froncer

 

définitions

froncer ​​​ verbe transitif

Plisser, rider en contractant, en resserrant. Froncer les sourcils.
Plisser (une étoffe) en formant des fronces. —  intransitif Étoffe qui fronce.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fronce

tu fronces

il fronce / elle fronce

nous fronçons

vous froncez

ils froncent / elles froncent

imparfait

je fronçais

tu fronçais

il fronçait / elle fronçait

nous froncions

vous fronciez

ils fronçaient / elles fronçaient

passé simple

je fronçai

tu fronças

il fronça / elle fronça

nous fronçâmes

vous fronçâtes

ils froncèrent / elles froncèrent

futur simple

je froncerai

tu fronceras

il froncera / elle froncera

nous froncerons

vous froncerez

ils fronceront / elles fronceront

 

synonymes

froncé, froncée adjectif

plissé

renfrogné, sévère

froncer verbe transitif

plisser

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle allait continuer, mais elle vit son père froncer le sourcil ; elle craignit de lui avoir fait de la peine, et se tut baissant les yeux.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Quand il eut fini de rire il se mordit les lèvres et commença de froncer le sourcil.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cette révélation fit froncer le sourcil haineux et jaloux du cardinal, et amena un sourire imperceptible aux lèvres de la reine.Octave Féré (1815-1875)
Aussi mit-elle son nez à l'air et commença-t-elle à froncer les sourcils comme si elle réfléchissait à quelque chose de très important.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
La présence des trois spadassins qu'il avait chargés de retrouver le moine lui fit froncer les sourcils.Michel Zévaco (1860-1918)
Cette sorte d'enfantillage fit froncer le sourcil du vétéran ; mais elle ramena la sérénité sur son front en y appuyant ses lèvres de rose.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
L'empereur s'était contenté de froncer le sourcil et avait donné ordre au chef de sa maison, son camerero mayor, d'aviser à loger le duc dans un pavillon de son palais.Octave Féré (1815-1875)
Je me vis forcée bon gré, mal gré, de froncer les sourcils et de clignoter en parfait concert avec cet œil scélérat qui gisait juste sous mon nez.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Aussitôt, mon oncle crut devoir froncer les sourcils et se composer une physionomie très grave.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Les dernières paroles du charpentier ont fait froncer le sourcil au capitaine, tant elles répondent bien à l'idée secrète et tenace qui obsède sa pensée, depuis l'apparition des premiers vestiges.Louis Boussenard (1847-1910)
Au commencement, il se contentait de cligner l'œil ou de froncer le nez ; mais, quand sa première faim fut assouvie, il se montra plus difficile, et le jeu lui déplut.Jules Girardin (1832-1888)
Il se pencha tellement, pour froncer les sourcils, du côté de ses bottes, qu'il pouvait se frotter le gras des jambes dans la pose qu'il avait prise.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Cette marque flagrante d'ignorance lui fit froncer le sourcil comme à un examinateur qui a bonne envie de ne pas prononcer le dignus es intrare.Marcel Proust (1871-1922)
A quoi ça me sert-il, au bout du compte, de froncer les sourcils et de me payer une tête de bourreau de mélodrame ?Georges Darien (1862-1921)
Quand notre héros entra dans le salon, il la vit froncer le sourcil avec une singulière expression.Alfred de Musset (1810-1857)
Dès que nous rentrerons dans le temps présent nous ne relâcherons rien de la plus stricte morale ; mais pourquoi froncer le sourcil quand il s'agit des dames du temps jadis ?Madame de La Fayette (1634-1693)
Mais ta part n'est pas si mauvaise, et tu n'as pas raison, en y songeant, de froncer ainsi les sourcils.Arthur de Gobineau (1816-1882)
Mais, à ce mot, il vit la lèvre du jeune ministre se recourber et son sourcil se froncer.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
L'inconnue venait en effet, à la suite d'une maladresse de garçon qui avait répandu un verre de vin sur la nappe, de froncer les sourcils d'une manière très dure.Paul Bourget (1852-1935)
Lorsqu'elle n'était pas contente, elle avait une façon de froncer le nez qui lui relevait la lèvre et découvrait toutes ses dents, qui étaient fortes et blanches.Marguerite Audoux (1863-1937)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FRONCER » v. act.

Faire des plis à la ceinture d'un habit, à des manches, & aux autres endroits où on veut que des estoffes soient plus resserrées qu'en d'autres. On fronce les juppes, les chemises, les haut-de-chausses, les manches des robbes des Docteurs. Quelques-uns derivent ce mot de frons, à cause des rides qui s'y forment. Menage.
 
FRONCER, se dit aussi figurément des plis & rides qui se font sur le front, quand on a quelque chagrin. Les gens rebarbatifs froncent ordinairement le sourcil.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020