étourneau

 

définitions

étourneau ​​​ nom masculin

Petit oiseau à plumage sombre, à reflets métalliques, moucheté de taches blanches. ➙ sansonnet.
Personne légère, inconsidérée. ➙ étourdi. Quel étourneau ! ➙ tête de linotte.
L'étourneau sansonnet L'étourneau sansonnet - Crédits : iStockphoto/Willi Schmitz Crédits : iStockphoto/Willi Schmitz
 

synonymes

étourneau nom masculin

sansonnet

étourdi, écervelé, tête de linotte (familier), tête en l'air (familier), tête folle (familier), tête à l'évent (familier, vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Monsieur, dit-il, vous me semblez encore plus étourneau que moi, car vous me faites l'effet d'oublier qu'il y a entre nous une petite querelle engagée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Te figurerais-tu que j'ai parlé au hasard, comme un étourneau ?...Émile Gaboriau (1832-1873)
Le tressage fort élémentaire des hérons, des cigognes, est dépassé déjà, non de beaucoup, par les vanniers des bois, par le geai, le moqueur, l'étourneau, le bouvreuil.Jules Michelet (1798-1874)
L'aîné mange le perroquet, le cadet mange l'étourneau.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Et vous avez pu croire que j'accueillerais comme cela, tout d'un coup, les prétentions de cet étourneau !Émile Gaboriau (1832-1873)
Le docteur a commencé le feu, comme un étourneau qu'il est.Paul Féval (1816-1887)
Voici donc le piège final qu'il me tendait et dans lequel j'ai donné tête baissée comme un étourneau !Michel Zévaco (1860-1918)
Elle fut comme un étourneau dans les serres d'un aigle, palpitante, médusée, incapable d'une résistance morale ou matérielle.Daniel Lesueur (1854-1921)
Avec cela, étourneau, bavard, amusant, conteur d'histoires fantaisistes et de gasconnades, incapable de tenir en place et de suivre longtemps une idée.Jules Legras (1866-1939)
Et moi, comme un véritable étourneau, je vais donner tête baissée dans le panneau...Michel Zévaco (1860-1918)
C'est vous, grosse bête, gros étourneau de chameau, là-bas, c'est vous qui avez renversé notre tente.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Et où mon étourneau de petit cousin fut dégommé, ce qui fut bien fait pour lui.Charles Péguy (1873-1914)
Laisse-moi jouer ma partie et ne te mets point, comme un étourneau, en travers de mes projets...André Theuriet (1833-1907)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTOURNEAU » s. m.

Oiseau qu'on nourrit en cage, qui est noir & tacheté de gris, auquel on peut apprendre à parler. En Latin sturnus.
 
On dit proverbialement, que les estourneaux sont maigres, parce qu'ils vont en trouppe. On dit aussi ironiquement à un jeune homme de peu de merite qui se veut mesler dans une conversation, Vous estes un bel estourneau pour jaser.
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020