fourrager

 

définitions

fourrager ​​​ , fourragère adjectif

surtout au féminin Qui fournit du fourrage. Plantes fourragères.

fourrager ​​​ verbe

verbe intransitif vieux Couper, distribuer le fourrage.
verbe intransitif Chercher en remuant, en mettant du désordre. ➙ fouiller, fourgonner. Fourrager dans un tiroir, dans des papiers.
verbe transitif Mettre en désordre en manipulant. Fourrager des papiers.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fourrage

tu fourrages

il fourrage / elle fourrage

nous fourrageons

vous fourragez

ils fourragent / elles fourragent

imparfait

je fourrageais

tu fourrageais

il fourrageait / elle fourrageait

nous fourragions

vous fourragiez

ils fourrageaient / elles fourrageaient

passé simple

je fourrageai

tu fourrageas

il fourragea / elle fourragea

nous fourrageâmes

vous fourrageâtes

ils fourragèrent / elles fourragèrent

futur simple

je fourragerai

tu fourrageras

il fourragera / elle fourragera

nous fourragerons

vous fourragerez

ils fourrageront / elles fourrageront

 

synonymes

fourrager verbe intransitif

fouiller, fouiner, fureter, farfouiller (familier), fourgonner (familier), trifouiller (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il venait fourrager jusqu'à nos avant-postes et ne s'en retournait jamais sans nous avoir sabré une cinquantaine d'homme.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Si ses cornes luisaient aussi, c'est qu'elle aimait fourrager, tête en avant, au milieu du feuillage dur des myrtes et des lentisques.Paul Arène (1843-1896)
On allait fourrager pour la cavalerie sur leurs frontières, car les fourrages n'étaient pas bien abondants dans des pays où la troupe est toujours campée.Jacques Fricasse (1732-1802)
J'allais, léger comme une chèvre, regardant mes deux chiens fourrager devant moi.Guy de Maupassant (1850-1893)
A dix pas de moi, un ours de la plus belle taille s'amusait à fourrager dans un magnifique champ d'avoine.Charles Buet (1846-1897)
Va-t'en plutôt piler des amandes ; tu es toujours à fourrager du côté des femmes ; attends pour te mêler de ça, méchant mioche, que tu aies de la barbe au menton.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mais non, au lieu de cela, il a perdu son temps à fourrager dans les buissons et il n'a rien vu du tout.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Il fallait conquérir, l'épée à la main, les nécessités de la vie, et les partis n'osaient plus se hasarder à fourrager sans une escorte nombreuse.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Madame ne lui avait rien dit ; mais monsieur était là-haut à fourrager dans ses papiers.Alphonse Daudet (1840-1897)
Le chevalier s'apprêta à mourir, et déjà il commençait à fourrager de sa rapière dans la masse qui grouillait autour de lui.Michel Zévaco (1860-1918)
Le surplus fourrager se heurte aux frontières car le marché de la viande a également tendance à stagner, voire baisser.Europarl
André, debout sur le seuil de la porte, la regardait fourrager devant l'armoire, espérant rentrer en grâce, à la faveur d'une larme tombée des paupières alourdies.Victor Tissot (1845-1917)
Je tirai mon épée, et je commençai à fourrager à travers la niche ; mais un instant de réflexion suffit à me tranquilliser.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il aurait fallu simuler un glissement maladroit sur le parquet et fourrager sous les jupes.Armand Silvestre (1837-1901)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOURRAGER » v. act.

Consommer les feurs & pailles d'une metairie. Il faut à ce Metayer deux cens moutons pour fourrager les pailles des bleds qu'on y recueille. les moutons ont fourragé ces gerbes, ont mangé l'espi, le grain, ce qui est propre à leur nourriture.
 
FOURRAGER, en termes de Guerre, signifie, Aller chercher du fourrage. On a fourragé aujourd'huy ce canton, demain on fourragera cet autre-là.
 
FOURRAGER, signifie aussi, Ravager, desoler, piller, ruiner un pays, y mettre tout en desordre. Les Suedois ont plusieurs fois fourragé toute l'Allemagne.
 
FOURRAGER, se dit aussi des bestes fauves qui viennent gaster les bleds, les jardins. Ces cerfs, ces sangliers ont fourragé tous les bleds des villages voisins de la forest. les lapins de cette garenne sont venus tout fourrager mon jardin.
 
FOURRAGER, signifie figurément, Brouiller, mettre en desordre une chambre, un cabinet. Cet homme est entré chez moy, il a brouillé, il a tout fourragé mes papiers, mes livres.
 
FOURRAGÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020