foncé

définitions

foncé ​​​ , foncée ​​​ adjectif et nom masculin

(couleur) Qui est d'une nuance sombre. Un bleu foncé. Une jupe vert foncé. —  Peau foncée, teint foncé. ➙ brun.
nom masculin Le clair et le foncé.

synonymes

foncé, foncée adjectif

sombre, obscur, profond

brun, basané, bistre, mat

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un peu après, le vert devient plus foncé, et les marguerites sont remplacées par des boutons d'or vernissés.Alphonse Karr (1808-1890)
Des teintes d'un ambre plus foncé entouraient ses paupières ; et ses sourcils, très rapprochés d'ordinaire, se rejoignaient ce soir-là avec une expression de profonde douleur.Pierre Loti (1850-1923)
Elle était blanche en dessous, rougeâtre en dessus, avec de grandes taches rondes d'un bleu foncé et cerclées de noir, très lisse de peau, et terminée par une nageoire bilobée.Jules Verne (1828-1905)
Je vois disparaître, au milieu des groupes, son complet gris foncé et sa casquette noire de yachtman.René Bazin (1853-1932)
Ce qui m'étonna, ce fut de voir la peau jaune de sa figure devenir d'un rouge foncé.Alfred de Vigny (1797-1863)
Le crocodile, qui est regardé comme la plus grande espèce de lézard, est d'un brun foncé.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Elle est rayée en travers d'un brun plus foncé, sur-tout dans le milieu de chaque plume, les bords étant d'une teinte plus claire.François Levaillant (1753-1824)
Surmonté de cheveux rares, toujours trop bien frisés, ce visage était envahi tout entier par une barbe qui, même rasée avec soin, le laissait tout entier d'un bleu foncé.Théodore de Banville (1823-1891)
Parmi tous les hommes à vendre se trouvait non loin de lui un personnage robuste et bien taillé, avec des yeux d'un gris foncé où se peignait la résolution.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Elle était de forte corpulence et avait la figure d'un rouge si foncé que son nez et ses joues prenaient une vraie teinte de pourpre.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le ballon est plongé au milieu d'un brouillard foncé, si épais qu'il disparaît à nos yeux.Gaston Tissandier (1843-1899)
Il faut mettre sur la palette le gros violet à côté du laque foncé, vermillon, laque jaune.Eugène Delacroix (1798-1863)
Elle traduit si malencontreusement les couleurs les plus nécessaires, qu'un toit rouge clair devient noir, pendant que le ciel bleu foncé devient blanc.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Ils ont le teint brun foncé et presque noir, la barbe épaisse et touffue, les cheveux noirs et hérissés, plats et pendants en arrière.Jules Verne (1828-1905)
Ceux-ci étaient souvent proéminents, et d'un rouge foncé ou couleur de feu, principalement à la poitrine et aux bras.Charles Anglada (1806-?)
Sa chevelure brun foncé tombait en arrière depuis son front large et blanc, qu'embellissaient deux sourcils fortement marqués, et de grands yeux bleus et pensifs.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Les huit premiers stigmates sont d'un brun foncé et tranchent nettement sur la couleur fauve du corps.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Les grandes ombres qui naissaient de la nuit approchant, les fantômes noirs des arbres démesurés, l'horizon charbonné sous un ciel violet foncé accentuaient le mystère et distillaient l'inquiétude.Louis Dumure (1860-1933)
Deux grands yeux, d'un bleu si foncé que de loin ils paraissaient noirs, animaient sa physionomie si expressive, même dans le repos.Louis Énault (1824-1900)
Un méchant secrétaire sur lequel était le chapeau du bonhomme, un fauteuil foncé de paille et deux chaises complétaient ce mobilier misérable.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 10/06/2021