Email catcher

grogner

Définition

Définition de grogner ​​​ verbe intransitif

(cochon, sanglier, ours) Pousser son cri. Émettre un bruit, un grondement. Chien qui grogne.
(personnes) Manifester son mécontentement par de sourdes protestations. ➙ bougonner, grommeler, ronchonner. Obéir en grognant. Grogner contre qqn. transitif Dire en grognant. Grogner des insultes.

Conjugaison

Conjugaison du verbe grogner

actif

indicatif
présent

je grogne

tu grognes

il grogne / elle grogne

nous grognons

vous grognez

ils grognent / elles grognent

imparfait

je grognais

tu grognais

il grognait / elle grognait

nous grognions

vous grogniez

ils grognaient / elles grognaient

passé simple

je grognai

tu grognas

il grogna / elle grogna

nous grognâmes

vous grognâtes

ils grognèrent / elles grognèrent

futur simple

je grognerai

tu grogneras

il grognera / elle grognera

nous grognerons

vous grognerez

ils grogneront / elles grogneront

Synonymes

Synonymes de grogner verbe intransitif

[chien] gronder, [sanglier] grommeler

grommeler, marmonner, pester, protester, bougonner (familier), grognonner (familier), râler (familier), ronchonner (familier), rouspéter (familier), maugréer (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot grogner

La décision a fait grogner dans le petit monde du foot sarthois.Ouest-France, Stéphane BOIS, 23/08/2020
Autre pouvoir du toubib qui fait grogner les turfistes : l'arrêt des courses.Ouest-France, Alexandre STEPHANT, 21/02/2020
Alors, on cesse de grogner, quelques têtes se lèvent.Henri Barbusse (1873-1935)
Tandis que d'autres, des habitués sans aucun doute, rangent les livres ou appuient d'un geste assuré sur le nez de l'ours pour l'entendre grogner.Ouest-France, 26/10/2012
Ce terme désigne le fait de gémir, soupirer ou bien grogner en dormant, lors de l'expiration.Ça m'intéresse, 10/10/2019, « Parasomnies : comment elles perturbent nos nuits ? »
Leurs corps sont mortellement atteints, leur langage se situe à la limite du bruit et du langage articulé : tousser, grogner, hurler, se taire, siffler.Revue de littérature comparée, 2004, Ulrike Haß (Cairn.info)
Il continue souvent à grogner et à s'exciter et se montre très difficile à calmer.La psychiatrie de l'enfant, 2002, Dora Knauer, Francisco Palacio-Espasa (Cairn.info)
Toute la nuit, il ne fit que grogner et gémir de la sorte, et nous ne pûmes venir à bout de lui imposer silence.Théophile Gautier (1811-1872)
La petite se met à grogner et ils se donnent sournoisement des coups de pied.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Pour ceux qui vivent cet événement de l'extérieur, la tentation est grande de grogner contre le retard occasionné par ce manège.Ouest-France, 13/10/2016
Impossible de s'approcher des grilles de l'habitacle sans voir la mère froncer les sourcils et grogner.Ouest-France, 08/04/2021
Les passagers sont parqués dans leur logement, les uns pour y grogner, les autres pour y vomir tout à leur aise.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Les couacs autour de la distribution de la propagande électorale font encore grogner bon nombre d'électeurs et d'élus, pour ce second tour des élections départementales et régionales.Ouest-France, 27/06/2021
Mais, ce jour-là, il se mit à grogner, parce qu'il n'y avait point de soupe.Émile Zola (1840-1902)
Dire est le contraire de crier, de hurler, de grogner, de grincer, de chuchoter.Commentaire, 2010, Christian Vigouroux (Cairn.info)
Le public l'imite en train de grimacer, hululer, grogner, taper du pied, se frotter le nez.Ouest-France, Élisabeth MAFART, 04/02/2011
Puis il prend la boîte de jeux, la retourne, y place comme sur un socle deux tigres en plastique qu'il fait grogner.Enfances & PSY, 2010, Laurent Danon-Boileau (Cairn.info)
On trouve bien un peu de plastique par-ci, un tesson de bouteille par là mais c'est à peine suffisant pour grogner.Ouest-France, Thierry HAMEAU, 16/07/2016
Cette solution de repli ne va peut-être pas tenir longtemps, confient des étudiants, car usagers ou riverains commencent à grogner contre la présence de ces voitures ventouses.Ouest-France, Sylvie HROVATIN, 23/09/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de GROGNER v. n.

qui se dit au propre du cri des pourceaux. On le dit par extension, des hommes, quand ils font un bruit & murmure sourd, & qui n'est pas articulé, lors qu'ils sont mescontens, ce qui imite assez le cri du pourceau. Ce mot vient du Latin grunnire, & par onomatopée du cri, ou son que font les pourceaux.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Tirer les marrons du feu Tirer les marrons du feu

Nous autres braves gens utilisons parfois cette expression à mauvais escient. 

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 03/01/2023