étancher

 

définitions

étancher ​​​ verbe transitif

Arrêter (un liquide) dans son écoulement. ➙ éponger.
Étancher sa soif, l'apaiser en buvant. ➙ se désaltérer.
Technique Rendre étanche.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'étanche

tu étanches

il étanche / elle étanche

nous étanchons

vous étanchez

ils étanchent / elles étanchent

imparfait

j'étanchais

tu étanchais

il étanchait / elle étanchait

nous étanchions

vous étanchiez

ils étanchaient / elles étanchaient

passé simple

j'étanchai

tu étanchas

il étancha / elle étancha

nous étanchâmes

vous étanchâtes

ils étanchèrent / elles étanchèrent

futur simple

j'étancherai

tu étancheras

il étanchera / elle étanchera

nous étancherons

vous étancherez

ils étancheront / elles étancheront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A peine y restait-il quelques gouttes d'une eau saumâtre, et très insuffisante pour étancher leur soif.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mais de même qu'on n'a pas besoin d'épuiser toute l'eau des sources pour étancher sa soif, on n'a pas besoin de tout savoir pour vivre.Charles Wagner (1852-1918)
Les arbres lui servent de demeure, les fruits qu'ils produisent de nourriture ; et les feuilles qui conservent la rosée du ciel lui fournissent l'eau nécessaire pour étancher sa soif.Paul de La Gironière (1797-1862)
Ils étaient sous des oliviers, mourant de faim, haletants, n'ayant pas même un peu d'eau pour étancher leur soif.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le reste de la nuit, il cherche vainement à étancher la soif brûlante qui le dévore.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Vous demanderez le secours de pouvoir entrer pour étancher votre navire et estant entrées vous ne manquerez de vous deffaire de tout ce qui vous reste.Jean Doublet (1655-1728)
Toi, ménage-toi bien, et ne bois de vin que ce qu'il faudra pour étancher ta soif.Amédée Thierry (1797-1873)
Malheur à celui qui, dans les chaleurs de l'été, implorait un verre d'eau pour étancher sa soif !Henry Gréville (1842-1902)
Sevré de littérature au collége, où je demeurais chez le proviseur, j'avais une soif à étancher.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mon imagination desséchée, ma sensibilité tarie, suffisaient à la soif des plus altérés de vie spirituelle, tant cette soif était factice, et mensongère comme la source où ils croyaient l'étancher !Marcel Proust (1871-1922)
Ils n'ont qu'à étendre la main, qu'à ouvrir la bouche pour étancher cette soif qui leur corrode les muqueuses.Louis Boussenard (1847-1910)
Ils se baissaient simplement, buvaient dans le creux de leur main ; et cela à vingt reprises, brûlés d'une telle soif, que toute cette eau ne pouvait l'étancher.Émile Zola (1840-1902)
Moins d'une heure après, une chaloupe triomphante, criblée de trous et dont il faut étancher l'eau avec les seilles, les chapeaux, les gamelles, ramène l'équipage vainqueur.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
Je m'éloignai d'environ un demi-quart de mille du rivage, afin de voir si je ne trouverais point d'eau douce pour étancher ma soif : à ma grande joie, j'en rencontrai.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Ainsi, elle pourrait ignorer toujours ce bonheur éperdument convoité jusqu'au dernier souffle, et rien n'en serait venu étancher la soif.Hector Bernier (1886-1947)
Il le pensa ; et ces larmes versées pour lui, il désira les étancher, les sécher sous des caresses.Marcel Prévost (1862-1941)
Je vous avoue que mon cœur a une soif ardente de bonheur ; mais je vois bien que nulle créature n'est capable de l'étancher !Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Elle relevait, pour étancher les perles humides de ses yeux, un coin de son dernier vêtement, avec un mouvement de pudeur impudique qui était l'aveu même de sa beauté.Octave Uzanne (1851-1931)
Les systèmes politiques peuvent soumettre les volontés et éteindre l’individualité, mais ils ne peuvent jamais étancher le désir d’être libre.Europarl
Après avoir été remplis au dernier creek, ce qu'ils contiennent n'est qu'un liquide échauffé, épais, troublé par les secousses, qui ne suffit plus à étancher la soif.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTANCHER » v. act.

Appaiser la soif. Les hydropiques ont beau boire, ils ne peuvent estancher leur soif. On dit aussi au figuré, Un avare ne peut estancher la soif qu'il a des richesses.
 
ESTANCHER, signifie aussi, Estoupper, boucher les petites ouvertures d'un vaisseau qui s'enfuit. On ne peut estancher ce bastardeau, en espuiser l'eau, empêcher qu'elle ne coule. Il faut abbreuver cette cuve pour l'estancher, pour empêcher qu'elle ne coule. Les blessures sont mortelles, quand on ne peut estancher le sang, empêcher qu'il ne coule en abondance. On dit aussi, que les souflets d'une orgue sont bien estanchez, lors qu'ils sont si bien bouchez, que le vent ne se perd point. Menage derive ce mot de stancare, qu'on a dit dans la basse Latinité au lieu de stagnare. D'autres le derivent de extinguere.
 
ESTANCHÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020