hardiment

 

définitions

hardiment ​​​ adverbe

Avec hardiesse. ➙ courageusement. —  Nier hardiment. ➙ effrontément.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Celle qui manque de ces qualités n'aperçoit que son but, elle y marche hardiment en passant sur tous les obstacles qui arrêteraient des personnes plus délicates.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Il me répondit avec franchise et me révéla hardiment tous les secrets de la vie.George Sand (1804-1876)
L'ambition s'est endormie ; il faut se servir de l'amour pour l'aider à poser hardiment les fondements de sa destinée.George Sand (1804-1876)
Il toucha du premier coup sur son instrument des cordes de jeunesse, de sensibilité d'esprit, d'ironie de cœur, qui se moquaient hardiment de nous et du monde.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Corbinelli tranche plus hardiment que personne ; mais les plus sages se tirent d'affaire par un altitudo, ou par imposer silence, comme notre cardinal.Madame de Sévigné (1626-1696)
Le chevalier s'étonnait du hasard qui avait accumulé sur cette soirée des dispositions aussi anticonviales, attaquait hardiment, tranchait avait précision, et mettait en action un grand pouvoir d'intussusception.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
L'officier mit l'enfant sur la table, et il en fit le tour, très hardiment, en souriant, et nullement effrayé des cris qu'il entendait autour de lui.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Néanmoins j'entrai hardiment, et j'eus aussitôt à mes côtés deux chiens qui aboyèrent en vrais chiens de campagne.Honoré de Balzac (1799-1850)
On pouvait hardiment regarder cet astre sans en être ébloui : les rayons ne commençaient à se rendre bien sensibles qu'à plus de minuit passé.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Non-seulement ils aimaient ces silhouettes hardiment détachées sur le ciel mais ils savaient leur donner une allure aussi gracieuse que pittoresque.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Il accepte hardiment toutes les conditions de la vie, les passions comme aiguillons puissants de notre force active.Jules Michelet (1798-1874)
Disons-le donc hardiment, quelle que soit la force du préjugé contraire, le monde de nos représentations est notre ouvrage.Charles Secrétan (1815-1895)
Il amena hazard bas, & comme j'avois gaigné, je fis le paroli aussi hardiment, que si j'eusse eu cent pistoles dans ma poche.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
J'adore les jupes qui collent sur des hanches bien dessinées, les grands chapeaux hardiment campés sur des chignons ébouriffés avec art.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Il s'avança vers l'angle, et, comme pris d'une résolution subite, il attaqua le sol hardiment.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Tant qu'elle eut des maisons et même seulement des murs des deux côtés de son chemin, elle alla assez hardiment.Victor Hugo (1802-1885)
Vous m'avez dit que vous aviez une grâce à me demander ; parlez donc hardiment, je vous écoute.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Tenons grand compte de cette distinction, messieurs, et marchons hardiment dans la carrière des réformes qui satisferont les esprits amis du perfectionnement.François Guizot (1787-1874)
On peut répondre hardiment que les mains de l'homme, si merveilleuses qu'elles nous paraissent, n'ajoutent à peu près rien à son intelligence.Remy de Gourmont (1858-1915)
Girard, hardiment, le mit hors de la chambre, et la mère, indignée, chassa son fils de la maison.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HARDIMENT » Adv.

D'une maniere hardie. Il luy a parlé fort hardiment, fort courageusement, fort insolemment.
 
On le dit aussi, quand on veut lever le scrupule ou la timidité de quelqu'un. Dites hardiment ce que vous avez sur le coeur, confessez hardiment la verité, c'est à dire, sincerement & sans crainte.
Drôles d'expressions Pousser des cris d'orfraie Pousser des cris d'orfraie

Pousser des cris d'orfraie : pousser des cris perçants ; protester vivement.

Alain Rey 26/10/2020