geôlier

 

définitions

geôlier ​​​ , geôlière ​​​ nom

littéraire Personne qui garde les prisonniers.
 

synonymes

geôlier, geôlière nom

gardien, surveillant, garde-chiourme (familier), maton (argot), porte-clefs (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le geôlier appliquait impunément à son profit ce qu'il recevait pour le soulagement des prisonniers...Charles Alfred de Janzé (1822-1892)
Celle-ci dirigea si bien ses ruses et ses artifices, qu'elle imagina un prétexte pour se débarrasser de son geôlier amoureux, et qu'elle se saisit du château, pendant qu'il était dehors.Paul Lacroix (1806-1884)
Il répondit aux excuses de son geôlier en s'informant, avec un certain air de curiosité, des personnes de la paroisse qu'il avait connues autrefois.Pamphile Le May (1837-1918)
Il y a beaucoup d'apparence qu'il en avait reçu l'ordre du roi ; et nous apprîmes du geôlier que ce prince était résolu de nous rendre la liberté.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Toutefois, lorsque le geôlier est attaché au prisonnier pendant trente-six ans, il n’est plus lui non plus un homme libre.Europarl
Non-seulement il sollicite sans relâche en leur faveur, mais il pourvoit à leurs moindres besoins, en envoyant de l'argent au geôlier pour le sucre et le café.Bathild Bouniol (1815-1877)
Ce conseil flattait la paresse du geôlier, qui n'avait pas besoin ainsi de remonter, de redescendre et de remonter encore.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le lendemain, le geôlier vint méveiller en mannonçant que la commission me mandait devant elle.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Un geôlier attachant son poignet à celui d’un prisonnier pendant une ou deux heures n’a rien de particulier.Europarl
Au bout de six semaines, en janvier, un geôlier le réveilla, une nuit, l'enferma dans une cour, avec quatre cents et quelques autres prisonniers.Émile Zola (1840-1902)
Un matin, de sa fenêtre, il vit le geôlier, traversant sa cour d'un pas rapide, passer si près de la plante, qu'il semblait l'avoir dû briser de son pied.Saintine (1798-1865)
Les repas que nous prenions en compagnie, à la table du geôlier, en rompaient seuls la monotonie.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Puis le geôlier rentra dans sa loge et ne poussa pas plus avant une surveillance inutile.Pierre Louÿs (1870-1925)
Et, si tu as un bon poste à m'offrir, comme je ne suis pas encore nommé geôlier, que j'attends depuis trois ans ma nomination, fais tes offres.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Enfin le geôlier s'est arrêté devant une porte percée d'un judas, il a ouvert, et nous avons aperçu l'enfant.Georges Ohnet (1848-1918)
Nous nous embrassâmes bien fort, mon oncle et moi ; il prit son paquet et suivit un geôlier, après quoi la lourde porte se referma.Eugène Le Roy (1836-1907)
Bientôt arriva le geôlier avec les rations ; trouvant de la résistance, il ouvrit le guichet et entrevit l'amas de briques ; son étonnement fut extrême.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Et le geôlier se mit à rire de sa plaisanterie du plus fin fond de sa joie.Eugène Chavette (1827-1902)
En dehors de ces incidents, le prisonnier mangeait d'abord, dès le départ de son geôlier, puis il se remettait obstinément à l'œuvre.Jules Verne (1828-1905)
C'est le palliatif imaginé à la foncière servitude qui institue l'homme geôlier de l'homme et rive sur lui d'innombrables écrous.Camille Lemonnier (1844-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GEOLIER, IERE » subst.

Celuy qui garde les prisonniers dans les prisons, qui tient ou qui afferme la geole. Un Geolier est responsable de tous les prisonniers qui s'évadent. Ces mots viennent de gabiola diminutif de gabia, suivant Menage. Nicod tient qu'il vient de caveola. Du Cange dit que dans la basse Latinité on a dit geola & gaola. Les Picards appellent encore Gayolle, une cage où on enferme des oiseaux. Dans la Coustume d'Arras on appelle encore la gayolle d'un moulin à vent, ce qu'on appelle ailleurs la cage : & le Geolier a esté appellé Gaularius & Cajularius. Scaliger dit que Geolier vient de Janicularius. En Picardie on appelle encore geole une cage, d'où sont venus les mots d'engeoler & cageoler, par une metaphore tirée des oiseaux. Borel & Ragueau disent qu'on appelloit autrefois un Geolier, Chepier ou Clersellier. Quelques Auteurs Latins l'ont appellé Commentariensis.
Le français des régions Le Top 15 des mots des régions ! Le Top 15 des mots des régions !

L'ouvrage Comme on dit chez nous a été construit sur la base d'enquêtes auxquelles des milliers de francophones ont participé.

26/10/2020