Email catcher

falloir

Définition

Définition de falloir ​​​ verbe impersonnel

(Manquer) Il s'en faut de, il manque. Il s'en est fallu d'une minute qu'ils ne se soient rencontrés. Il s'en faut de beaucoup. Tant s'en faut : au contraire, bien au contraire. Peu s'en faut. Il est perdu ou peu s'en faut. ➙ presque.
(Être l'objet d'un besoin) Il faut (qqch.) à (qqn). Combien vous faut-il ? Il lui faut quelqu'un pour l'aider.
(Être l'objet d'une nécessité ou d'une obligation)
Il faut (+ infinitif). Il faut, il faudrait l'avertir tout de suite.
Il faut que (+ subjonctif). Il faut qu'il vienne. Il faudra que je vous voie. Il a fallu qu'il vienne en ce moment ! (comme par une fatalité).
Il le faut (le remplaçant l'infinitif ou la proposition). Vous irez le voir, il le faut.
(avec ellipse) Il a l'art de ne dire que ce qu'il faut, ce qui est juste, à propos.
Comme il faut locution adverbiale Se conduire, s'exprimer comme il faut, convenablement. locution adjectivale invariable, familier Des gens très comme il faut.
Il faut (+ infinitif), il faut que (+ subjonctif) : il est nécessaire, selon la logique du raisonnement (que). Dire des choses pareilles ! Il faut avoir perdu, que vous ayez perdu l'esprit. (sans il) familier Faudrait que je réfléchisse.

Conjugaison

Conjugaison du verbe falloir

actif

indicatif
présent

il faut

imparfait

il fallait

passé simple

il fallut

futur simple

il faudra

Synonymes

Synonymes de falloir verbe impersonnel

Synonymes de tant s'en faut

au contraire, bien au contraire, loin de là

Exemples

Phrases avec le mot falloir

Mais il va falloir attendre plusieurs décennies avant de savoir si les mesures prises ont porté leurs fruits.Ça m'intéresse, 16/08/2021, « Forêt : quelles solutions pour lutter contre le réchauffement climatique… »
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de FALLOIR v. n. & impersonnel,

qui ne se dit plus à l'infinitif, mais dans quelques autres temps. Il se dit des choses qu'on est oblige de faire ou par necessité, ou par devoir. Il faut aimer Dieu sur toutes choses, & son prochain comme soy-même. il nous faudra tous mourir quelque jour. quand nous eûmes dîné, il fallut payer.
 
Il se dit aussi des besoins, ou de ce dont on a affaire pour quelque chose. Il faut peu de chose pour vivre à un homme sobre. combien faut-il de sols pour faire une livre ? combien faut-il payer à cet artisan pour sa journée ? cet enfant se plaint toûjours, on ne sçait ce qu'il luy faut.
 
On dit en proverbe, C'est un faire le faut, pour dire, C'est une necessité absoluë de faire telle chose. On dit ironiquement, C'est pour son nez, il luy en faut, pour dire, qu'il ne merite pas d'avoir ce qu'il demande.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Dans les coulisses du travail d'Alain Rey Dans les coulisses du travail d'Alain Rey

Jusqu’au bout, Alain Rey a travaillé à l’enrichissement de son Dictionnaire Historique de la langue française. Bérengère Baucher, Directrice...

22/11/2022