hâter

définitions

hâter ​​​ verbe transitif

littéraire Faire arriver plus tôt, plus vite. ➙ avancer, brusquer, précipiter. Hâter son départ.
Faire évoluer plus vite, rendre plus rapide. ➙ accélérer, activer. Hâter le pas. ➙ presser.

se hâter ​​​ verbe pronominal

Se dépêcher, se presser. Se hâter vers la sortie. ➙ se précipiter. —  Se hâter de terminer un travail. —  locution Hâte-toi lentement (traduction du latin festina lente).

conjugaison

actif

indicatif

présent

je hâte

tu hâtes

il hâte / elle hâte

nous hâtons

vous hâtez

ils hâtent / elles hâtent

imparfait

je hâtais

tu hâtais

il hâtait / elle hâtait

nous hâtions

vous hâtiez

ils hâtaient / elles hâtaient

passé simple

je hâtai

tu hâtas

il hâta / elle hâta

nous hâtâmes

vous hâtâtes

ils hâtèrent / elles hâtèrent

futur simple

je hâterai

tu hâteras

il hâtera / elle hâtera

nous hâterons

vous hâterez

ils hâteront / elles hâteront

synonymes

hâter verbe transitif

accélérer, activer, brusquer, précipiter, presser, trousser (littéraire ou vieilli)

avancer, brusquer, précipiter

se hâter verbe pronominal

se dépêcher, s'empresser, se presser, faire vite, faire diligence (littéraire), activer (familier), se bouger (familier), se décarcasser (familier), se dégrouiller (familier), faire fissa (familier), se grouiller (familier), se magner (familier), se magner le train, le popotin (familier)

courir, se précipiter

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un souffle a passé, un besoin de hâter la justice, de vivre la vie vraie, pour réaliser le plus de bonheur possible.Émile Zola (1840-1902)
Lorsqu'un gouvernement éclairé possède des pays pauvres et barbares, il doit se hâter de faire exécuter, par corvées, les grands travaux d'utilité publique.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Il eut beau hâter sa course, deux orteils du pied droit, « le gros et le voisin », étaient perdus.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Comme elle marchait de fort bonne grâce, et qu'elle ne voulait perdre aucun de ses avantages, rien ne pouvait la hâter, et c'était derrière elle que commençait la presse.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Je crois que nous pouvons faire beaucoup pour hâter sa progression et créer ainsi des emplois.Europarl
L'expérience a surabondamment démontré qu'il faut se hâter de donner le narcotique, sans quoi les symptômes empirent rapidement et deviennent irrémédiables.Charles Anglada (1806-?)
Adieu, ma belle amie ; s'il vous vient quelque idée heureuse, quelque moyen de hâter ma marche, faites-m'en part.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Les pommes lui servirent à hâter la marche de l'enfant ; elle les faisait rouler à quelques pas devant lui : l'enfant courait après de toutes ses forces.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Il m'aura rappelé ce que nous sommes toujours tentés d'oublier, nous autres hommes : qu'il ne faut pas se hâter de secourir une femme qui se plaint.René Bazin (1853-1932)
Relativement aux biens du clergé, il fallait se hâter de s'entendre sur la rédaction, puisqu'on était d'accord sur le principe.Adolphe Thiers (1797-1877)
Elle s'inquiétait à l'idée que sa présence manquait aux ouvrières, mais, chaque fois qu'elle voulait hâter le pas, sa tête penchait brusquement en avant.Marguerite Audoux (1863-1937)
J'aurais tout fait pour hâter la conclusion de ce mariage, désormais je ne ferai rien...Émile Gaboriau (1832-1873)
Mon père n'avait naturellement que fort peu d'avance et devait se hâter, pour ne pas se laisser dépasser par les imprimeurs.Judith Gautier (1845-1917)
Des herbes folles, des plantes aromatiques se pressent sur ses marges, comme si elles voulaient se hâter de tout boire avant l'été, qui dessèche tout.George Sand (1804-1876)
De simples bœufs qui arrêtent des trains, et qui s'en vont là, processionnellement, sans plus se hâter que s'ils ne gênaient pas la circulation !Jules Verne (1828-1905)
Il voulut se hâter d'arriver au but où il tendait depuis longtemps avec tant de patience et de persévérance.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Son père, tous ses parents, et surtout sa sœur, pensèrent que, pour éviter les dangers des inclinations qu'elle manifestait, il fallait se hâter de la marier.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Raison de plus pour que notre jeune garçon voulût se hâter d'y arriver, bien que ses jambes fussent raidies par une si longue traite.Jules Verne (1828-1905)
Autrefois, grâce à la science, nous pouvions jouer avec elle, la hâter ou la reculer.George Sand (1804-1876)
Et, de ce jour, elle s'installa devant son métier, tendant les fils, activant la navette et paraissant hâter l'ouvrage quand les ambitieux prétendants la venaient visiter.Armand Dayot (1851-1934)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HASTER » v. act.

qui se dit souvent avec le pronom personnel. S'empresser, avancer besogne. Hastez vous de partir de peur de la pluye. hastez vostre retour. haster le courier. les gens qui doivent ne se hastent jamais trop de payer. on ne se haste point d'annoncer les meschantes nouvelles. Ce mot vient de l'Allemand hasten, qui signifie la même chose. D'autres le derivent du Latin actitare, ou de adstare, ou instare.
 
HASTER, se dit aussi des soins que l'on prend pour faire avancer quelque chose. Hastez le souper, afin qu'on se promene aprés. les cloches qu'on met sur les melons les font haster de meurir. si on ne haste les ouvriers, ils font bien peu de besogne.
 
HASTER, signifie aussi, Procurer, estre cause. Ce mauvais remede a hasté la mort de ce malade. cette perte a hasté sa banqueroute.
 
On dit proverbialement, qu'on hastera bien d'aller quelqu'un, pour dire, qu'on luy fera une forte reprimende sur quelque faute qu'il a faite, qu'on luy fera bien faire son devoir par les menaces, par les chastiments. On dit aussi, qu'un homme ne gagnera pas la pleuresie à force de se haster, quand il va lentement en besogne.
 
HASTÉ, ÉE. part. & adj.
Vidéos "Figurez-vous", épisode 2 "Figurez-vous", épisode 2

Ce mois-ci, Julien Barret nous dit tout sur la question oratoire, ou question rhétorique. Ne seriez-vous pas en train d'acquérir une technique...

Julien Barret 26/05/2021