Email catcher

étouffer + cri

Exemples

Phrases avec les mots étouffer + cri

Elle était taillée de façon qu'au moindre cri une pression subite pût étouffer ce cri, et au besoin celui qui eût crié.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La maltraitance pourrait bien venir de la volonté haineuse d'étouffer ce cri de la jouissance de la vie d'un sujet qui est la condition de ses énonciations.Savoirs et clinique, 2009, Franz Kaltenbeck (Cairn.info)
Cette proximité intimise la scène, le noir crépusculaire concentrant le drame, étouffant les cris, le silence semble total.Hegel, 2020, Sylvie Classe (Cairn.info)
Je ne pus étouffer le cri qui m'eût étouffé, si je l'avais retenu.Louis Ulbach (1822-1889)
Puis l'homme lui met un coussin sur sa tête pour étouffer ses cris.Ouest-France, 16/10/2020
Parfois, ils leur obstruent la bouche avec un tampon en serviette éponge pour étouffer leurs cris.Cahiers d'études africaines, 2018, Kali Argyriadis (Cairn.info)
Celui-ci, d'ailleurs, étouffa ce cri de sa blessure, brusquement rouverte.Émile Zola (1840-1902)
Elle se rejeta en arrière, étouffant un cri d'angoisse.Émile Gaboriau (1832-1873)
Désir sans lassitude et qui cherche son chemin de lumière, étouffant le cri de l'ombre, cédant le pas à l'irruption des eaux.Présence Africaine, 2015, Ernest Pépin (Cairn.info)
Puis, tout à coup, elle pâlit et étouffa un cri.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Bien lui en prit, car il put étouffer le cri de surprise et de colère que devait lui arracher la vue de la femme qui entrait.Émile Gaboriau (1832-1873)
Pinard porta vivement la main à ses lèvres pour étouffer un cri.Ernest Capendu (1826-1868)
Et avoir mis un oreiller sur le visage de l'enfant pour étouffer ses cris.Ouest-France, Julien BELAUD, 31/05/2021
Presqu'aussitôt il se rejeta en arrière, en étouffant un cri de surprise.Gustave Aimard (1818-1883)
Farenheit lui posa sur la bouche sa large main pour étouffer ses cris, en même temps qu'il lui écrasait la poitrine sous ses genoux.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Le cardinal s'était attaché à sa nièce ; mais en la comblant de faveur, il semblait vouloir étouffer le cri de sa conscience.Ida Saint-Elme (1776-1845)
À moins qu'on ne les réduise au silence d'une prise en charge non transformatrice qui ne fasse qu'étouffer leur cri.Revue française de psychanalyse, 2007, Dominique Bourdin (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Définition

cri nom masculin

étouffer verbe