évaporer

 

définitions

évaporer ​​​ verbe transitif

vieux ou littéraire Transformer en vapeur (➙ vaporiser).

s'évaporer ​​​ verbe pronominal

Se transformer lentement en vapeur par sa surface libre. La rosée s'évapore à la chaleur du soleil.
au figuré Disparaître, cesser d'exister.
familier Disparaître brusquement. ➙ s'éclipser, s'évanouir. Cet argent ne s'est tout de même pas évaporé !
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'évapore

tu évapores

il évapore / elle évapore

nous évaporons

vous évaporez

ils évaporent / elles évaporent

imparfait

j'évaporais

tu évaporais

il évaporait / elle évaporait

nous évaporions

vous évaporiez

ils évaporaient / elles évaporaient

passé simple

j'évaporai

tu évaporas

il évapora / elle évapora

nous évaporâmes

vous évaporâtes

ils évaporèrent / elles évaporèrent

futur simple

j'évaporerai

tu évaporeras

il évaporera / elle évaporera

nous évaporerons

vous évaporerez

ils évaporeront / elles évaporeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son vase d'or était fermé de manière que l'eau ne pouvait ni se perdre, ni s'évaporer.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Il fixait les yeux sur elle et pourtant il craignait déjà que la caresse de son regard ne fît évaporer dans l'air cette hallucination faible.Pierre Louÿs (1870-1925)
Mais les meilleures de toutes les capsules à évaporer, sont des fonds de cornue & des portions de matras de verre.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Plus jamais le parfum de l'amitié disparue ne devait s'évaporer de l'âme qu'elle avait imprégnée.Marcel Prévost (1862-1941)
Certains rejets se sont avérés trop lourds pour s'évaporer et sont retombés à proximité de l'usine.Europarl
Il la vit, un jour de fin brouillard, se reculer, s'évaporer, légère et tremblante comme un palais des songes.Émile Zola (1840-1902)
Après tout, personne ne gagnerait à adhérer à une union au moment où elle se dissout au point de s’évaporer.Europarl
Les crédits doivent servir à renforcer la cohésion économique et sociale, et non s'évaporer vainement pour cause de gestion inefficace ou de fraude.Europarl
Pronostic du philosophe qui voit la pensée humaine, volatilisée par la presse, s'évaporer du récipient théocratique.Victor Hugo (1802-1885)
J'ai voyagé, puis je suis rentré dans la maison paternelle à la campagne, où l'ennui et l'oisiveté me rongent, et où j'essaye d'évaporer en poésie cet ennui de mon âme.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Tu étais trop suave et trop subtil, mon cher parfum, pour ne pas t'évaporer chaque fois que mes lèvres t'aspiraient.Albert le Roy (1856-1905)
C'était vers l'heure où la griserie du bal commençait à s'évaporer, à me laisser songer aux joies du sommeil.Remy de Gourmont (1858-1915)
La bonne volonté suscitée par cette catastrophe pourrait toutefois s’évaporer si les projets sur le terrain ne sont pas soutenus.Europarl
Sinon, je finirai par croire que la fumée de vos fourneaux a fait s'évaporer en vous ce qui vous restait de cervelle...Paul Mahalin (1838-1899)
On sature le vinaigre par le sous-carbonate de soude ; on filtre, on fait évaporer et cristaliser.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
La patrie absente donnait à son bonheur domestique cette mélancolie, cette tristesse qui met au frais, pour ainsi dire, les parfums de l'âme et les empêche de s'évaporer.Louis Ulbach (1822-1889)
Derosne, déja si connu par les services importans qu'il a rendus à l'industrie, m'a mis à même d'évaporer des quantités très-considérables de solutions de gélatine.Nicolas Appert (1749-1841)
Le bon sens y paraissait sous la forme d'une liqueur très-subtile et très-prompte à s'évaporer ; il était, en conséquence, renfermé dans une multitude de petites bouteilles, plus ou moins grandes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J'avais inventé un produit qui faisait évaporer l'hydrogène de l'air, et rendait cet air qui brûlait, irrespirable à des poumons humains.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Je sentais s'évaporer ma fâcherie, pas très sérieuse, contre un personnage aussi singulier et qui m'était, au fond, très sympathique.Judith Gautier (1845-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EVAPORER » v. neut.

Faire exhaler en vapeurs ce qu'il y a d'humide dans les corps, comme lors qu'on fait le sel des eaux des fonteines, on en fait evaporer tout l'humide, & le sel demeure au fond. Pour cuire le salpestre, il en faut evaporer toute la lescive qui s'est empreignée du sel de la terre.
 
EVAPORER, se dit aussi figurément en Morale. Son esprit s'evapore. Sa raison, son bon sens s'evaporent, pour dire, se perdent, il extravague.
 
EVAPORÉ, ÉE. part. pass. & adj. Il est aussi subst. & signifie, Estourdi, extravagant. C'est un evaporé qui ne sçait ce qu'il dit, qui ne fait rien par raison.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020