Email catcher

évangile

Définition

Définition de évangile ​​​ nom masculin

(avec majuscule) Enseignement de Jésus-Christ. Répandre l'Évangile. ➙ évangéliser.
(avec majuscule) Chacun des livres de la Bible où la vie et la doctrine de Jésus-Christ ont été consignées (➙ évangéliste). L'Évangile selon saint Luc. L'Évangile : les quatre Évangiles. locution Parole d'évangile : chose sûre, indiscutable. Tout ce qu'elle dit est pour lui parole d'évangile.
(avec majuscule) Texte des évangiles, lu chaque jour à la messe. L'Évangile du jour.
Document essentiel (d'une croyance, d'une doctrine). ➙ bible.

Synonymes

Synonymes de évangile nom masculin

Nouveau Testament

dogme, bible, catéchisme, code, loi, règle

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de EVANGILE s. m.

Livre qui contient la vie & la doctrine de JESUS-CHRIST, escrit par les quatre Evangelistes. Il a paru d'autres Evangiles, comme celuy de St. Barnabé, &c. qui ont esté declarez apocryphes par l'Eglise. Les peuples ont esté enfin éclairez des lumieres de l'Evangile. Les serments les plus solemnels se font sur l'Evangile. Les Docteurs Religionaires se disent abusivement Ministres du St. Evangile. Ce mot vient du Grec, & signifie bonnes nouvelles. Nicod.
 
EVANGILE. s. f. est un extrait tiré de ce Livre, qui est inseré dans la Messe, pendant laquelle tout le monde se tient debout par respect. La premiere Evangile est l'Evangile du jour. La deuxiéme Evangile est le commencement du Livre de St. Jean qui parle de l'Incarnation.
 
EVANGILE, se dit aussi de cette priere que fait le Prêtre, en mettant sur la teste d'une personne un bout de l'estolle : & c'est en effet l'Evangile de St. Jean qu'il recite. C'est une coûtume fort generale à la campagne de se faire dire des Evangiles.
 
EVANGILE, se prend quelquefois pour une verité, pour une chose certaine : Ce que je vous dis là, c'est l'Evangile, cela est fort certain : Prenez garde à ce hableur, tout ce qu'il dit n'est pas mot d'Evangile : quoy qu'on eust vû quelquefois de faux Evangiles, comme les trois que mirent en avant les Nazareens premiers Schismatiques du Christianisme, l'un qu'ils appelloient Evangile de perfection escrit en vers, l'autre qu'ils appelloient Evangile d'Eve, & le troisiéme qu'ils attribuoient à St. Matthieu escrit en Langue Hebraïque, dont parle St. Jerôme.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.