prôna et la protégea.Mademoiselle George (1787-1867)
Il en devint éperdument amoureux et lui demanda sa main.Ouest-France, Françoise SURCOUF, 18/08/2021
C'est qu'il aimait éperdument, sans savoir pourquoi, malgré ses instincts délicats, malgré sa raison, malgré sa volonté même.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESPERDUMENT adv.

D'une maniere violente & esperduë. Ces deux conjoints s'aiment esperdument. Il étoit esperdument en colere. Ce mot vient du Latin perditè, qui signifie la même chose.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine