désaltérer

 

définitions

désaltérer ​​​ verbe transitif

Apaiser la soif de (qqn). —  sans complément Boisson qui désaltère. —  pronominal Se désaltérer à une fontaine. ➙ boire.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je désaltère

tu désaltères

il désaltère / elle désaltère

nous désaltérons

vous désaltérez

ils désaltèrent / elles désaltèrent

imparfait

je désaltérais

tu désaltérais

il désaltérait / elle désaltérait

nous désaltérions

vous désaltériez

ils désaltéraient / elles désaltéraient

passé simple

je désaltérai

tu désaltéras

il désaltéra / elle désaltéra

nous désaltérâmes

vous désaltérâtes

ils désaltérèrent / elles désaltérèrent

futur simple

je désaltérerai / ro je désaltèrerai

tu désaltéreras / ro tu désaltèreras

il désaltérera / ro il désaltèrera / elle désaltérera / ro elle désaltèrera

nous désaltérerons / ro nous désaltèrerons

vous désaltérerez / ro vous désaltèrerez

ils désaltéreront / ro ils désaltèreront / elles désaltéreront / ro elles désaltèreront

 

synonymes

désaltérer verbe transitif

abreuver, étancher la soif de

se désaltérer verbe pronominal

boire, étancher sa soif

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils boivent leur sueur comme des naufragés du sort, pour se désaltérer et retremper leurs forces.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La gourde du guide à demi pleine, voilà tout ce qui restait pour désaltérer trois hommes.Jules Verne (1828-1905)
Après tout, il était possible que je ne m'en fusse pas aperçu ; j'avais tellement soif, que je n'avais pensé qu'à boire et à me désaltérer.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Il consistait à se poster au fond d'un ravin absolument désert et où l'on ne pouvait espérer aucun secours, pour guetter à l'affût le tigre quand il vient se désaltérer.Gustave Le Bon (1841-1931)
Ce serait un grand plaisir de les voir arriver au ruisseau chaque matin pour se désaltérer, pendant que nous nous livrons aux travaux ordinaires !Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Pour se désaltérer, il leur reste une peine à prendre, un effort à faire, une prévoyance à avoir, une habileté à exercer.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Enfin, la sonde de l'infatigable travailleur frappa la source souterraine vers laquelle tant de généreux esprits se courbent haletants pour ne s'y désaltérer jamais.Charles de Bernard (1804-1850)
On avait dîné plus tard qu'à l'ordinaire, et l'heure approchait où le troupeau venait se désaltérer dans le lac.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Il n'avait que quelques pas à faire pour venir se désaltérer au bord de l'eau.Eugène Chavette (1827-1902)
Les petites tables aussi étaient occupées, la salle regorgeait d'un va-et-vient continu du menu peuple qui entrait désaltérer son impatience.Émile Zola (1840-1902)
Le besoin incessant de se désaltérer amena bientôt de la pénurie dans l'approvisionnement d'eau potable qui, sur de pareilles embarcations, ne pouvait être que très-restreint.Joseph de Bonnefoux (1782-1855)
Ainsi, votre voix s'est éteinte, et les larves plaintives qui cherchent votre coupe pour s'y désaltérer ne sont point averties par l'appel d'un murmure tendre et mélancolique.George Sand (1804-1876)
C'est un ruisseau qui se hâte de remplir le bassin où nous pourrons toujours nous désaltérer et où se noie le regret des jeunes années.George Sand (1804-1876)
Or, pour se rafraîchir, il fallait constamment dégeler les liquides auprès du feu, car, sous la forme de glace, ils eussent été impropres à désaltérer.Jules Verne (1828-1905)
Dans un autre endroit, ses regards avaient été frappés de l'apparition de deux belles panthères qui venaient se désaltérer dans les eaux profondes du fleuve.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Ainsi, votre voix s'est éteinte, et les larves plaintives qui cherchent votre coupe pour s'y désaltérer, ne sont point averties par l'appel d'un murmure tendre et mélancolique.George Sand (1804-1876)
Un petit ruisseau coulait auprès, dans une sinueuse ravine, et les chameaux purent s'y désaltérer.Jules Verne (1828-1905)
C'est une boisson assez insipide, mais rafraîchissante ; j'en consommai d'énormes quantités par la suite : elle possède le double avantage de nourrir et de désaltérer.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Pour savoir son nom, il dépensa une semaine et tout l'argent qu'il avait à désaltérer le garçon de bureau du commissaire.Paul Féval (1816-1887)
Nul ne peut plus suivre son cours, nul ne peut plus se désaltérer dans ses eaux.Daniel Lesueur (1854-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESALTERER » v. act. & neut.

Esteindre, faire perdre la soif. Les liqueurs fraisches desalterent beaucoup. Les vins d'Espagne & de St. Laurens alterent plûtost qu'ils ne desalterent. Il n'est rien tel que de se desalterer dans une claire fonteine. Un hydropique boit beaucoup, & ne se desaltere point.
 
DESALTERER, se dit aussi en choses morales. Les Saints souhaittent de se desalterer dans les eaux vives de la grace. Un avare ne sçauroit se desalterer dans la grande soif qu'il a des richesses.
 
DESALTERÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020