fascine

 

définitions

fascine ​​​ nom féminin

Fagot ; assemblage de branchages.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il agite son auditeur et le calme à son gré ; il le fascine, il l'entraîne.Hector Berlioz (1803-1869)
Il a de singulières facultés magnétiques : son œil vert fascine les oiseaux & fait qu'ils tombent tout crus dans son gosier.Champfleury (1821-1889)
Il me fascine aussi parce qu'il montre que les parlements, et notamment les parlements nationaux, ne font pas suffisamment avancer les choses.Europarl
On en remarqua un qui, en portant une fascine, eut les mains tellement raidies par le froid, qu'elles s'attachèrent à ce fardeau et tombèrent de ses bras mutilés.Émile Bouant (1847-1926)
Y a-t-il chez ces hommes qui lèvent les yeux quelquefois vers ma fenêtre un regard qui me trouble et me fascine ?George Sand (1804-1876)
Ce merveilleux décor, après six mille ans de mise en scène, fascine encore jusqu'à l'extase l'œil humain insatiable de sa féerique splendeur !Ernest Myrand (1854-1921)
Il y a dans l'intrépidité et le courage quelque chose qui fascine un moment même la plus grossière nature.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Des voix courageuses se sont élevées parmi nous pour flétrir cet infâme trafic, mais en vain : l'intérêt sordide fascine les yeux du plus grand nombre.Gustave de Beaumont (1802-1866)
L'amoureux voit seul des perfections infinies autour d'un objet qui le fascine et qui l'enivre.Éliphas Lévi (1810-1875)
Alors ces quadrumanes se sont mis à veiller, pâtir, travailler, jurer, jeûner, marcher ; tous se sont excédés pour gagner cet or qui les fascine.Honoré de Balzac (1799-1850)
C'est ainsi que nous fascine un charme étrange quand nous sommes au bord du gouffre ; c'est ainsi qu'aveugles nous nous précipitons à notre perte.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Mais ce prestige étincelant qui fascine les hommes et les enchaîne, ce prestige qu'on nomme le pouvoir, me le donneras-tu ?Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Et peut-être les hommes, dont un peu de protection fascine les yeux, notamment les agriculteurs, y renonceraient-ils volontiers, s'ils apercevaient, ce côté de la question.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Cet amas de chair fraîche l'attire, le fascine d'autant plus qu'il est à jeun, et que les provisions de la cambuse ne paraissent pas l'allécher outre mesure.Louis Boussenard (1847-1910)
Un dilemme en toute sa netteté le fascine : la revoir encore, ce sera bientôt l'amour en lui-même ou la barbarie d'une illusion déchirée en elle.Hector Bernier (1886-1947)
Pour ma part, je manquais totalement de cette confiance imperturbable qui fascine les faibles et les ignorants.Émile Blémont (1839-1927)
Si cette beauté mystérieuse, qui me fascine et m'enivre, n'était visible et appréciable que pour moi, combien je serais fier d'avoir reçu d'en haut le don de la comprendre !George Sand (1804-1876)
Et la perspective de pratiquer la médecine en dilettante, de longtemps se caserner dans la théorie pure, ne le fascine guère.Hector Bernier (1886-1947)
Le regard du feu fascine le phalène de même que le regard du serpent fascine l'oiseau.Victor Hugo (1802-1885)
Je fis ainsi une sorte de fascine, sur laquelle je m'étendis tout de mon long pour délivrer mes jambes.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FASCINE » s. f.

Fagot de menu branchage dont on se sert à l'armée pour se couvrir, ou pour brusler des logements, combler des fossez, &c. Une fascine gouderonnée est d'un pied & demi de tour. une fascine d'épaulement est de deux ou trois pieds. on commande des soldats pour aller à la fascine. En la basse Latinité on a dit fascenina, fascennia & fascinata, pour signifier ces pals de bois & fascines qui servoient de clôtures aux anciens chasteaux ou metairies.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020