griffe

définitions

griffe ​​​ nom féminin

Ongle pointu et crochu de certains animaux. Le chat sort ses griffes. Coup de griffe. —  locution Montrer les griffes : menacer. Rentrer ses griffes, revenir à une attitude moins agressive. Toutes griffes dehors : avec agressivité. Tomber sous les griffes de qqn, en son pouvoir.
Botanique Racine tubéreuse de certaines plantes. Griffes d'asperge, de renoncule.
Petit crochet qui maintient une pierre sur un bijou.
Empreinte reproduisant une signature. Apposer sa griffe. —  Marque au nom d'un fabricant d'objets de luxe, apposée sur ses produits. La griffe d'un grand couturier. La griffe est enlevée (➙ dégriffé).
Marque caractéristique du style. On reconnaît la griffe de l'auteur.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Leurs jambes, surtout celles de la dernière paire, sont longues et fluettes, légèrement courbées en arc et terminées par une griffe très-aiguë.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Un petit nombre d'autres échappèrent à la griffe des perquisiteurs : ce sont celles qu'on trouvera reproduites dans cet ouvrage.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
La pauvre ville avait senti la griffe de ce tigre s'enfoncer dans ses flancs décharnés et amaigris par la souffrance.Ernest Capendu (1826-1868)
Adossé contre la porte du souterrain et la griffe en l'air, j'épie de mes prunelles flamboyantes ceux qui voudraient venir.Gustave Flaubert (1821-1880)
En poursuivant le chat qui se juchait sur les chaises, une griffe tendue, le chien jappait.Paul Adam (1862-1920)
Festin complet ; on n'échappe pas tous les jours à la dent et à la griffe d'un ours.Jules Girardin (1832-1888)
Depuis le cap griffe jusqu'aux caps mandibule, sur tout le périmètre de la baie de l'union, rien n'avait dû lui apprendre que l'île fût et pût être occupée.Jules Verne (1828-1905)
Quand il eut bien prouvé la sienne à ceux-ci, qu'il leur eut fait sentir la griffe, il crut les tenir et les employa.Jules Michelet (1798-1874)
Ses mains étaient peut-être un peu courtes, mais blanches comme l'ivoire, avec des doigts ronds, onduleux, potelés, aiguisés, et bonne griffe au bout.Edmond About (1828-1885)
Il y a quelque chose qui m'a serré le cœur, là, comme avec une griffe !René Boylesve (1867-1926)
On ne citait, depuis un temps immémorial, ni un coup de dent ni un coup de griffe.Jules Verne (1828-1905)
Il tournait autour de l'arbre, ayant soin, d'ailleurs, de se tenir hors de portée des coups de griffe que le lion détachait à droite et à gauche.Jules Verne (1828-1905)
Vous avez l'épaule déchirée d'un coup de griffe, mais nous trouverons dans la pharmacie de voyage de quoi soigner votre blessure.Jules Verne (1828-1905)
Mais quelqu'un a marqué ce monument d'une telle griffe de lion, que personne désormais ne se hasardera d'y toucher.Jules Michelet (1798-1874)
Il est très capricieux, le cher ange, il griffe, il mord ; vous supporterez tout, comme il convient à quelqu'un de votre condition.Louis Dumure (1860-1933)
Le greffier tendit au jeune homme une main crochue comme une griffe, que celui-ci ne vit pas sans doute, car il la laissa retomber sans la serrer.Georges Ohnet (1848-1918)
Ils s'arrangent pour vous mettre à leurs pieds, et quand vous y êtes, ils jettent leur soulier rose et vous font voir la double griffe.George Sand (1804-1876)
Rien n'aiguise un bec, ou n'envenime une griffe comme l'enlèvement d'une famille à la mamelle.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je connais les trous où il se terre, et ce serait bien le diable si je ne fichais pas la griffe dessus.Jules Lermina (1839-1915)
Avec tant de bonnes qualités, c'est cependant un ours qui vous griffe quand il ne peut vous assommer.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GRIFFE » s. f.

Partie de la patte de l'animal qui aboutit en ongles crochus & picquants, & se dit des bestes qui ont les ongles longs, & les doits separez. Les griffes d'un chat, d'un ours, d'un tigre, d'un lion, d'un griffon, & de plusieurs oiseaux. En Fauconnerie on les appelle serres. Ce mot vient de gryphium, qui signifie une chose crochuë.
 
GRIFFE, se dit figurément des hommes meschants, qui abusent de leur pouvoir pour piller & tourmenter les autres. Il est bon d'accommoder ses procés pour sortir de la griffe des Procureurs & des chicaneurs. ce prisonnier s'est eschappé de la griffe des Sergents.
 
On dit aussi dans ce même sens, que les pecheurs sont dans les griffes de Sathan, pour dire, en la puissance du Demon.
 
GRIFFE, est aussi un crochet qui est la marque que les Essayeurs d'estain mettent sur les lingots ou saumons pour en marquer le plus ou le moins de bonté. Plus il y a de ces crochets ou marques, & plus l'estain est defectueux. Les Orfevres appellent aussi griffes, les pieds d'une marmite, des chenets, &c.
 
GRIFFER, en termes de Fauconnerie, c'est, Prendre de la griffe ; & on appelle griffade, la blessure de la beste onglée & à serres.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 18/06/2021