gant

définitions

gant ​​​ nom masculin

Pièce de l'habillement qui s'adapte exactement à la main en couvrant chaque doigt séparément. Une paire de gants de peau. Gants fourrés.
Objet analogue, qui enveloppe la main sans séparer les doigts. ➙ moufle. —  Gant de boxe : moufle de cuir bourrée de crin. —  Gant de crin, avec lequel on frictionne la peau. —  Gant de toilette : poche en tissu éponge servant à faire sa toilette.
locution Retourner qqn comme un gant, le faire changer complètement d'avis. —  Aller comme un gant à qqn, lui convenir parfaitement. —  Jeter le gant (à qqn) : défier, provoquer. Relever le gant, le défi. —  familier Prendre des gants : agir avec ménagement (→ y mettre les formes). —  Se donner les gants (de qqch.) : s'attribuer à tort le mérite (de qqch.). ➙ se vanter.

synonymes

gant nom masculin

mitaine, moufle

gant de toilette

carré-éponge, débarbouillette (Québec), lavette (Suisse)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y a toujours une de ses mains qui me touche la main ; le bout de ses doigts traîne sur mon poignet entre ma manche et mon gant.Jules Vallès (1832-1885)
Ceci est un cartel amoureux envoyé par une femme de cœur ; n'eût-elle pensé à moi qu'un jour, il faut bravement relever le gant.Alfred de Musset (1810-1857)
Il avait sur lui un souvenir bizarre de cette personne : un gant de suède qu'elle avait laissé tomber en le giflant.Jean Rameau (1858-1942)
Toutefois, parmi tant de métaphores heureusement créées, je ne vois que celle-là, et la tête de roi jetée comme un gant, qui ne satisfasse pas l'imagination.Alphonse Aulard (1849-1928)
Selon moi, c'est comme commencer de tricoter un gant sans aller plus loin que le pouce.Europarl
Comme un lutteur qui jette son gros gant dans la foule, le vent a lancé sa bourrasque à la face des aviateurs.Michel Corday (1869-1937)
Cependant je pris le billet et le glissai dans mon gant droit : personne ne le remarqua.Catherine II de Russie (1729-1796)
Hortense remarqua tout de suite comme sa main restait fine dans son gant de hâle.Alphonse Daudet (1840-1897)
Toutes les femmes le ramassent ce gant ; il provoque à la lutte : que m'importe, c'est une injure à leur beauté : à quoi bon, c'est un défi à leur savoir faire.Octave Uzanne (1851-1931)
Le général froissait son gant de daim, faisait craquer son pouce contre son index, rejetait en arrière sa tête résolue.Paul Adam (1862-1920)
Et quand au-dedans de lui-même il s'applaudissait du peu de malice du juge, le prévenu était déjà retourné comme un gant.Émile Gaboriau (1832-1873)
Un homme était derrière la reine ; il se baissa, prit ce gant, et le cacha lestement dans son pourpoint.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Les experts ont déclaré, tu le sais bien, que la main qui les a faites était revêtue d'un gant.Daniel Lesueur (1854-1921)
La propriété est trop frayante pour cette jeune fille, et à moi elle irait comme un gant...André Theuriet (1833-1907)
Il entre dans une maison déserte, y trouve un enfant pleurant au berceau, y oublie son gant ; le lendemain, il retrouve le gant et l'enfant qui flottaient.Jules Michelet (1798-1874)
Avant que le garde eût prévu son mouvement, la visiteuse s'élança, saisit la plume, en fit glisser la pointe sur son gant clair.Daniel Lesueur (1854-1921)
Je suis dans la campagne, exposé au froid le plus vif, je retire mon gant et j'applique ma main sur mon visage.Émile Bouant (1847-1926)
J'en avais déjà essayé plusieurs, quand je tombai sur une magnifique pelisse qui m'allait comme un gant.Arnould Galopin (1863-1934)
Mon soulier doit avoir sali son gant, car nous avons beaucoup marché aujourd'hui ; mais peut-être qu'il ne veut pas avoir l'air de tenir à si peu de chose.Alfred de Musset (1810-1857)
Moi qui l'avais achetée fort cher, non seulement pour taquiner ma tutrice et savourer la douceur du fruit presque défendu, mais aussi parce que sa teinte m'allait... comme un gant.Roger Dombre (1859-1914)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GANT » subst. masc.

Ce qui sert à couvrir la main pour la tenir chaudement, ou proprement. Gants de Rome. gants d'Espagne. gants parfumez. gants cirez. gants de cerf, de daim. gands fourrez. gant de Fauconnier. Jetter le gant, se disoit autrefois de ceux qui appelloient une partie adverse en duel. Il estoit autrefois deffendu aux Juges Royaux de porter des gants dans leur Siege. Ce mot vient de Wouante Flamand, ou ancien Allemand, signifiant la même chose. Quelques-uns l'ont derivé de vagina ; Du Cange de wantus wanto & gwantum, mot de la basse Latinité.
 
Dans la plus-part des Coûtumes il y a un droit Seigneurial qu'on appelle, Ventes, & gants, qu'on doit aux mutations. Ces gants sont estimez deux sous en quelques lieux, & en d'autres quatre deniers. Dans la Coûtume de Chasteauneuf ils appartiennent au Sergent.
 
On dit en proverbe, quand un homme apporte une nouvelle qu'on sçait desja, qu'il n'aura pas les gants, pour dire, la paraguante, le present qu'on donne aux messagers qui apportent quelque bonne nouvelle. On dit, Il est souple comme un gant, pour dire, qu'il est doux & humilié, qu'on le manie comme on veut. On dit aussi en saluant quelqu'un à la haste & sans se deganter, que l'amitié passe le gant.
Drôles d'expressions C’est la quadrature du cercle C’est la quadrature du cercle

Cette expression est utilisée pour désigner un problème dont on sait par avance, parce que cela a été dûment démontré, qu’il n’a pas de solution.

Étienne Klein 15/09/2021