incoercible

définitions

incoercible ​​​ adjectif

littéraire Qu'on ne peut contenir, réprimer. ➙ irrépressible. Un fou rire incoercible.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En même temps, une joie singulière, incoercible, se levait au-dessus de la douleur d'un trépas de vie intime, au-dessus de sourds cris d'angoisse.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
On raille celui qu'un trac incoercible cloue à son siège au moment de l'essor.Michel Corday (1869-1937)
Jamais la colère ne lui était montée si prompte et si incoercible.René Boylesve (1867-1926)
Ma parole « incoercible », ton père ne s'y est jamais fait !Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Entragues se voyait donc arrivé à ce point d'intellectualité où l'on commence à se faire obéir : l'ordre, en apparence incoercible, fléchissait sous son rêve.Remy de Gourmont (1858-1915)
Aussi, dès que, débâillonné, il n'hésita pas à cracher à ses bourreaux, en invectives virulentes, son incoercible mépris et sa haine vivace.Louis Pergaud (1882-1915)
Les généralisations, qui sont la couronne de la science, ne représentent que ce qui n'existe pas en réalité ; l'art exige des réalités ; il demeurera toujours incoercible à la science.Auguste Angellier (1848-1911)
Le dessous des mots La ribouldingue du samedi soir La ribouldingue du samedi soir

En ces temps moroses où les réjouissances nous sont chichement comptées, laissons-nous aller à recenser les multiples mots désignant le fait de s’amuser sans retenue.

Marie-Hélène Drivaud 12/02/2021