havre

 

définitions

havre ​​​ nom masculin

vieux Petit port bien abrité.
littéraire Ce qui constitue un abri, un refuge sûr et calme. Cette maison est un havre de paix.
 

synonymes

havre nom masculin

abri, oasis, port, refuge

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'or, plus portatif, s'achète à une perte immense, pour de l'argent que les havre-sacs n'auraient pas pu contenir.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Elle est mal boisée, son territoire est stérile, et elle n'a pas un seul havre où un bâtiment puisse être en sûreté.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
Quelle joie dans le spectacle de ce havre incomparable, de cette rade encombrée de navires portant à leurs mats d'artimon les pavillons de toutes les nationalités du globe !Ernest Myrand (1854-1921)
Ainsi fournis de toutes choses nécessaires, nous sortîmes du havre pour aller à la pêche.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Nous savons tous que les forêts sont un havre pour la préservation de la biodiversité et qu'elles jouent un rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique.Europarl
Nous pouvons tendre la main de l’amitié aux plus démunis ou nous enfermer dans un havre de prospérité illusoire.Europarl
Au point du jour, le havre était encore visible, et nous aperçûmes le vieux dow qui se traînait paresseusement, comme une tortue, le long du rivage.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
A un demi-mille du rivage, les vagues mugissaient contre un banc de rochers de niveau avec la mer, et rien n'égalait la tranquillité des flots dans l'intérieur du havre.Jules Verne (1828-1905)
Dans ces conditions, il n'y avait vraiment plus qu'à se souhaiter un vrai havre de grâce, un asile loin des gêneurs.Gustave Coquiot (1865-1926)
Ayant besoin de réparer son navire, il revint enfin dans son île et débarqua dans le havre, situé au côté opposé de la grève aux écueils.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Il tira alors de son havre-sac de peau de renne un très petit coffre de fer.Victor Hugo (1802-1885)
Je tirai ensuite de mon havre-sac quelques aliments, mais je ne pus pas même les approcher de ma bouche ; je les jetai à mon chien qui les dévora.Charles Deguise (1827-1884)
Il peut changer, mais leurs cœurs et votre destinée sont immuables ; et la rame des galériens suppléera au calme des vents, et nous éloignera rapidement du havre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Chaque homme se couchait sur cette couverture, enveloppé dans un sac de toile, le havre-sac servant d'oreiller ; on étendait ensuite sur eux une autre couverture de laine.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Les arts graphiques et la pensée des philosophes se fussent éjouis de cette ville-asile, de ce havre de tranquillité.Gustave Kahn (1859-1936)
Nous étions à une si grande distance du havre que tous les objets étaient confondus dans une masse d'ombres enveloppées de légères vapeurs.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Cependant, c'est un havre magnifique, et nous serons obligés d'y rester jusqu'à ce que la mousson du nord-ouest, qui va bientôt commencer, soit tout à fait tombée.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il a conservé, jusque dans cette vie bohème, ce trait caractéristique des gens qui ont passé par les régiments, l'habitude de tenir son havre-sac bien en ordre.Auguste Angellier (1848-1911)
En été sa baie était visitée par des navires cherchant un havre, et quelquefois par des coureurs d'aventures.Jean-Baptiste-Antoine Ferland (1805-1865)
En approchant du havre, nous découvrîmes la maison du commandant, et les vilaines habitations qui entouraient cette résidence lui donnaient l'apparence extérieure d'un magnifique palais.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HAVRE » s. m.

Port de mer. On le dit particulierement de celuy qui est fermé d'une chaisne, & qui a souvent un mole ou une jettée. Un havre d'entrée, est un port où il y a assez de fond pour y recevoir en tout temps les vaisseaux. Havre de barre ou de marée, est celuy où les vaisseaux ne peuvent entrer ni en sortir qu'avec la marée. Le port de Goa est un havre de barre, quoy que ce soit un des plus beaux ports du monde. Ce mot vient de aber, vieux mot Gaulois qui signifie la descharge d'un fleuve dans la mer, ou dans un autre fleuve. Ce mot est aussi Breton, & Bochart pretend qu'il vient de l'Hebreu habar, qui signifie s'associer. D'autres le derivent de l'Allemand hafen, qui signifie un port ; d'autres ab aurâ & undâ, un port à l'abri du vent. Du Cange croit qu'il vient de habulum, mot de la basse Latinité qui signifie un port, qu'on appelloit autrefois hable, ou havle ; & que ce mot vient de l'Arabe habala, qui signifie vincire, nectere ; ou de habl, qui signifie cable, parce que c'est dans les ports qu'on arreste les Navires avec des cables.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020