fane

définitions

fane ​​​ nom féminin

surtout au pluriel Tiges et feuilles de certaines plantes. Fanes de radis.

fané ​​​ , fanée ​​​ adjectif

(plante, fleur) Qui a perdu sa fraîcheur, s'est fané. Un bouquet fané.
Qui est défraîchi, flétri. Un visage fané. —  Couleur fanée, passée, très douce.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « fane »

Un flacon de verveine, qu'on avait oublié de reboucher, exhalait une odeur vague et perdue de bouquet qui se fane.Émile Zola (1840-1902)
Je connais, il me semble, une liqueur qui fane ainsi les roses.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cet optimisme impénitent est un spectacle qui émeut : il faut qu'un cœur soit d'une grande pureté pour qu'à cet âge, et après de telles épreuves, l'illusion ne s'y fane point.Francis Chevassu (1861-1918)
Je sens bien que ma vie se fane ; je n'ai pas longtemps à vivre !...Céleste de Chabrillan (1824-1909)
La couverture jaune se fane et s'écorne, le dos se fend, le livre se disloque sans qu'on en prenne le moindre soin.Anatole France (1844-1924)
La possession affadit, la beauté se fane, les illusions se dissipent, le charme disparaît.Charles Desmaze (1820-1900)
Être des gens mariés, cela ne va pas à l'air du visage, cela fane les rubans qu'on porte, cela vieillit.Victor Hugo (1802-1885)
En dehors de ce plein été, qui fane aussi vite qu'il mûrit, à peine aperçoit-on deux saisons distinctes et aussi courtes l'une que l'autre : l'enfance et la vieillesse.Eugène Fromentin (1820-1876)
Les allusions ne portent plus, la fleur parisienne se fane, les pièces ne gardent que leur carcasse maigre.Émile Zola (1840-1902)
La fleur se fane, puisse le fruit mûrir !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Fane affirmait la parfaite neutralité de son gouvernement en cette affaire.André Le Glay (1785-1863)
J'ai des pitiés, des sympathies pour tout ce qui se décolore, pour tout ce qui se fane.Laure Conan (1845-1924)
Celle qui était née pour devenir une adorable bacchante se fane dans la fièvre inutile de ses instincts comprimés.Paul Bourget (1852-1935)
La fleur de l'expression se fane presque toujours sous le poids de la traduction, si délicatement que cette traduction soit faite.Hector Berlioz (1803-1869)
Cet espoir vient-il à manquer : le désir se fane, l'activité languit, et le découragement nous mène à l'apathie et à l'indolence.Volney (1757-1820)
La gaîté d'un salon se fane avant son papier.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Vous apercevez une fleur, vous en rompez la tige, et aussitôt elle se fane dans vos mains ; qu'importe ?René Boylesve (1867-1926)
Je veux qu'il se fane devant le saint sacrement, et quand il sera flétri, j'irai le reprendre pour le conserver toujours.Laure Conan (1845-1924)
Afficher toutRéduire

Exemples de « fané »

Lecapet a fini, il remise son bout de langue, rebaisse ses paupières, dodeline sa petite tête et bat son genou pointu avec son gant fané.Jules Vallès (1832-1885)
C'est alors qu'apparaissent, dans une mélancolie amère, toutes nos rides, tous nos cheveux blancs, et tout ce qui s'est fané sur nous, tout ce qui s'est flétri en nous.Octave Mirbeau (1848-1917)
Son attitude triste et ses haillons immondes contrastaient avec l'intention évidemment facétieuse qui lui faisait porter un vieux bouquet et un ruban fané à son chapeau.George Sand (1804-1876)
Vers minuit la mariée a disparu ; elle est aussi fraîche, aussi jolie que son mari est fluet, délicat et fané.Maurice Fleury (1856-1921)
C'est une salle unique, immense, grandiose et sombre, tout en or fané, mourant, passé au rougeâtre de cuivre.Pierre Loti (1850-1923)
Seulement, ça et là, un bouquet fané, un chiffon de femme, un livre restaient comme des témoins de la vie passagère qui avait animé cette solitude.Paul Féval (1816-1887)
Un gilet fané, une cravate nouée avec prétention, quoique ce fût un vieux foulard, accusaient l'espèce de détresse cachée à laquelle un ancien élégant peut se trouver en proie.Honoré de Balzac (1799-1850)
La pourpre mauve, intreillée de longs diamants, d'un bandeau fané dans les batailles, cerclait, espacé de hautes pointes d'or, la pâleur de son front.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Et, lorsqu'elle entra dans le cabinet, elle ne le reconnut point, si terne, si froid, avec son divan fané, sa table et ses quatre chaises.Émile Zola (1840-1902)
Abel crut à un bracelet perdu, à un ruban fané, à quelque gros chagrin d'enfant gâtée contrariée par sa modiste ou par son petit chien.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Son ajustement pauvre et fané était aussi irréprochable que si elle n'eût jamais quitté sa maison pour gagner, par des chemins inaccessibles, cet endroit perdu.Berthe de Buxy (1863-1921)
Il est fané le pauvre bouquet, dit-elle en pleurant dans le verre qu'elle tenait, mais vrai, – il sent encore bon !Jules Claretie (1840-1913)
Puis, quand ils se furent séparés, ils revirent l'étroit cabinet, avec son divan fané, ses quatre chaises et sa table.Émile Zola (1840-1902)
Un grand beau gaillard à moustaches blondes dégustait un verre d'eau-de-vie aux côtés d'une petite femme maigre, souffreteuse, jaune comme un coing et emmitouflée jusqu'aux oreilles dans un châle fané.Alphonse Daudet (1840-1897)
Je suis poursuivie par une certaine odeur de foin fané ; il fleure comme baume, votre foin.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Elles étaient là pendues tout autour à des portemanteaux d'acier, et leurs grands plis soyeux, leurs couleurs voyantes contrastaient étrangement avec le carreau dérougi et le meuble fané.Alphonse Daudet (1840-1897)
Elle avait un voile noir très-fané sur la tête et de gros souliers aux pieds, parce que le temps était à la pluie.George Sand (1804-1876)
Mes impressions d'hier, mes espoirs de demain, tout cela est fané, rayé de sale tout d'un coup...Jules Vallès (1832-1885)
Blonde, elle portait, comme toutes les blondes, des vêtements de couleur claire, et semblait arrêter ses préférences à un vert de mer sale et à un bleu de ciel fané.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Tout cela était fané et d'autant plus triste que l'on voyait que ç'avait été riche et élégant.Alphonse Karr (1808-1890)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020