gracieuseté

 

définitions

gracieuseté ​​​ nom féminin

littéraire Manière aimable, gracieuse.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un voyageur qui a l'air d'un parfait gentilhomme, ajouta-t-il en se donnant de l'importance et en affectant une gracieuseté comique dont il avait sans doute hérité de ses clients anglais.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Jamais de formes, avec eux ; jamais de gracieuseté, de courtoisie, de galanterie !Albert Cim (1845-1924)
Aussi, lorsque vous aurez la gracieuseté de m'inviter à dîner, j'accepterai de grand cœur ; seulement vous accepterez de même mes invitations.Émile Zola (1840-1902)
Au reste, notre hôtesse, grâce sans doute à la confidence faite par notre cicérone, était charmante de gracieuseté.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il va sans dire que le sourire et la gracieuseté étaient stéréotypés sur ses lèvres.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il pensa, non sans une certaine apparence de raison, qu'un de ses admirateurs politiques était l'auteur de cette gracieuseté.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Et les deux dames de s'extasier sur la gracieuseté, la galanterie, le caractère charmant de notre amoureux jeune homme.Jules Moinaux (1815-1895)
Au dernier moment et sans me connaître, elle s'approcha de moi, n'osant me demander place dans le salon où je voyageais seul, – gracieuseté que, toutefois, je ne sus lui refuser.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il eut la gracieuseté de publier ma lettre et de la faire suivre d'une réponse – qui ne répondait à rien, n'éclaircissait rien, et laissait les choses en l'état.Camille Saint-Saëns (1835-1921)
Il l'avait choisi fort jeune par excès de gracieuseté.Guy de Maupassant (1850-1893)
Son corps harmonieusement proportionné et dans la plénitude du développement, possédait des trésors de force, de souplesse et de gracieuseté.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
De cette façon, au lieu d'une gracieuseté d'un ou de deux louis, l'étudiant déboursait mille à douze cents francs chez le bijoutier.André Theuriet (1833-1907)
Comme il s'agit d'un criminel redoutable, voulez-vous avoir la gracieuseté de faire comparaître ici, devant vous et moi, tout votre monde.Guy de Maupassant (1850-1893)
Toutefois, de crainte d'offenser aucun de ceux qui me font la gracieuseté de me suivre, je procéderai par exposition, non par discussion.Maurice Barrès (1862-1923)
Le duc m'assura de son exactitude, de son empressement, et même de la gracieuseté du souverain.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Elle concentra son énergie dans une affectation de gracieuseté ; sous cette contrainte, sa colère s'envenimait encore.Edmond Haraucourt (1856-1941)
La portière se referma sur elle, et la voiture partit au grand trot, pendant que les acclamations remerciaient la gracieuseté de la cantatrice.Henry Gréville (1842-1902)
Mêmes remerciements de la part du commandant-commissaire et des hauts fonctionnaires français, du contre-amiral et de ses officiers, qui se montrent très sensibles à cette gracieuseté.Jules Verne (1828-1905)
Il faut bien nous attendre à quelque coup de bascule ; si les jésuites l'avaient emporté, le pape nous aurait fait, pour nous pacifier, je ne sais quelle gracieuseté.François Guizot (1787-1874)
La pauvre femme était altérée ; la gracieuseté de sa chute s'effaçait devant la flétrissure imposée à la mienne, ses remords se taisaient pour ne pas surexciter les miens davantage.Octave Uzanne (1851-1931)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GRACIEUSETÉ » s. f.

Petit present qu'on donne à des gens qui ont rendu quelque service, quelque bon office. Ce pauvre homme vous a donné l'advis de ce don que vous avez obtenu, cela merite quelque gracieuseté.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020