houe

définitions

houe ​​​ | ​​​ nom féminin

Pioche à lame assez large dont on se sert pour biner la terre.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'enlève d'abord la taupinière avec la houe, et je m'assure si elle n'a pas de communication avec d'autres taupinières voisines.Étienne François Dralet (1754-1844)
Le soir, lorsque les serviteurs étaient revenus des bois ou des champs avec la cognée ou la houe, on ouvrait les fenêtres.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ils travaillent avec cet outil dans les champs comme on travaille dans nos jardins avec la houe, et n'entament la terre, en labourant, qu'à la profondeur de quelques pouces.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Le bout de ma houe l'empêchera de reculer.Étienne François Dralet (1754-1844)
Le bonhomme se redressa sur son carré de pommes de terre pour écouter la chose, un bras appuyé à la houe luisante.Marc Elder (1884-1933)
Paris est bâti sur un gisement étrangement rebelle à la pioche, à la houe, à la sonde, au maniement humain.Victor Hugo (1802-1885)
Une traversée de douze à quinze cents lieues, ensuite de quoi, un exercice illimité à la hache, à la bêche, à la houe, souriaient médiocrement à son imagination.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Dans les champs voisins, un homme et une femme binent, avec la houe, une plantation de maïs, dont les deux premières feuilles sont sorties de terre.Émile de Laveleye (1822-1892)
Des hommes faits, en nippes de terrassiers, vêtus de gros velours côtelé, avaient la pioche et la houe sur l'épaule et le bissac et la gourde au flanc.Georges Eekhoud (1854-1927)
Son sabre-poignard et sa houe n'auraient eu raison du guariba qu'à la condition de pouvoir l'en frapper.Jules Verne (1828-1905)
Il y a une croûte épaisse à rompre pour s'y mettre de cœur ; quelque chose, un terrain rebelle qui repousse le soc et la houe.Eugène Delacroix (1798-1863)
La houe bascula dans sa main, son dos plia, et une motte grasse, soulevée du sol, découvrit les pommes blondes.Marc Elder (1884-1933)
Pour la prendre, il ne s'agira alors que de découvrir avec la houe l'espace intermédiaire de ces deux points.Étienne François Dralet (1754-1844)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HOUË » s. f.

Outil de Pionnier ou de Vigneron, qui sert à remuer, à labourer la terre. La houë differe du pic, en ce qu'au lieu de pointe, elle a un trenchant large par le bout. Les Vignerons ont des houës recourbées pour labourer les fosses des vignes. Menage dit que ce mot vient de upupa, dont les Latins se sont servis en cette signification, à cause de la ressemblance qu'a cet instrument avec la teste d'une hupe, comme les François ont appellé pic, l'instrument qui ressemble au bec d'un pic verd. D'autres le derivent de l'Allemand hawe, qui signifie la même chose.
 
HOUË, se dit aussi d'une espece de rabot dont on se sert dans les atteliers pour destremper le mortier.
Top 10 des mots Top 10 des mots venus du japonais Top 10 des mots venus du japonais

Sushi, sashimi, maki, chirashi, gomasio, gyoza, teriyaki, yakitori, mochi, tataki… Avec l’engouement pour la cuisine nippone, nos dictionnaires...

Édouard Trouillez 28/06/2021