glissant

 

définitions

glissant ​​​ , glissante ​​​ adjectif

Qui fait glisser. Attention, chaussée glissante. —  au figuré Pente glissante, terrain glissant, qui mène à un danger.
Qui glisse facilement entre les mains.
 

synonymes

glissant, glissante adjectif

fuyant, insaisissable

dangereux, hasardeux, instable, précaire, risqué, [pente] savonneux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Amand avançait donc avec peine, suivant autant que possible le long des clôtures et glissant presque à chaque pas.Philippe Aubert de Gaspé (1814-1841)
La corde, glissant dans la verdure, n'était point apparente, et il fallait être initié à l'existence de ce signal pour s'en servir.George Sand (1804-1876)
Elle sortit, non en courant, mais en glissant sur le parquet avec la rapidité silencieuse d'un sylphe.Henry Gréville (1842-1902)
Même ils se montraient un peu rudes, glissant au plaisir d'user de cette autorité, dont ils étaient investis pour un jour.Émile Zola (1840-1902)
Le gouvernement soudanais joue sur un terrain extrêmement glissant et il ne pourra puiser indéfiniment dans la solidarité africaine.Europarl
La veille de la fête, il envoya un mot disant que sa jument s'était couronnée en glissant sur le pont.René Boylesve (1867-1926)
Son cœur battit de joie, car un rayon de lune, glissant au travers des branches, éclairait un objet blanc sur le talus.Paul Féval (1816-1887)
Ils regardèrent un moment en silence, pendant que les deux nonnes, se glissant comme des ombres, s'en allaient en laissant le jardin vide.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Et il cacha ce qu'il écrivait en glissant la lettre commencée sous du papier blanc.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Aussitôt il entendit un piétinement, puis le bruit d'un meuble qu'on roulait, puis le grincement d'anneaux de cuivre glissant sur une tringle de fer.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il longea la rive et, se glissant comme un serpent sous les feuillages, il arriva à quelques pas du feux.Pamphile Le May (1837-1918)
J'étais grosse comme un rat ; en me glissant sous une vieille porte, je m'étais nichée au milieu d'un tas d'écorces.Eugène Sue (1804-1857)
Un ruban de soleil, glissant par les persiennes entre-bâillées, jouait sur le pied des deux lits.Marcel Prévost (1862-1941)
À ce moment, le nuage, glissant assez vite, cessa de voiler le soleil, qui reconquit toute sa puissance.Raymon Roussel (1877-1933)
Cette glace immense glissant d'un mouvement toujours égal à travers le pays qu'elle éclaire, reflète et vivifie, me révèle une puissance de création qui confond mon intelligence.Astolphe de Custine (1790-1857)
Les cordages se roidissent ; les voiles s'immobilisent ; le pont est glissant de verglas ; la manœuvre difficile.Jules Michelet (1798-1874)
Cet être brillant, glissant, dans ses écailles d'argent, me jeta dans un étonnement, un ravissement qu'on ne peut dire.Jules Michelet (1798-1874)
Il est vrai de dire que le chemin se trouvait meilleur, mais, un instant après, il devint raboteux et aussi glissant que le matin.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Nos bêtes trottinent, l'oreille dressée, l'œil fixe, sur un sentier large comme la main ; la pluie l'a détrempé et l'a rendu glissant.Joseph Vilbort (1829-1911)
Ils lui laissèrent prudemment prendre une certaine avance, puis ils se lancèrent à sa poursuite, se glissant le long des maisons, se faufilant sous les arcades.Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLISSANT, ANTE » adj.

Lieu où on fait des glissades. C'est un pas glissant, qui se dit tant au propre qu'au figuré.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020