garrotter

 

définitions

garrotter ​​​ ou garroter ​​​ verbe transitif

Attacher, lier très solidement. Garrotter un prisonnier.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je garrote

tu garrotes

il garrote / elle garrote

nous garrotons

vous garrotez

ils garrotent / elles garrotent

imparfait

je garrotais

tu garrotais

il garrotait / elle garrotait

nous garrotions

vous garrotiez

ils garrotaient / elles garrotaient

passé simple

je garrotai

tu garrotas

il garrota / elle garrota

nous garrotâmes

vous garrotâtes

ils garrotèrent / elles garrotèrent

futur simple

je garroterai

tu garroteras

il garrotera / elle garrotera

nous garroterons

vous garroterez

ils garroteront / elles garroteront

actif

indicatif

présent

je garrotte

tu garrottes

il garrotte / elle garrotte

nous garrottons

vous garrottez

ils garrottent / elles garrottent

imparfait

je garrottais

tu garrottais

il garrottait / elle garrottait

nous garrottions

vous garrottiez

ils garrottaient / elles garrottaient

passé simple

je garrottai

tu garrottas

il garrotta / elle garrotta

nous garrottâmes

vous garrottâtes

ils garrottèrent / elles garrottèrent

futur simple

je garrotterai

tu garrotteras

il garrottera / elle garrottera

nous garrotterons

vous garrotterez

ils garrotteront / elles garrotteront

 

synonymes

garrotter verbe transitif

ligoter, attacher

museler, bâillonner, enchaîner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Asar signifie lier, garrotter, vincire en latin ; d'où dérive vincere, vaincre, parce que le vainqueur mène ses captifs liés.Volney (1757-1820)
Les assassins s'élancèrent pour me garrotter, et je ne fis aucune résistance.George Sand (1804-1876)
Félix s'attachait donc sa femme par tous les liens possibles sans avoir l'air de la garrotter, comptant pour être heureux sans nuage sur les attraits de l'habitude.Honoré de Balzac (1799-1850)
On le dépouilla de sa robe pour le garrotter.Victor Hugo (1802-1885)
On eut beaucoup de peine à garrotter la pauvre beste et la devaler avec des chables du haut de la tour en bas.Paul Lacroix (1806-1884)
On leur avait annoncé l'abolition de la conscription, et tous les jours ils voyaient garrotter sous leurs yeux les conscrits réfractaires, et condamner leurs familles à l'amende.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Ils avaient fait descendre le pauvre vieillard de sa rosse, et se préparaient à le garrotter.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Alors nous eûmes beau jeu ; car, aussitôt que l'autruche eut perdu l'usage de ses yeux, elle se laissa lier et garrotter sans résistance.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
En le voyant garrotter sous mes yeux, je sanglotais, je remplissais l'air de mes gémissements.George Sand (1804-1876)
Mais qu'allez-vous me demander qu'il faille me garrotter à l'avance ?Berthe de Buxy (1863-1921)
Là, toutefois ils furent obligés de le garrotter de nouveau, comme l'étaient les deux autres, restés après le départ du fugitif.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Vous ne faites pas plus d'état des cordes dont vous voyez garrotter un homme que du collier de force qu'on met à vos chiens de chasse.Astolphe de Custine (1790-1857)
Était-ce donc pour lui réciter de telles inepties que son ennemi l'avait fait si solidement garrotter.Eugène Chavette (1827-1902)
À force de ruse et de patience tortueuse et d'audace, ils finirent par le saisir et vinrent à bout de le garrotter.Victor Hugo (1802-1885)
Il faut que nous allions désarmer et garrotter la sentinelle que est en face de nous.Joseph Marmette (1844-1895)
Mais ceux qui, faibles de corps ont l'esprit grand, est-ce pas grand dommage de les enferrer et garrotter à la chair, comme l'on fait les bestiaux à l'étable ?Pétrus Borel (1809-1859)
Certes, ils ne sont pas infaillibles ; si nous en faisons usage, c'est qu'on n'a pas encore inventé de bonnes cordes assez longues et assez fortes pour garrotter une nation.Émile Zola (1840-1902)
Heureusement, le génie ne se laisse pas garrotter par ces petites règles que la pédanterie, la médiocrité, la fureur de juger, ont inventées et s'efforcent de maintenir.Madame de Sévigné (1626-1696)
Cela ne l'empêcha pas d'arracher les cordons de tirage des fenêtres, dans l'intention évidente de garrotter sa prisonnière.Paul Féval (1816-1887)
Il réussit même à retenir la main qui le frappait, et à garrotter, comme eût fait un serpent, son ennemi intact entre ses jambes et ses bras.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GARROTER » v. act.

Lier fortement un fardeau sur quelque voiture, en tournant la corde avec un garrot, ou baston.
 
On appelle aussi Garroter, toute autre maniere de lier qui est serrée. On a amené ce prisonnier lié & garroté.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020