étage

 

définitions

étage ​​​ nom masculin

Espace compris entre deux planchers successifs d'un édifice. Immeuble de quatre étages ; tour de cinquante étages. Habiter au troisième (étage).
Grimper, escalader les étages, l'escalier.
Chacun des plans (d'une chose ou d'un ensemble formé de parties superposées). ➙ niveau. Le terrain descend par étages. ➙ gradin.
Géologie Ensemble des terrains de même âge (subdivision de l'époque).
Géographie Étages de végétation : zones de végétation différenciées selon l'altitude.
Technique Niveau d'énergie ou de renforcement (correspondant ou non à un dispositif matériel en étages).
Élément propulseur détachable (d'une fusée). Fusée à trois étages.
locution De bas étage : de condition médiocre.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était difficile, à n'importe quel moment donné, de dire avec certitude si l'on se trouvait au premier ou au second étage.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Dagobert et les orphelines ont été établis dans des chambres chaudes et confortables au premier étage du château.Eugène Sue (1804-1857)
En six enjambées j'arrive au deuxième étage et je fais résonner vigoureusement la sonnette du tailleur.Georges Darien (1862-1921)
Mais elle couche à l'étage supérieur et assure s'être endormie de bonne heure ; comme elle a le sommeil lourd, elle n'a rien entendu.Georges Darien (1862-1921)
L'ascenseur était plein de vice-présidents, de questeurs et de toutes sortes de personnes venant du 12e étage.Europarl
A sa grande surprise l'enfant avait répondu en français qu'il fallait monter au premier étage.Hector Malot (1830-1907)
La chambre était presqu'entièrement occupée par une table grossière mais nette, probablement empruntée pour la circonstance aux gens de l'étage inférieur.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Notre bâtiment accueille pour l’instant, au troisième étage, un événement destiné à présenter la trêve olympique.Europarl
Les députés qui se trouvaient au 12e étage ont eu beaucoup de difficultés à arriver à temps.Europarl
En effet, le manteau rouge, comme s'il eût eu des ailes, escaladait le second étage plutôt qu'il ne le montait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle essaya de me retenir, par les sentiments et par l'intérêt... offrit d'augmenter mes gages, de me donner une belle chambre, au second étage de la maison.Octave Mirbeau (1848-1917)
De cet étage du moulin, par une simple trappe à laquelle aboutissait une échelle, on descendait à l'étage inférieur où se recueillait la farine.Michel Zévaco (1860-1918)
Ils trouvèrent au second étage le salon et les deux chambres qui leur étaient nécessaires.Hector Malot (1830-1907)
Pourquoi cette fenêtre du premier étage de la maison d'en face était-elle encore éclairée il n'y a qu'un moment ?Eugène Sue (1804-1857)
Au fond d'une première cour intérieure, nous apparaît tout à coup une vaste maison française à un étage.Joseph Vilbort (1829-1911)
Les maisons, à peine hautes d'un étage, sont comme accroupies, les arbres, battus des vents de la mer, chétifs et étiolés, ne s'élèvent qu'à quelques pieds au-dessus des toits.Eugène Loudun (1818-1898)
Ici, comme à l'étage supérieur, il n'y avait aucun meuble, pas d'issues visibles autres qu'une porte de fer dûment verrouillée.Michel Zévaco (1860-1918)
Nous pouvons assurer de plus, car les nouvellistes ont le privilége de tout savoir, qu'il pensa beaucoup aux jeunes filles qui étaient à l'étage au-dessus.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Nos maisons sont élevées sur un étage de bambous, et la partie inférieure sert de magasin de provisions.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Un seul de ces édifices possède un étage supérieur avec deux chambres assez grandes ; muni de fenêtres des quatre côtés, il offre une belle vue sur la ville entière.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTAGE » s. m.

Intervalle d'un bastiment compris entre deux planchers, où on peut loger les uns sur les autres. Il est deffendu de bastir des maisons à plus de trois estages quarrez. Il est logé au second, au plus haut estage. Il a reservé pour luy l'estage bas. Le premier estage n'est pas celuy qui est au rez de chaussée, mais celuy qui est au dessus. On le dit aussi des tablettes qui ont plusieurs rangs. Ce Livre est au plus haut estage, sur la derniere tablette. Nicod derive ce mot du Grec stegy, qui vaut autant que tabulatum, ou contignatio. Du Cange de estaca ou stagium, qu'on a dit dans la basse Latinité pour signifier la même chose. Ce mot de stagium se disoit particulierement de l'obligation qu'avoit un vassal de se tenir dans le chasteau de son Seigneur, soit pour le deffendre, soit pour luy rendre d'autres devoirs : d'où est venu le stage ou residence des Chanoines pendant la premiere année.
 
ESTAGE, se dit figurément en choses spirituelles. Il y a des esprits de tous estages, celuy-là est du plus bas estage. On le dit aussi des conditions. C'est une Dame du plus haut estage.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est fou, qu'il est sot à triple estage, pour dire, excessivement, au dernier point.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020