foudroyer

 

définitions

foudroyer ​​​ verbe transitif

Frapper, tuer par la foudre, par une décharge électrique. ➙ électrocuter.
Tuer, anéantir avec soudaineté. Une crise cardiaque l'a foudroyé. —  par exagération Foudroyer qqn du regard.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je foudroie

tu foudroies

il foudroie / elle foudroie

nous foudroyons

vous foudroyez

ils foudroient / elles foudroient

imparfait

je foudroyais

tu foudroyais

il foudroyait / elle foudroyait

nous foudroyions

vous foudroyiez

ils foudroyaient / elles foudroyaient

passé simple

je foudroyai

tu foudroyas

il foudroya / elle foudroya

nous foudroyâmes

vous foudroyâtes

ils foudroyèrent / elles foudroyèrent

futur simple

je foudroierai

tu foudroieras

il foudroiera / elle foudroiera

nous foudroierons

vous foudroierez

ils foudroieront / elles foudroieront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un coup de tonnerre venait de foudroyer quelque arbre du voisinage, avec un horrible craquement.Émile Zola (1840-1902)
Je crois que ma tante aurait voulu me foudroyer d'un regard.Eugène Sue (1804-1857)
Mérigue allait venir à la sacristie s'incliner devant elle et la foudroyer de son regard accusateur.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Je puis foudroyer votre incrédulité par des preuves positives.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le roi de la création n'a que deux partis à prendre : marcher droit à l'ennemi et le foudroyer, ou bien battre prudemment en retraite.Jules Girardin (1832-1888)
Mais jamais, à aucun de ces misérables le baron n'avait vu le fier regard dont cet innocent venait de foudroyer ses accusateurs.Émile Gaboriau (1832-1873)
Appelez ces vieux républicains à l'assaut ou à la tribune, et ils vont vous foudroyer.Léon Gozlan (1803-1866)
Mais, avant de foudroyer ces héros, ils leur offrent les conditions honorables des champs de bataille civilisés.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ce qui l'exaspéra surtout, ce fut l'atroce moquerie de la jeune femme qui prétendait lire des pensées de miséricorde dans ses regards, lorsque ses regards auraient voulu foudroyer la criminelle.Émile Zola (1840-1902)
L'honneur des nations, c'est de foudroyer les tyrans et de venger l'humanité avilie !Maximilien de Robespierre (1758-1794)
A cette confidence, j'eus l'éblouissement d'un éclair qui passe sans foudroyer.Louis Ulbach (1822-1889)
On ne comprend pas comment il n'établit pas au moins des batteries sur le bord qu'il occupait, pour foudroyer l'ennemi placé entre lui et l'escadre vénitienne.Pierre Daru (1767-1829)
Ils n'avaient qu'une passion, jeter par terre la formule tragique qui les gênait, la foudroyer à grand bruit, dans une débandade de toutes les audaces.Émile Zola (1840-1902)
Du haut de ses huit grosses tours ne pouvait-elle écraser la foule sous la mitraille de ses bouches à feu, foudroyer certains quartiers de la ville ?Alphonse Esquiros (1812-1876)
Si j'échoue, il sera temps pour vous de prendre le poison qui doit vous foudroyer.Michel Zévaco (1860-1918)
C'est une maladie de cœur en effet, – très-développée, j'en conviens ; elle peut vous foudroyer demain, – comme elle peut vous laisser atteindre les limites de l'extrême vieillesse.Henry Gréville (1842-1902)
Ils établirent une batterie au milieu des débris mêmes du fort, qui leur servirent à construire des épaulements, et ils commencèrent, vers cinq heures du soir, à foudroyer la flottille.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ainsi, il m'est arrivé plusieurs fois de commettre des erreurs de diagnostic, mais, tu sais, des erreurs à foudroyer un troupeau de rhinocéros ; eh bien !Alphonse Allais (1854-1905)
Cette bibliothèque, ce châtelet, ces murs pleins de ses bénédictions sur l'enfant, allait-il les foudroyer et les brûler ?Victor Hugo (1802-1885)
La tolérance que l'on demande est-ce celle de condamner, de foudroyer sans que personne ait rien à répondre ?Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOUDROYER » v. act.

Lancer la foudre. Les Titans furent foudroyez par Jupiter, à ce que disent les Poëtes.
 
FOUDROYER, signifie figurément, Battre une ville en ruine avec des canons, bombes, & autres machines. Ce bastion fut foudroyé & mis en poudre en trois jours.
 
On le dit aussi en matiere d'éloquence. Cet Orateur a foudroyé, a destruit toutes les raisons de son adversaire.
 
FOUDROYÉ, ÉE. Frappé de la foudre. Un laurier foudroyé a passé autrefois pour un prodige.
Déjouez les pièges ! « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ? « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ?

Maîtrisez l'accord du participe passé avec un adverbe de quantité.

12/03/2020