fêter

 

définitions

fêter ​​​ verbe transitif

Consacrer, marquer par une fête. ➙ célébrer, commémorer. Fêter Noël. Fêter un anniversaire.
Faire fête à. Fêter un ami retrouvé.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fête

tu fêtes

il fête / elle fête

nous fêtons

vous fêtez

ils fêtent / elles fêtent

imparfait

je fêtais

tu fêtais

il fêtait / elle fêtait

nous fêtions

vous fêtiez

ils fêtaient / elles fêtaient

passé simple

je fêtai

tu fêtas

il fêta / elle fêta

nous fêtâmes

vous fêtâtes

ils fêtèrent / elles fêtèrent

futur simple

je fêterai

tu fêteras

il fêtera / elle fêtera

nous fêterons

vous fêterez

ils fêteront / elles fêteront

 

synonymes

fêter verbe transitif

célébrer, commémorer, honorer, solenniser

arroser (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Lorsque le roi arriva, les bourgeois, pour le mieux fêter, crurent faire une belle chose en se mettant en bataille.Jules Michelet (1798-1874)
C'était le jour anniversaire de la naissance du premier consul, et l'on profita de l'occasion pour fêter, pour la première fois, cet anniversaire.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Il s'admira rentrant chez lui, annonçant la nouvelle à ses filles, les conduisant le soir au théâtre, pour fêter cet heureux jour.Alphonse Daudet (1840-1897)
Des villages des environs nous arrivèrent à foison, pour fêter notre délivrance, les mangeailles et les mangeurs.Romain Rolland (1866-1944)
Beaucoup vont fêter cela comme une grande réussite, mais mon groupe ne se joindra pas à ces célébrations.Europarl
Donc, j'atteignis doucement et vivement la quarantaine ; et pour fêter cet anniversaire, je m'offris, à moi tout seul, un bon dîner dans un grand café.Guy de Maupassant (1850-1893)
Aussi des centaines d'embarcations vinrent-elles au-devant du fazender, et bientôt la jangada fut envahie par tous ceux qui voulaient fêter le retour de leur compatriote, après un si long exil.Jules Verne (1828-1905)
Nous buvions alors pour fêter votre arrivée ; nous boirons, cette fois, à votre heureux retour.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
En voyant la mariée, mes parents mes amis, mes voisins qu'il me faut fêter, vous jugerez s'il m'est possible de faire travailler maintenant.Jacques Cazotte (1719-1792)
À celui-ci d'en faire ce qu'il voudrait, de la régaler et fêter dans l'intérêt du traité espagnol.Jules Michelet (1798-1874)
On fit une distribution extraordinaire de rhum et nos matelots passèrent une partie de la nuit à fêter l'heureuse capture.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Pour fêter cet heureux jour, un grand feu fut allumé sur la place, et les danses et les jeux se prolongèrent pendant une partie de la nuit.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Les gardiens, pour le fêter plus dignement, avaient ajusté à toutes les fontaines des mécanismes et des jeux hydrauliques les plus ridicules du monde.Théophile Gautier (1811-1872)
Nous n'avons guère de moments historiques à fêter, mais nous avons dû accomplir de nombreuses tâches concrètes et lourdes.Europarl
Je suis entièrement d'accord avec ceux d'entre vous qui ont émis l'avis qu'il y avait effectivement quelque chose à fêter cette semaine.Europarl
Ce coup, il le boirait, tout à l'heure, à fêter son triomphe et, alors, il lui serait vingt fois plus agréable.Eugène Chavette (1827-1902)
Marguerite était aimée au pays, on l'y vit revenir avec joie, et tous les pauvres des environs accoururent dès le matin sur son passage, pour fêter son retour.Pierre Zaccone (1818-1895)
Gossec était de mœurs charmantes ; malgré son grand talent, il ne comptait presque que des amis, et chacun s'empressait de le fêter.Adolphe Adam (1803-1856)
Il se voit ensuite environné d'une foule dégoûtante de sorciers, de diables, réunis pour fêter la nuit du sabbat.Hector Berlioz (1803-1869)
Lulusse qui, pour fêter un tel jour et par orgueil d'homme, portait une jambe mécanique, enleva sa femme et se mit à tourner follement.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FESTER » v. act.

Chommer une Feste. Le Patron d'une ville, d'une Eglise n'est festé que dans le Diocese, ou dans son Eglise. il y a des Saints qu'on feste à Rome, qu'on ne feste point en France.
 
On dit proverbialement, C'est un Saint qu'on ne feste point, pour dire, C'est un homme qui n'a aucun credit.
 
FESTÉ, ÉE. part.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020