galoper

 

définitions

galoper ​​​ verbe intransitif

Aller au galop. Galoper ventre à terre.
Courir rapidement.
au figuré Aller très vite. Son imagination galope.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je galope

tu galopes

il galope / elle galope

nous galopons

vous galopez

ils galopent / elles galopent

imparfait

je galopais

tu galopais

il galopait / elle galopait

nous galopions

vous galopiez

ils galopaient / elles galopaient

passé simple

je galopai

tu galopas

il galopa / elle galopa

nous galopâmes

vous galopâtes

ils galopèrent / elles galopèrent

futur simple

je galoperai

tu galoperas

il galopera / elle galopera

nous galoperons

vous galoperez

ils galoperont / elles galoperont

 

synonymes

galoper verbe intransitif

se dépêcher, courir, se hâter, cavaler (familier)

s'emballer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Deux kilomètres et demi à galoper dans le noir, avec l'idée qu'on peut être coupé par un train, si l'on n'ouvre pas l'œil.Émile Zola (1840-1902)
Comme une petite reine indienne, elle s'asseyait sur ses reins, lui talonnait les côtes pour le faire galoper.Camille Lemonnier (1844-1913)
Si les sabots de ma chèvre luisaient avec des reflets de diamant, c'est que, sans doute, elle les avait polis à galoper dans l'herbe sèche et les pierrailles.Paul Arène (1843-1896)
Je suis un pauvre diable de jaugeur, misérable et maudit, condamné à galoper au moins 200 milles toutes les semaines, à inspecter de sales réservoirs et des barils couverts d'écume.Auguste Angellier (1848-1911)
Je continuai donc à galoper, dans le but de me mettre le plus tôt possible à sec.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Il a des lignes superbes, beaucoup de branche, des jambes de cerf ; et il se rassemble, m'a-t-il paru, à galoper sur le bord d'un chapeau.Daniel Lesueur (1854-1921)
Avec un professeur aussi distingué, la miss, qui sait déjà trotter et galoper, apprendra aussi à marcher.Paul Bourget (1852-1935)
Pardaillan cherchait à rattraper l'homme qui, laissant la ville sur sa gauche, se mit à galoper sur la route qui suivait la côte d'ailleurs toute droite.Michel Zévaco (1860-1918)
Rien n'existait plus que le besoin de galoper, de galoper sans cesse, toujours plus fort.Émile Zola (1840-1902)
Leur danse est grave, et on la dit gracieuse ; mais la pluie arrive, et nous remontons en selle pour galoper vers la maison.Ernest Michel (1837-1896)
Les éléphants, la croupe piquée par les flèches, se mirent à galoper plus vite ; une grosse poussière les enveloppait, et, comme des ombres dans un nuage, ils s'évanouirent.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il fit volte-face et partit au galop – un phoque peut galoper très vite pour peu de temps – vers la mer, sa petite moustache naissante toute hérissée d'horreur.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Ce dernier n'allait lui-même qu'au pas ; arrivé sur la place, il fit faire halte et galoper de nouveau ses cavaliers par quatre, comme la veille.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Puis ils se mettent à galoper, suivant de loin la locomotive et faisant un grand bruit de leurs ossements qui cliquettent.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Par exemple, ça revenait assez souvent ; mais une fois que leur mère leur avait coupé un morceau de pain, les voilà repartis à galoper.Eugène Le Roy (1836-1907)
Un trajet de cinq lieues, après une journée passée à galoper à l'aventure, n'est qu'une promenade pour les gauchos montés sur les infatigables chevaux de la pampa.Gustave Aimard (1818-1883)
Tout à coup, au moment d'atteindre la lisière, les chiens se mirent à galoper de notre côté...Alphonse Daudet (1840-1897)
Mais il fallait le laisser sortir, le laisser galoper, se saoûler de fatigue, car si on avait calfeutré son explosion satyriaque, il se serait brisé la tête contre les murs.Fernand Kolney (1868-1930)
On arrive ainsi très-rapidement à galoper sur le pied droit avec la rêne droite, sur le pied gauche avec la rêne gauche.François Baucher (1796-1873)
Henri, corrigé par sa chute de cheval, fut quelque temps un peu plus paisible, et se contentait de galoper dans la cour.Paul de Kock (1793-1871)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GALOPER » v. act.

Aller au galop. Galoper un cheval. Galoper uni ou sur le bon pied, c'est lors que le cheval continuë à galoper sur le même pied qu'il a entamé le chemin. Galoper faux ou sur le mauvais pied, ou se des-unir, c'est quand il change de pied.
 
On dit aussi, qu'on a bien fait galoper quelqu'un, pour dire, qu'on l'a bien fait courir pour quelque affaire. On dit aussi qu'on a bien galopé quelqu'un, pour dire, qu'on l'a bien tourmenté, gourmandé, persecuté, fatigué.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 2 : la parole ouvrière Parler comme jamais, épisode 2 : la parole ouvrière

Découvrez vite cet épisode consacré à la parole ouvrière avec pour invité Philippe Poutou, et son cas pratique !

02/01/2021