Email catcher

incommunicable

Définition

Définition de incommunicable ​​​ adjectif

Dont on ne peut faire part à personne. ➙ inexprimable.
au pluriel Qui ne peuvent être mis en communication. Deux domaines incommunicables.

Synonymes

Synonymes de incommunicable adjectif

inexprimable, indicible

[Droit] inaliénable, incessible, intransmissible

Exemples

Phrases avec le mot incommunicable

La documentation est quasi inexistante et de toute façon incommunicable.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2020, Michel Bodin (Cairn.info)
En revanche, les manifestations souffrantes sont facilement invisibilisées ce qui peut donner l'impression que la douleur est incommunicable.Corps, 2020, Jean-Baptiste Pesquet (Cairn.info)
Apparaît quelque chose, l'incommunicable, qui n'a jamais existé auparavant, éternelle nouveauté de la recomposition des éléments.La chaîne d'union, 2015, Hervé Mestron (Cairn.info)
Cette perméabilité qui désavoue le relativisme irréductible identifie les différences non comme source d'oppositions incommunicables mais de rencontres, de dialogues et d'enrichissement mutuel.Revue de littérature comparée, 2007, Yinde Zhang (Cairn.info)
Il n'y a pas de mystère incommunicable de l'individu, il n'y a pas à reconnaître, mais à connaître.Cités, 2001, Catherine Larrère (Cairn.info)
Elle débouche sans surprise sur le constat de l'ineffable, de l'incommunicable et de l'irréductible spécificité des cultures.Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2001, Jocelyne Dakhlia (Cairn.info)
Elle revient également sur des questions aussi essentielles que la catégorie d'archives incommunicables et le système des dérogations.Histoire@Politique, 2009, Sonia Combe (Cairn.info)
Sa résignation, sa douceur, sa compassion, sa vertu, sont des dons supérieurs que la nature refuse à beaucoup d'hommes éminents, dons aussi précieux, aussi incommunicables que leur génie.Charles Turgeon (1855-1934)
Oui : ces deux domaines sont incommunicables.Charles Péguy (1873-1914)
La multiplicité des valeurs, l'absence de critères de mesure et de comparaison ne signifie pas que ces valeurs soient aussi incommunicables.Revue française de science politique, 2009, Marian Eabrasu (Cairn.info)
Joignez le style, si exact, si souple, si hardi, si élégant, si lié, avec je ne sais quelle grâce incommunicable.Jules Lemaître (1853-1914)
Communiquer cette chose incommunicable est la gageure qui nous incombe et pourquoi nous voulons prendre tous les risques possibles.Lignes, 2006, Sylvie Gouttebaron (Cairn.info)
Que de sensations nous portons en nous, incommunicables, d'esprit à esprit et de cœur à cœur !Paul Bourget (1852-1935)
Il se convainc de rester à l'écart, de ne pas partager cette expérience qui lui paraît de toute façon incommunicable.Études, 2016, David Le Breton (Cairn.info)
Elle se déploie dans l'immédiateté, en toute rigueur incommunicable, de notre vie de conscience.Les études philosophiques, 2001, Jocelyn Benoist (Cairn.info)
Ce sont les images qui permettent de passer du monde sensoriel, profond, incommunicable au monde partagé, échangé, mis en mots.Imaginaire & Inconscient, 2001, Monique Brachet-Lehur (Cairn.info)
Certains peuples se ressemblent, et au microscope se retirent chacun dans des mondes incommunicables.Multitudes, 2015, Frédéric Bisson (Cairn.info)
La narration explique moins l'incommunicable, en effet, qu'elle ne l'agrège au logos, l'intègre en lui gardant son caractère singulier.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2007, Philippe Jousset (Cairn.info)
Il s'agit d'un savoir difficilement explicable, presque incommunicable, qui permet de passer des sensations aux qualifications.Revue française de sociologie, 2012, François BRUN, Delphine CORTEEL, Jérôme PÉLISSE (Cairn.info)
Elle vient au secours du savant-professeur qui doit communiquer l'incommunicable, la nouveauté.Transversalités, 2021, Clara-Élisabeth Vasseur (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de INCOMMUNICABLE adj. m. & f.

Qui ne se peut partager ni communiquer. la Majesté des Rois est incommunicable à leurs sujets.
 
Il se dit aussi de ce qui ne se peut joindre l'un à l'autre. La Mer Rouge est incommunicable avec la Mediterranée par l'Egypte.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.