éteignoir

 

définitions

éteignoir ​​​ nom masculin

Ustensile creux en forme de cône qu'on pose sur une chandelle, une bougie, un cierge, pour l'éteindre.
Ce qui arrête l'élan de l'esprit, de la gaieté. —  (personnes) ➙ rabat-joie.
Cendrier de rue.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle retrouvait ses impressions de vingt ans que, depuis vingt autres années, la sévérité de son mari tenait sous un éteignoir de plomb.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Il n'y a qu'une vieillesse, c'est l'éteignoir sous lequel j'étouffe.Paul Féval (1816-1887)
Je nommais ce monsieur mon éteignoir ; c'est un titre dont souvent depuis j'ai gratifié quelques autres personnes.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Son feutre, privé de bords, le coiffait comme l'éteignoir coiffe la chandelle.Paul Féval (1816-1887)
Mettez un éteignoir sur votre ironie, si malheureusement il vous en a été accordé une veine.Auguste Angellier (1848-1911)
Comment supposez-vous qu'une si brillante destinée ira se perdre sous ce misérable éteignoir ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le portier, à l'aide d'un immense éteignoir étouffa aussitôt la lumière des deux lampes de la nef, qui se trouva plongée ainsi dans une funèbre obscurité.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
A un bavard on adresse un oreiller ou un éteignoir, à un fat, un col d'acier.Alphonse Chabot (?-1921)
La réglementation excessive provoque la fermeture d'entreprises, et le grand éteignoir de papier éteint le feu des entreprises et étouffe l'esprit d'innovation.Europarl
Annette avait beaucoup à faire de les mettre sous l'éteignoir.Romain Rolland (1866-1944)
Si nos ennemis nous ferment cette dalle, nous serons entrés sous un véritable éteignoir.Eugène Chavette (1827-1902)
Naturellement, c'est la morphine que le gentilhomme accusait d'avoir produit cette grande froideur, la morphine sacrilège, la morphine, éteignoir des amours.Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Je méprise et j'exècre l'orgueil, et les voluptés infâmes d'une ironie, faite éteignoir, qui déplace la justesse de la pensée.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Nous avons rencontré de gros torrens sales et très rapides dont mon éteignoir aurait eu grand'peur, s'il avait été là.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Il a eu un moment brillant, héroïque qu'on lui a envié, et on a posé l'éteignoir sur cette flamme naissante.Ernest Daudet (1837-1921)
Il a le nez en éteignoir et le menton en galoche ; j'ai le nez camard et la bouche agréable : est-ce que ça m'empêche d'être son petit-fils ?Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
En conclusion, je dirai que la proposition devrait être jetée dans son intégralité dans la corbeille à papier et recyclée, mais pas, je vous en supplie, en un autre éteignoir.Europarl
C'était une de ces têtes mal conformées où l'intelligence est à peu près aussi à l'aise que la lumière sous l'éteignoir.Victor Hugo (1802-1885)
Il m'avait toujours paru l'éteignoir de l'intelligence, et j'en avais fui les sensations comme abrutissantes, mais sans méconnaître leur pouvoir.Charles de Bernard (1804-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTEIGNOIR » s. m.

Petit morceau de fer blanc tourné en cone, qu'on met au bout d'un baston pour esteindre des cierges.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020