sécher

 

définitions

sécher ​​​ verbe

verbe transitif
Rendre sec (➙ dessécher). Sécher ses cheveux ; se sécher les cheveux. —  pronominal Sèche-toi vite ! ➙ s'essuyer.
Absorber ou faire s'évaporer (un liquide). Sécher ses larmes.
familier Manquer volontairement et sans être excusé (un cours, etc.). Sécher le lycée. —  sans complément Elle sèche pour aller au cinéma.
verbe intransitif
Devenir sec (par une opération ou naturellement). Mettre du linge à sécher. —  Sécher sur pied (plantes) ; au figuré (personnes) : se consumer d'ennui.
S'évaporer. L'encre a séché.
familier Rester sec*, être embarrassé pour répondre.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je sèche

tu sèches

il sèche / elle sèche

nous séchons

vous séchez

ils sèchent / elles sèchent

imparfait

je séchais

tu séchais

il séchait / elle séchait

nous séchions

vous séchiez

ils séchaient / elles séchaient

passé simple

je séchai

tu séchas

il sécha / elle sécha

nous séchâmes

vous séchâtes

ils séchèrent / elles séchèrent

futur simple

je sécherai / ro je sècherai

tu sécheras / ro tu sècheras

il séchera / ro il sèchera / elle séchera / ro elle sèchera

nous sécherons / ro nous sècherons

vous sécherez / ro vous sècherez

ils sécheront / ro ils sècheront / elles sécheront / ro elles sècheront

 

synonymes

se sécher verbe pronominal

s'essuyer, s'éponger

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les constructions ainsi que les réparations avaient besoin de sécher, les boiseries d'être peintes, les chambres tapissées.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Une jolie femme, qui a une mère habile et un bon chef, n'a pas à craindre qu'on la laisse sécher dans la solitude.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Le voiturier voyant ma résolution, me proposa de faire sécher mon mouchoir sur le dos de son cheval.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Betty lui recommanda de bien laisser sécher la colle, de ne pas marcher, de ne pas s'asseoir surtout, jusqu'à ce que ce fût bien sec.Comtesse de Ségur (1799-1874)
On laisse sécher pendant plusieurs jours, puis on pèse le tout avec une bonne balance.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Les peaux furent salées avec soin, couvertes de cendre et étendues à l'air pour sécher.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
D'autres villages ou petites cités, s'étalant au pied de la haute montagne grise, ressemblaient à des tas de linge blanc mis à sécher sur les plages.Guy de Maupassant (1850-1893)
Une heure plus tard, il s'assura qu'ils les faisaient sécher à la chaleur du feu, les roulaient dans leurs grosses mains calleuses, les mêlaient à leur tabac.Jules Verne (1828-1905)
Et peut-être l'était-il alors ; sans doute il ne cherchait pas déjà des poudres pour sécher le roi.Anatole France (1844-1924)
De l'autre côté des rochers, il y avait de pauvres pêcheurs qui faisaient sécher leur filets.Paul Féval (1816-1887)
Le bois ne brûlait plus, mais la terre était encore chaude, et nous pûmes nous coucher dessus et nous sécher, tandis que la pluie s'arrêtait.George Sand (1804-1876)
La journée s'employa à ce travail et à faire sécher nos effets, que nous rapportions tout trempés.Amédée Thierry (1797-1873)
Tenez, on dirait qu'ils ont mis leur linge à sécher tout le long de la ligne.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Si je reçois une averse, par hasard, en faisant des courses, je viendrai me sécher ici.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tenez, vous ferez mieux d'entrer ici vous asseoir près du feu pour vous sécher un peu.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Un feu pétillait dans l'âtre ; tous se tenaient autour du foyer, formant « un groupe étrange », heureux de pouvoir sécher leurs vêtements.André Le Glay (1785-1863)
Que l'homme est grand dans son inexpérience : qu'il serait fécond, si le regard froid de son semblable, si le souffle aride de l'injustice ne venait pas sécher son cœur !Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Les hommes prennent du thym et le font sécher, sous leurs habits, par la chaleur de leur corps.Charles Des Écores (1852-1905)
Enfin arriva le moment où le médecin déclara qu'elle était sauvée ; les boutons commençaient à sécher ; ils étaient si abondants, que tout son visage et sa tête en étaient couverts.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Voyez quelle belle vie j'aurais, étant sa femme, s'il me fallait toujours pleurer de rage, toujours sécher de jalousie !George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SECHER » v. act. & neut.

Rendre sec, ou devenir sec, faire exhaler l'humidité. Les vents sechent la terre. La chaleur seche la bouë, & fond la cire. Les Empeseuses sechent le linge sur la platine. Vous laisserez trop secher ce rosti. Il faut bien laisser secher le foin, avant de le serrer dans le fenil.
 
SECHER se dit figurément en Morale. On dit d'un homme qui a du chagrin, de l'affliction, qu'il seche sur le pied, qu'il se meurt d'ennui. On dit aussi d'une personne qui se console, qui adoucit ses ennuis, qu'elle seche ses larmes.
 
SECHÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020