testament

 

définitions

testament ​​​ nom masculin

Religion chrétienne Nom des deux parties des Écritures (religions judéo-chrétiennes). L'Ancien, le Nouveau (➙ évangile) Testament.
Acte par lequel une personne dispose des biens qu'elle laissera en mourant (➙ héritage). Léguer ses biens à ses héritiers par testament. Coucher qqn sur son testament, l'y inscrire comme légataire.
au figuré Dernière œuvre, dernier écrit en tant que suprême expression de la pensée et de l'art de qqn.
 

synonymes

testament nom masculin

dernières dispositions, dernières volontés

sans testament

ab intestat

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il exigea d'elle un testament où elle promettait de mourir quand il mourrait, et d'être où il serait.Jules Michelet (1798-1874)
Il s'est agi, dans le temps, de sauver un million que mon oncle avait laissé par testament à cette créature.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il avait fait venir ses hommes d'affaires pour modifier sans doute quelque chose à son testament.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Si nous avions eu des enfants, comme je le désirais avec tant d'ardeur, la nécessité d'un testament de votre part ne s'imposerait pas.Daniel Lesueur (1854-1921)
Sans doute, je ne t'oublierai pas dans mon testament, mais si je meurs, que deviendras-tu, même avec de l'argent ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Après ça, si vous craignez de mourir le premier, vous êtes libre de faire un testament.Émile Gaboriau (1832-1873)
A son testament était jointe, à l'adresse du commandant et de sa femme, une lettre où il se révélait tout entier.Émile Gaboriau (1832-1873)
On assure que le président a des millions, quel mal y aurait-il à ce qu'il mît sa filleule dans son testament ?Émile Zola (1840-1902)
Les choses changent, dès l'instant que le testament n'est appliqué, ni dans sa lettre, ni dans son esprit.Paul Bourget (1852-1935)
Je ne veux pas de votre testament, je ne veux y avoir jamais aucune part, entendez-vous bien ?George Sand (1804-1876)
Cinq nuits et cinq jours ont passé sur mon testament, la pensée en a fait cinq siècles.Honoré de Balzac (1799-1850)
La pauvre femme m'a souvent dit qu'elle la ferait son héritière ; mais, comme elle n'a pas laissé de testament, vous usez de votre droit : c'est juste.Zulma Carraud (1796-1889)
Il détruisit le testament de son oncle, et il en fabriqua un qui lui laissait tout...Paul Bourget (1852-1935)
Plus d'un se souvient que le testament de son père a légué ses sœurs à sa tendresse.Clarisse Bader (1840-1902)
Qui sait si le jour où il m'a redemandé le testament, il n'était pas dans un de ces moments d'horreur ?Hector Malot (1830-1907)
Mais vous devez avoir formé quelques conjectures sur les dispositions contenues dans ce bizarre testament.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ils jurèrent sur l'honneur, et ils signèrent leur serment, de maintenir de toutes leurs forces le testament du roi.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Le premier article de cette espèce de testament regarde ses poésies amoureuses ; il veut qu'elles soient recueillies et publiées.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Par une disposition du testament, la maison qu'elle avait habitée pendant deux ans et demi devait être vendue aux enchères dans un bref délai.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Un testament, dont la date était si ancienne, que ceux qu'il en nommait exécuteurs n'existaient plus depuis vingt ans !Denis Diderot (1713-1784)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TESTAMENT » s. m.

En termes de Theologie, il signifie les Livres de la Ste. Escriture, de la Vieille & de la Nouvelle Loy. Les Juifs n'adjoustent foy qu'aux Livres de l'Ancien Testament, aux Patriarches, aux ceremonies du Vieux Testament. Les Chrêtiens y adjoustent ceux du Nouveau Testament, ceux des Apôtres, & des Evangelistes.
 
TESTAMENT, en termes de Jurisprudence, est un acte solemnel & authentique, par lequel un homme témoigne la volonté qu'il aura en mourant pour la disposition de son bien & de sa sepulture. Un testament n'a effet qu'aprés la mort ; il est toûjours revocable jusques là. On peut faire des testaments mutuels, aussi-bien que des donations mutuelles. Il faut bien des formalités pour faire un testament solemnel en pays de Droit Escrit ; il faut qu'il soit attesté par sept témoins, & scellé de leurs sceaux. Un testament militaire n'étoit pas sujet à tant de formalités. Il y a eu aussi un testament nuncupatif. Ce mot vient du Latin testamentum, que les Jurisconsultes Latins disent venir de testatio mentis. Mais ceux qui s'en sont voulu moquer, ont dit qu'il faloit que calceamentum fut aussi mentis calceatio. Benedicti sur le Chapitre Raynutius de Testamentis, a recueilli dans un livre in folio tout ce qu'on peut dire sur les testaments.
 
En France on a l'usage des testaments holographes, qui sont valables, quand ils sont tous escrits & signés de la main du testateur. On fait des testaments pardevant le Curé au defaut de Notaires. Il faut qu'un testament soit leu & releu, dicté & nommé, pour être valable. Un codicille est un supplément du testament. C'est un vice dans un testament, que la suggestion, & l'inofficiosité. Les eunuques, les impuberes, les furieux, ne peuvent pas faire testament.
 
On a appellé chez les Anciens, droit de testament, un droit que les Evêques pretendoient avoir de disposer tantost du quart, tantost de la neuviéme partie des legs pieux d'un testament : ce qui vient de ce qu'autrefois cette disposition se faisoit par autorité de l'Eglise, comme témoigne Matthieu Paris vers l'an 1190. Depuis ils se sont attribués ce quart, & en ont jouï en pleine proprieté pendant un assez long temps, comme ils ont fait à l'égard des biens des intestats. Voyez Du Cange.
 
On appelle testament de mort, les declarations ou depositions d'un criminel depuis qu'on luy a prononcé son arrest.
 
TESTAMENT, se dit aussi de quelque parole & instructions qu'un pere donne à ses enfants en mourant, & des choses qu'il leur recommende. Le testament du bon pere à ses enfants du Sr. Fortin de la Hoguette.
Vidéos Interloqué, par Karim Duval Interloqué, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020