sombre

 

définitions

sombre ​​​ adjectif

Qui est peu éclairé, reçoit peu de lumière. ➙ obscur. Pièce sombre. —  Il fait sombre.
Foncé. Une teinte sombre.
au figuré
poétique Qui évoque la mort, le danger.
Empreint de tristesse, d'inquiétude. ➙ morne, morose, triste. Il était sombre et silencieux. —  Regard, air sombre. —  De sombres réflexions.
(choses) D'une tristesse tragique ou menaçante. ➙ inquiétant, sinistre. L'avenir est sombre.
familier Déplorable, lamentable. Un sombre idiot.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En cette période sombre du point de vue économique, si nous voulons mériter le respect de nos contribuables, nous devons traiter leur argent avec respect.Europarl
Il est vrai que la nuit était sombre et que de vagues reflets de lanternes éloignées le guidaient seuls dans sa poursuite.Théophile Gautier (1811-1872)
Il s'interrompait d'un air sombre, comme s'il eût été sur le point d'en dire plus qu'il n'aurait voulu.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le jour était sombre, bas ; le vent gémissait tristement à travers les portes mal closes.Eugène Sue (1804-1857)
Je ne crois pas, cependant, que l'on puisse, par exemple, accorder une valeur absolument irréfragable à l'histoire officielle de cette période sombre de notre histoire, ni condamner les esprits hétérodoxes.Europarl
Son visage était plus sombre que d'habitude, et ses traits contractés indiquaient en lui une sourde colère, qui ne cherchait qu'une occasion d'éclater.Jules Verne (1828-1905)
Ce jour si sombre devenait à chaque instant plus sombre encore, et allait se terminer en une affreuse nuit.Adolphe Thiers (1797-1877)
Cela signifie la reprise des hostilités et nous craignons tous, à vrai dire, que le pays ne sombre une nouvelle fois dans une guerre sans la moindre perspective.Europarl
Sans une surveillance efficace aux frontières, l'avenir de l'agriculture européenne risque de devenir bien sombre.Europarl
C'est comme un rêve, ce souvenir d'être entrés hier dans une ville sombre, par une vieille porte sarrasine, sur des chevaux que tourmentait le vent.Pierre Loti (1850-1923)
Enfin elle aperçut les larges épaules d'un homme, une tache sombre et dansante, s'enfonçant dans un brouillard.Émile Zola (1840-1902)
Son existence tout entière s'était donc accomplie dans l'étroit bureau sombre tapissé du même papier.Guy de Maupassant (1850-1893)
Elle ouvrit les yeux, tout était encore sombre... elle écouta avec attention... le même bruit se répéta.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
La nuit serait très sombre, pas un souffle n'agitait l'air brûlant ; et le vent de la course, toujours si frais, semblait tiède.Émile Zola (1840-1902)
Il était sombre néanmoins, car il restait, pendant des heures, en face du même verre à moitié plein.Gustave Flaubert (1821-1880)
Je devrais venir à toi les mains pleines d'offrandes ; mais je ne possède rien, et cette sombre forêt est inclémente pour les hommes.George Sand (1804-1876)
Les oliviers, les amandiers, les arbres maigres faisaient des taches grises, au milieu du chaos des grandes roches, jusqu'à la ligne sombre des collines de l'horizon.Émile Zola (1840-1902)
La concurrence jettera une lumière sur le monde sombre et enchevêtré des grandes banques et supprimera les délais habituellement liés à ces transactions.Europarl
Dans un contexte aussi sombre, il est difficile d'imaginer que l'on puisse encore être choqué par l'un ou l'autre cas.Europarl
S'enfermant dans un sombre silence, il regardait à terre, la main droite appuyée sur son cœur.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOMBRE » adj. m. & f.

Qui manque de lumiere, qui est obscur. Le temps est sombre, quand le ciel est couvert de nuages. Noires forests, solitaires & sombres, demeures sombres. On dit, Aller aux Royaumes sombres, c'est à dire, au tombeau, aux enfers. Ce mot vient de sombrus, qu'on a fait de sombra, qu'on a dit pour umbra. Menage.
 
SOMBRE, se dit figurément en Morale, des humeurs, des temperaments tristes & taciturnes. Il se faut deffier de ces gens sombres & melancoliques. Ce criminel avoit je ne sçay quoy de sombre en sa physionomie, qui ne promettoit rien de bon.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020